Jeux de rôle qui mêle le médiéval fantastique, le futurisme et le mythologique, sur forum. Venez créer et faire vivre votre personnage !
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Quête de l'Avarice

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fart'h Argawaen
Souverain du Royaume Maudit
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 16/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 6

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Lun 14 Avr - 17:26

La sphère conenant les 3 aventuriers continait sa descente vers la faille où était supposé se trouver le but de leur quête.
Au fur et à mesure de leur descente, ils pouvaient s'appercevoir qu'en réalité les bulle d'air qui remontaient à la surface étaient amplies d'un gaz coloré.
L'Orgueil tentait malgré les moqueries de sa soeur de rester de concentrer afin de leur éviter le pire. Mais cela ne semblait apparement pas important pour l'Envie qui continua ses mesquineries enfantines.
Orgar sembla céder au point qu'il demanda un petit service à Fart'h, demande qui ne laissa pas Wanda sans réaction. A peine eut-elle fini sa provocation que Fart'h répondit.


"Et ce n'est pas que j'ai envie de vous rendre service Orgar, mais je m'en rappelerai..."

Fart'h était en fait d'accord avec Orgar et trouvait cette solution charmante. Le fait d'avoir remi sur le tapis leur séance "calins involontaires" n'en fut qu'une raison de plus. D'un geste vif, Fart'h voulu frapper l'Envie à la joue gauche, mais l'expression d'Orgar le coupa nette dans son élan. C'était la première fois qu'il le voyait ainsi et ce n'était pas normal. L'Orgueil essayé de s'exprimer, mais de sa bouche ne sortait que des phrases incompréhensibles. Il regarda autour de lui voir ce qui avait causé ceci et c'est alors qu'il s'appercut qu'une des bulles avec un contenu bleu avait pénétré dans leur sphère, les empoisonnant de son gaz. Son esprit réagit vite comme l'éclair avant que lui aussi ne soit contaminé et il pu prononcer quelques mots.

"Peut-être que l'opposée, la couleur inv...iolable du parapluie de la duchesse en chaussette..."

Trop tard... Far't aussi était contaminé. Comme à son habitude, aucune expression ne se lisait sur son visage. Il espérait que l'Orgueil avait eut le temps de comprendre le début de sa phrase et qu'il tnait peut-être un début de solution. Avec de grands gestes il montra ses yeux puis les sphère pour indiquer à Orgar de faire attention à leur trajectoire, chose qui semblait lui être sortie de l'esprit... Pour le moment ce n'était qu'un poison qui rendait leur phrase incomprhénsible (en espérant que ce ne fut que provisoire...) mais peut-être y a t-il bien pire dans les autres.
Essayant de trouver un moyen de lui faire comprendre ce qu'il avait en tête, il chercha une bulle avec un gaz de la couleur opposée au bleu, une bulle rouge et lui indiqua de se diriger vers elle tout en haussant les épaules. C'était pour le moment la seule idée qu'il avait, ne sachant trop si elle était bonne ou pas. Ses yeux se tournèrent alors vers l'Envie pour voir si elle n'avait pas eut un éclair de génie entre temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orgar
L'Orgueil
avatar

Nombre de messages : 65
Localisation : Le château de l'obscurité
Date d'inscription : 14/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 25

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Mar 6 Mai - 12:50

L'Orgueil resta étonné plusieurs secondes. Il tentait de réfléchir à la situation. Pourquoi diable se trouvait-il, ainsi que les autres, incapable de formuler correctement une simple phrase. La réponse survint dans son esprit aussitôt. L'une des sphères était parvenu à déjouer sa vigilance et était entrer dans leur propre sphère. Alors que Fart'h émit une hypothèse sur la manière de se sortir de cette situation plus que gênate, Orgar, ne prêta nulle attention à ce qu'il pouvait dire. Il était persuader que seul lui était en mesure de régler cette histoire, les autres n'était là que pour attirer les ennuits, et prouver une nouvelle fois que lui, leur était naturellement supérieur.

De son coté, Wanda était entrain de s'éxiter, plus qu'énervée de ne pouvoir se moquer des autres sans que ceux-ci ne puisssent comprendre un mot de ses railleries. Elle passait son temps à gesticuler, les bras bougeant dans tous les sens.

" Pêche tirliponpon la maréchal d'oubli un chant pipi sur le mont bidon!"

Chacune de ses parole l'énervait plus et la faisait s'agiter davantage.
L'Orgueil en vint à être déconcentré. D'ordinaire, il estimait pouvoir supporter les jérémiades de sa soeur, mais la situation ne se prêtait guère à se genre d'exercice.
Il fit un signe de tête à Fart'h, lui désignant L'Envie, afin qu'il s'occupe pendant qu'il règle la stuation.

Sans même regarder le souverain du Royaume Maudit, il repartit à ses pensées. Pour lui, il n'y avait aucun doute. Toutes les sphères de couleurs étaient empoisonnées, il était donc nécessaire de quitter au plus vite cette zône. Il accélra donc leur descente.

Pendant ce temps, Wanda semblait avoir changée. Son regard se fit pétillant. Elle désigna sans cesse les paroies de la faille tout en continuant de déclarer des choses sans queue ni tête. Au bout d'une minutte, elle en eut assez. D'un getse violent, elle saisi le bras de son frère et commença à le secouer. Celui-ci, perturbé dans sa manoeuvre, laissa leur moyen de transport entré en contact avec une petite sphère de couleur rouge. Le bleu et le rouge se mélangèrent et leur atmosphère se colora de violet. Les effets de l'aphasie s'estompèrent petit à petit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fart'h Argawaen
Souverain du Royaume Maudit
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 16/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 6

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Mer 4 Juin - 14:05

Fart'h avait tenté de formuler une idée, une hypothèse tout du moins, pour réussir à sortir de cet état d'aphasie qui ne tombait pas vraiment très bien. Malheureusement, il n'eut le temps de terminer sa phrase et ses paroles devinrent elles aussi incompréhensible. Il avait espéré qu'avec l'intelligence supérieure dont Orgar se vantait si souvent, qu'il avait compris la pensée du souverain du Royaume Maudit, mais apparemment, cet espoir était vain. L'Orgueil l'ignorait purement et bêtement.

Cette situation aurait pu leur permettre d'économiser de l'air et assurer un peu plus leur descente si tous avaient été censés. Ne pouvant plus se comprendre, il était inutile de gaspiller de l'énergie tant qu'aucune tentative pour rétablir la normale n'aurait été faite. Mais ce genre de raisonnement ne semblait même pas effleurer l'esprit de l'Envie qui se mit à gesticuler de plus en plus en continuant de prononcer des phrases incompréhensible. C'était à prévoir, une personne comme elle n'était nullement capable de garder son calme dans une telle situation. Fart'h décida de lui préter nullement attention et fixa les sphères les environnant essayant de trouver un moyen pour faire comprendre à l'Orgueil ce qu'il avait en tête.
Alors que Wanda continuait son fabuleux spectacle de gamineries, il décela du coin de l'oeil un signe d'Orgar lui indiquant de faire quelque chose. Apparement, sa soeur l'exaspérait. Mais ne pouvant agir lui même, il fallait garder le contrôle de leur transport, c'est Fart'h qui devait s'en occuper.

Alors qu'il se demandait comment arrêter la folie qui prennait l'Envie, la sphère se mit à descendre de plus en plus vite. Wanda désigna vigoureusement les parois de la failles qui se rapprochaient à grande vitesse sans que ses compagnons comprennent quoique se soit. Elle attrappa le bras de son frère et le secoua vivement. C'est à ce moment qu'il fallait agir sinon Orgar allait devenir fou de rage, elle dépassait les bornes dans une telle situation et ne semblait pas avoir conscience de ce qui était entrain de se produire. Mais un autre élément empécha Fart'h de séparer les deux alégories. Il avait remarqué qu'ils se dirigeaient vers une sphère contenant un gaz de couleur opposée à celui qui les avait contaminer. Il préféra alors vérifier si l'hypothèse qu'il avait émise juste avant d'être touché par l'aphasie était leur solution. Il ne bougea donc pas jusqu'à la collision. L'atmosphère se colora lentement en violet. Une fois que le bleu et le rouge furent complètement disparu les effets de l'apahsie cessèrent. Leurs phrases étaient de nouveau censées.


"J'avais raison. Ces sphères contiennent des poisons, il semblerait que se soient celles de couleurs chaudes ainsi que des contre-poisons, apparement leur opposée en couleur froide. Nous devons éviter les couleur chaudes et descendre le plus rapidement dans la faille, nous sommes tout proche."

Sa voix stoïque ne dénotait aucune inquiétude face à ce qui venait de se passer. Il espérait juste que tout cela allait vite finir et que les deux autres, maintenant capable de se comprendre n'allaient pas se lancer dans une joute verbale, surtout Wanda qui risquerait de prendre un malin plaisir de leur la traduction de tout ce qu'ils avaient raté, joute interminable ou plutôt brutale vue dans l'état lequel se trouve Orgar.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanda
L'Envie
avatar

Nombre de messages : 49
Localisation : le chateau de l'obscurité
Date d'inscription : 11/09/2006

Feuille de personnage
Niveau: 20

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Lun 7 Juil - 21:19

Les effets de l'aphasie avaient disparu. Ils étaient enfin libres de pouvoir communiquer correctement. Orgar se demandait si cela était réellement une bonne nouvelle, lorsque Fart'h déclara que son hypothèse s'avérait être juste. Wanda se mit à sourire quand elle aperçu la tête de son frère. Le voyage recommençait à être amusant pour elle.
La sphère poursuivit son chemin, sous les commandes de l'Orgueil qui prenait soin à éviter tout ce qui se trouvait devant eux. Bien que l'hypothèse du souverain du Royaume Maudit était éxacte, il ne tenait pas à la considérer comme telle, et préferait n'en faire qu'à sa tête. Il perdit donc un certain temps, à faire de petits détours.

L'Envie commençait à s'ennuyer. Son regard parcourait la faille et à part de grosses bulles de couleur, elle ne voyait rien d'interessant.

* Ce voyage est d'un chiant! Il faut que je m'occupe. Et si je... *

Ses pensées furent interompu par une vision étrange. Elle n'était pas sur, mais elle avait l'impression qu'il y avait une ombre loin au-dessous d'eux. Elle se demanda si c'était la fin, s'ils allaient enfin toucher le sol. Mais quelque chose d'étrange se passa. L'ombre semblait s'approcher d'eux plus rapidement que la normale. Les faibles contours devinrent plus distincts. Wanda tenta de deviner ce que ça pouvait être.

* On dirait un rocher... un rocher avec une forme bizarre..... ou alors une plante, peut être une algue bizarre ... avec pleins de ...branches.. des branches bizarres... en tout cas s'est bizarre..... a moins que ce ne soit un vaisseau sous-marin... encore une attaque à prévoir je sens.... je pourais en profiter pour bien emmerder les deux autres et dès que la chose arrivera leur colère s'abbatera sur elle, et j'en réchaperais! Pas mal comme idée. Bon, à la vitesse à laquelle s'avance ce truc il devrait arriver à nous dans quelques minutes, par conséquent il me reste très éxactement.... trente seconde pour trouver avec quoi les faire chier, une minutes pour leur dire et le truc va certainement nous attaquer. Bon alors, avec je vais les faire chier cette fois. Un bon vieux classique? Je leur ressors quelquechose d'ancien...*

Wanda jeta un coup d'oeil vers l'ombre, elle se rapprochait plus que ce à quoi elle s'attendait.

* Merde! Vite un truc! *

Elle se tourna rapidement vers ses deux compagnons avec un grand sourire malsain.

"C'est con, avec cette connerie d'aphasie vous n'avez même pas pu vous faire de petite déclaration enflammée! En tout cas je vous conseille d'attaquer les préliminaire de suite par ce qu'on risque de se faire emmerder d'ici quelques minutte!"

Elle fit un geste rapide et répété de tête, sur la droite, indiquant l'ombre. Celle-ci s'approchait rapidement d'eux. Elle avait à présent la forme d'une immense pieuvre.

Orgar jeta un ragrd foudroyant avec sa soeur.

"Je commense de plus en plus à penser que je vais me servir de toi comme diversion, le temps que je me barre d'ici tranquilement."

Wanda fit une moue amusée.

"Ooh! Tu laisserais ton petit copain tout seul. Que tu es méchant avec lui!"

Elle se tourna vers le souverain du Royaume Maudit.

"Que les hommes sont cruels! Ils couchent avec vous et le lendemain ilsvous oublient complètement! Dans ton cas c'est pire, il ne s'est même pas passé une heure!"

Avant que quiconque ait eu le temps de répliquer, elle indiqua la pieuvre, et dit:

"Ah! Pas le temps!"

A cet instant la pieuvre se trouvait face à eux. Sa couleur rouge parue presque maron avec le manque de lumière. Son corps mesurait environ 50 mètres en comprenant ses tentatcule ses tentacules mètres.
Son corps se mit à pivoter face à eux, ses tentacules s'écartèrent et vinrent se repositionner de manière à totalement encercler leur sphère, en créant une sorte de prison aux bareaux tentaculesques (je suis pas sur que ce mot existe mais je trouve qu'il exprime bien ce que je veux dire!). Son bec s'ouvrit et des milliers de bulles de couleurs se dirigèrent aussitôt sur les deux allégories et le souverain.
Orgar tenta de bouger la sphère de manière à en éviter le plus possible mais une dizaine de bulles entrèrent.
Wanda tomba au sol, comme si elle était devenu qu'une poupée de chiffon.
Orgar se plia en deux., une main colée sur son ventre. Lorsque son son regard se dirigea vers celle-ci, il remarqua des milliers de petites bulles teintées par son propre sang, lui sortirent du ventre.
Fat'h, lui, fut attaquer de manière totalement différente. Les deux allégories subirent des attaques physique, car leur plus gros point faible était leur corps humain. La magie, ils auraient été capable de la contrer. Le souverain du Royaume Maudit fut toucher par trois sphères de couleur: une jaune, paralysante, une verte et une orange, qui combinées créèrent des visions plus que réelles, le faisant revivre ses pires souvenirs concernant son frère.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fart'h Argawaen
Souverain du Royaume Maudit
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 16/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 6

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Mer 16 Juil - 15:33

Malgré que Fart'h ai trouvé la solution pour leur faire gagner du temps et atteindre la faille rapidement en économisant de l'énergie et de l'air, Orgar préféra ignorer ses paroles et continuer ses slaloms inutiles.
Le souverain du royaume maudit ne contesta aucunement les actes d'Orgar même si cela leur faisait évidemment perdre du temps. Il se contentait d'étudier les fonds marins à la recherche d'un indice près de la faille pour leur permettre d'y accéder plus facilement. C'est ce qui semblait apparemment préoccuper aussi Wanda. L'Envie fixait la faille, du moins une ombre qui se trouvait à cet endroit là. Fart'h trouva étrange qu'elle reste silencieuse aussi longtemps et suivit son regard pour voir ce qui la perturbait à ce point.
En dessous d'eux, couvrant la faille de son énorme corps tentaculeux, une pieuvre géante semblait les avoir prit comme cible et fonçait droit sur eux. Surpris par cette apparition et occuper à vite trouver un moyen d'échapper à ce monstre, Fart'h n'entendit pas les moqueries puériles de Wanda. Sa voix résonnait en un faible son d'arrière plan, ses pensées captaient toute son attention.


*Encore une attaque... Nous n'arriveraons jamais au tombeau de cette alégorie. Notre bulle diminue à vue d'oeil et l'air commence à se faire rare. orgar nous fait perdre trop de temps... Comment allons-nous pouvoir l'éviter? Elle est bien trop grosse pour qu'une simple manoeuvre suffise.*

Fart'h était absorbé par des hypothèses de diversions, alors qu'Orgar et sa soeur se chamaillaient à ses côtés. Reclu dans sa bulle, le souverain les ignoraient totalement. Son esprit réflechissaient de plus en plus vite au fur et à mesure que la pieuvre se rapprochait. L'Orgueil trop occupé avec sa soeur n'avait même pas tenté de l'éviter.

"Orgar! Descendez! Essayez au moins de passer dessous la..."

Mais lorsque l'Orgueil décida de faire bouger la sphère il était trop tard. Ils étaient enfermés entre les tentacules de leurs agresseurs et des milliers de ces bulles empoisonnées leur arrivaient droit dessus. Les attaques n'étaient pas les mêmes sur chacun d'eux. Wanda gisait au sol et semblait sans vie. Cette vision, bien qu'étrange n'affola pas le souverain du royaume maudit. Au contraire. Par contre, les blessures d'Orgar l'intriguaient. Il semblait se vider de son sang au moyen de minuscules bulle qui sortaient de son ventre.
Fart'h n'eut le temps d'éprouver aucune pensée pour Orgar. La troisième attaque était pour lui. Il vit arriver vers lui trois bulles de couleurs différentes, une jaune, une verte et une orange. L'intérieur de la sphère était maintenant bien trop petite pour qu'il puisse faire quoique se soit pour les éviter. La jaune le toucha en premier et il sentit ses membres se raidir jusqu'à ce qu'il ne puisse plus bouger. La verte arriva en second, créant à son contact un trou noir. Fart'h était toujours debout, immobile, mais le reste semblait avoir disparu. Il était seul dans le noir. Plus d'allégories, plus de pieuvre, plus de mer profonde aux bulles empoisonnées ou de faille. Seulement lui et sa solitude. durant une seconde apparut la bulle orange juste avant qu'elle ne le touche. Il fut soudain prit par un mal de tête horrible, tout ce mit à tourner. Son corps entierement paralysé il était dans l'incapacité de fermer les yeux ou de crier.
Une tâche sur le fond noir se mit à onduler, à prendre petit à petit forme humaine juste en face de lui, à quelques mètres. Alors que le corps se formait, il reconnu la silhouette efféminée de son frère. Que pouvait-il bien faire là? Et où était-il d'ailleurs ? Que se passait-il?
Dagnir était la en face de lui et il ne pouvait pas bouger. Il était assis sur le côté, tremblait et était couvert de sueur, comme à chaque fois qu'ils avaient fait l'amour. Sa respiration était saccadée et son torse fin se soulevait difficilement au son de ses respirations. Se tenant les bras comme si il avait froid, il s'allongeait par terre, fit un geste, comme s'il ramenait une couverture sur lui et regardait Fart'h avec des yeux suppliants.


"Délivre-moi de cette malédiction...Mon frère...Mon bien-aimé...Je ne veux pas partir encore une fois."

Mais sur ces mots, Dagnir semblait s'endormir et son corps subissait sa transformation. Une fois changé en aigle, il s'envolait et disparaissait dans la noirceur qui entourait Fart'h.

Ces moments de séparations répétés avec son frère étaient certainement l'un des plus dûrs souvenirs du souverain avec le soir où Dagnir lui apprit qu'il ne serait plus à ses côtés en tant qu'elfe noir pour régner.
Cette scène se déroula de nombreuses fois devant ses yeux, remplissant son coeur de chagrin et de colère. Son frère l'appelait à l'aide et il ne pouvait pas bouger. C'était insuportable.
Il avait peut-être la solution. Son corps était peut-être prisonnier, mais pas son esprit. Fart'h focalisa sa consentration sur son frère, ne prétant plus attention à ce qu'il lui disait. Il devait sortir et vite. Après maintes éfforts, il réussit à séparer son esprit de son corps. C'était un acte dangeureux même pour lui, qui maitrisait la plupart des sorts de magie mentale parfaitement. Il ne pourrait pas rester longtemps sans risquer de gros dommages. Son corps toujours raidi derrière lui Fart'h avança vers son frère. L'aigle avait disparu. Il attendit que Dagnir réaparraisse à l'endroit précis ou il l'avait vu. Il semblait si réel, son corps encore frémissant de plaisir, les gouttes de sueur qui perlaient sur son front et sa voix si suave. Fart'h se pencha pour prendre son visage dans ses mains, mais il ne rencontra que le vide, le néant. Etait-ce lui ou Dagnir qui était absent ? Son esprit ne pouvait-il pas toucher de la matière? Ce n'était pas possible... Dagnir...Etait une illusion... Ses yeux devinrent rouge sang, son visage inexpressif afficha un rictus de colère qui déforma ses traits à rendre son expression horrible alors qui s'acharnait sur l'image de son frère pour le touchait. Mais ce dernier continuait d'apparaitre et de disparaitre inlassablement.


"Que se passe t-il??? Pourquoi n'es-tu pas là mon frère??!!"

A cet instant, son esprit embrumé retrouva de sa vivacité. Le fait d'avoir quitté son corps paralysé sembla affaiblir l'attaque de la pieuvre. Il se rappelait ce qu'il s'était produit, où il était et ce qu'il était entrain de faire. Orgar et Wanda ne devait pas être bien loin, tous les trois devaient encore être dans la sphère.
Le noir qui l'entourait semblait moins profond. Il apperçut des mouvements de tous les côtés, des choses qui bougeaient, vite, très vite... En se concentrant il apperçu des bulles. De toutes les couleurs... Quelle hypothèse avait-il déjà émise sur ces bulles ? Ah oui! Les opposées s'annulent.. par quoi avait-il était touché déjà? Vert ? Jaune? Orange? Oui c'était ça... Il lui fallait trouver les opposées et les attirer vers lui. Vite. Son esprit faiblissait. Il lui en fallait une rouge, une violette et une bleue. Sans réfléchir il se rapprocha de son corps et appela télékinésiquement chacune d'elle pour les mener à lui. Trois bulles foncèrent sur lui. Il n'eut pas le temps de voir si c'était les bonnes, le choc de la colision renvoya son esprit dans son corps toujours paralysé. Son plan allait-il marcher ? Son frère apparaissait et disparaissait encore devant ses yeux...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orgar
L'Orgueil
avatar

Nombre de messages : 65
Localisation : Le château de l'obscurité
Date d'inscription : 14/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 25

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Sam 9 Aoû - 18:57

L'Orgueil n'eut que le temps de jeter un regard empli de haine à sa soeur avant que la pieuvre ne referme son piège. Il ne reprit que trop tard le contrôle de ses émotions. L'immense créature sous-marine venait de lancer son attaque. Des millers de bulles se dirigèrent vers eux, touchant chacun des "compagnons". Wanda s'écroula net sur le sol.
Le regard d'Orgar passa rapidement de L'Envie à son ventre. Il était touché. Comment cela était-ce possible? Il ne le comprenait pas. L'eau, la source même de sa vie, ne s'était pas portée présente pour le protéger. Ordinairement, c'était le milieu même où il ne pouvait craindre quoique ce soit.
Son ventre s'ouvrit légèrement, puis l'entaille s'écarta soudainement, et de minuscules gouttes de sang s'échappèrent de lui. La douleur fut-elle qu'il tomba à genou, aux côtés de sa soeur.
Toutes ces années, ces siècles, ces millénaires, il les avait passé à devenir plus fort, souhaitant prouvé au monde que nul ne l'égalait. Il ne craignait rien, n'avait reçu que peu de blessure, son assurance, sa foi en lui-même grandissant avec ses exploits et ses pouvoirs. Et à présent, il se retrouvait à genou, comme un misérable vaincu. La blessure infligé à son moral et à son orgeuil était de loins supérieure à la douleur de blessure physique.
Lui qui souhaitait tout contrôler n'avait à présent plus le choix, il devait laisser la créature sortir qui était en lui afin que son pouvoir le rétablisse.
Son teint devint plus pâle, approchant la blancheur des neiges, ses yeux devinrent plus noirs, son regard plus ténebreux. L'atmospère atour de lui se fit à la fois plus lourde mais aussi plus glaciale.
L'Orgueil se releva lentement. Les minuscules bulles de sang revenait à l'intérieur de lui, mais sa blessure ne se referma point. Des cristaux de glace apparurent sur son ventre le gelant totalement. Tant que sa blessure ne serait pas guérit, il ne pouvait prendre le risque de reprendre le contrôle sur la "créature".

A sa gauche, le souverain du Royaume Maudit subissait aussi les effets des sphères de couleurs. Après avoir souffert de l'inévitable répétiton de sa séparation avec son frère, il parvint, grâce à ses capacités à revenir temporairement à la réalité. Il fit parvenir jusqu'à lui des sphéres de couleur opposée à celles qui l'avaient attaqué. A peine entrèrent-elles en contact avec lui, que les effets néfates des premières disparurent. Il put ainsi retrouvé toute liberté de mouvement et de pensé.

L'Orgueil ne se souciait nullement de lui. Son attention était dirigé vers la pieuvre. Celle-ci s'apprètait à lancer exactement la même attque. Sans sourciller, il attendit patiement qu'elle s'éxécuta. Dès lors, un courant marin redirigea toutes les bulles de couleur en direction de la créature.
Les yeux de l'Orgueil s'ouvrirent, pétillant d'une joie maléfique.

"On va ... s'amuser un peu..."

Sa voix était aussi glaciale que l'atmosphère qui régnait autour de lui.
Son visage se tourna très lentement en direction de sa soeur. Son expression était inchangée, et son sourire ne faiblissait pas. Il reçu un appel à l'aide provenant de l'Envie. Il la dévisagea un instant avant de répondre, avec une pointe de sadisme dans la voix.

"Nous n'avons plus besoin de toi...."

Il se tourna de la même manière vers le souverain du Royaume Maudit.

"Nous ne sommes pas sur d'avoir besoin de toi non plus...."

A peine la phrase fut-elle terminée qu'il se mit à rire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fart'h Argawaen
Souverain du Royaume Maudit
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 16/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 6

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Mar 12 Aoû - 23:54

Dans un moment de folie, Fart'h avait tenté de ramener vers lui les bulles qu'il pensait pouvoir rétablir son état. Misant sur la répétition des faits, il joua à pile ou face sa sortie de cet horrible cauchemar. Heureusement pour lui, il avait eut raison. Le choc provoqué par la collision entre son corps et les bulles le projeta au sol de la sphère, juste derrière Orgar.

En se relevant avec mal, il s'aperçut de la posture de l'Orgueil. A genoux, le visage tordu par la douleur et le ventre gelé. Mais autre chose avait changé. Son visage, son expression, n'étaient plus les mêmes. Le souverain du Royaume Maudit fixa durant quelques secondes cette étrange vision jusqu'à ce qu'il soit debout. Il avait déjà pu voir ce changement chez Orgar. Une ou deux fois seulement durant sa longue vie. Mais à chaque fois, se fut assez traumatisant pour s'en souvenir toute sa vie. Orgar n'avait d'ailleurs pas réussi à contenir la rage de cette créature durant l'une de ces attaques. Car il s'agit là bien d'une autre créature. Le fond mauvais de l'Orgueil, son essence même qui fait de lui un des dix. Et ce n'était jamais de bonne augure lorsque cela se passait. Fart'h regarda autour de lui, mais aucun espoir de fuite. La pieuvre était toujours là, et Wanda toujours affalée sur le sol. Seuls dans un espace si confiné, Fart'h craignait le pire. Il fallait trouver une solution. Peut-être aurait-il pu tenter de le maitriser par la pensée, car sa blessure diminuait ses pouvoirs, même avec cela, Fart'h n'en était certainement pas capable. De plus, maintenant qu'il avait appelé la "créature", il le serait encore moins.

Alors que l'elfe noir tentait de réfléchir rapidement, la pieuvre lança une nouvelle attaque. Mais elle fut immédiatement contrée par Orgar qui renvoya toutes les bulles à leur point d'origine. Il était maintenant capable d'attaquer la pieuvre tout en contrôlant la sphère. Fart'h le regarda quelques secondes alors qu'il s'adressait d'une voix sadique à sa sœur agonisant encore sur le sol. Mais il avait beau réfléchir, jamais, jamais il n'avait su comment neutraliser les puissances des allégories et s'il ne trouvait pas rapidement une parade, la pieuvre risquait de ne pas être la seule cible.
Orgar tourna sa tête vers lui, et annonça la phrase que Fart'h redoutait. La phrase qui le mettait hors-jeu maintenant que la créature était libérée. Il savait qu'il n'avait plus besoin de lui, la seule chose dont il avait besoin c'était de réussir à contrôler cette créature, ou de l'aide pour la contrôler. Mais il refuserait cette aide et de toute façon, Fart'h ne la connaissait pas. Il resta silencieux.

Il devait pourtant trouver un moyen. L'Envie était l'une d'entre eux, elle devait certainement savoir comment raisonner dans cette situation ? Cependant, Fart'h ne savait pas quelle attaque elle avait subit et donc comment l'en sortir. Et puis, il n'avait pas réellement envie d'entendre à nouveau sa voix nasillarde et désagréable. Une autre idée lui vint à l'esprit. Si il forçait le sang d'Orgar à s'échapper, à briser la glace, en tentant de l'affaiblir il comprendrait peut-être qu'il avait effectivement encore besoin de Fart'h. Il s'exécuta immédiatement, le plus discrètement possible pour ne pas se faire remarquer. Son attaque n'eut aucun effet. Tous faiblissait à vu d'œil et aucune attaque ne pourrait ébranler Orgar. Il n'avait plus le choix. Sa seule solution était de sortir Wanda de son état de torture, mais comment ? Rapidement, il fouilla dans l'esprit de l'Envie pour essayer d'y découvrir les souvenirs de l'attaque et voir la couleur des sphères qui l'avaient attaqué. Mais tout était flou. Il se rappela que celle qui lui avait causé la paralysie était la bulle de couleur jaune. Tentant le tout pour le tout, il attira vers Wanda la bulle de couleur opposée vers son corps. Cette action lui demanda beaucoup d'efforts car elles étaient toutes sous le contrôle de l'Orgueil, et pour la récupérer il dut défier son pouvoir. Cela ne passa pas inaperçu, et il espéra que l'Envie se réveille rapidement pour l'aider à gérer cette situation. Sinon...

La seule consolation dans cette histoire, c'est que Wanda aurait inévitablement une dette envers lui, et cette idée lui plaisait, du moment qu'il soit encore en vie pour la savourer à leur retour...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanda
L'Envie
avatar

Nombre de messages : 49
Localisation : le chateau de l'obscurité
Date d'inscription : 11/09/2006

Feuille de personnage
Niveau: 20

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Mer 13 Aoû - 17:38

Après être revenu « à lui », Fart’h eut la mauvaise surprise de constater qu’Orgar, lui, n’était plus vraiment lui-même. Il avait laissé le soin à la créature qui était en lui de gérer la situation, ainsi que son corps meurtri.
Le souverain du Royaume Maudit avait déjà eu l’occasion d’apercevoir « une créature » prendre le dessus, il était donc en mesure de réaliser la gravité de la situation. L’Orgueil était certainement le pire des pêchés qui pouvait être relaché. Non seulement il n’avait besoin de personne mais en plus il resentait leur présence comme quelque chose de néfaste pour lui. Il n’ésita pas, par ailleurs, à bien le faire comprendre à Fart’h et Wanda.
L’elfe noir comprit qu’il devait ramener Orgar à lui-même. Il tenta, en premeir lieu, de briser la glace qui recouvrait la blessure de l’Orgueil, mais n’y parvint pas. Il choisit donc la seconde solution qui s’imposait à lui, et qui se trouvait loin d’être séduisante. Ramener l’Envie parmi eux. Il utilisa ses dons afin d’apercevoir de quelle attaque fut victime Wanda et tenter ainsi d’annihiler les effets.

Lorsque Wanda revint à elle, elle aperçu tout d’abord le regard de Fart’h, auquel elle répondit par une vague grimace de dégout, puis elle croisa le regard glacial de L’Orgueil, et compris aussitôt la situation.

« Et merde… c’est pas vrai »

Elle espéra pendant un cour instant qu’elle se trouvait encore dans une de ces illusions dont ils avaient été victimes. Réalisant que ce ne fut malheureusement pas le cas, elle se mit à soupirer.
Heureusement pour elle, il semblait que l’Orgueil se trouva plus disposé à « jouer » avec la pieuvre qu’avec eux, du moins pour l’instant.
Afin de ne pas attirer l’attention de « la créature », elle décida de communiquer avec le souverain par télépathie, et dans le but de le lui faire comprendre, elle désigna sa tête.

* Ecoute moi bien, t’as plus perdre que moi dans ce foutu merdier, alors t’as intérêt à bien suivre ce que je te dis sinon t’arrivera jamais à sortir ton cul intacte de cette affaire ! Moi je risque presque rien venant de lui, mais toi c’est pas pareil ! La seule chose à faire quand il est comme ça, c’est de lui lécher le cul… et c’est une métaphore hein ! J’ai pas envi de revoir vos exploits sexuels de tout à l’heure.. quoique… Enfin bref fait lui croire que tu es insignifiant et il t’oubliera vite fait ! Crois moi, ça me fais encore moins plaisir que toi de devoir agir comme ça avec l’autre !*

Alors qu’ils étaient occupé dans leur conversation, qui ne procurait pas le moindre intérêt pour l’Orgueil, ce dernier se plaisait à emprisonner des bulles de couleurs dans d’immenses pieux de glaces qu’il redirigeait vers la pieuvre géante. Plus les seconses passaient, plus le nombres de pieux augmentait. L’Orgueil semblait jouir du malin plaisir à voir sa proie désemparée et mourire à petit feu devant lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fart'h Argawaen
Souverain du Royaume Maudit
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 16/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 6

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Lun 18 Aoû - 20:29

L'Orgueil venait de faire ressurgir la "créature" originelle qui était en lui afin de se guérir de l'attaque de la pieuvre géante. Mais ce changement de personnalité était généralement incontrôlable, même pour les plus puissants. A son réveil Fart'h comprit la situation et essaya de trouver une solution pour y remédier, du moins pour essayer de subir le moins possible et de sauver sa peau. La seule vraiment réaliste était de réveiller l'Envie encore agonisante sur le sol de la sphère. Cette idée ne l'enchantait guère, mais il n'avait pas le choix.
Il s'exécuta et lorsqu'elle se réveilla, il ne reçu comme marque de gratitude qu'une grimace de dégoût. Evidemment il ne s'attendait pas à autre chose de sa part et comme à son habitude il ne laissa rien transparaitre et détourna son regard de Wanda lorsqu'elle comprit la situation.

Alors qu'il attendait que l'Envie trouve le moyen de les sortir de là, il reçu une communication télépathique. Certainement afin d'éviter d'attirer l'attention d'Orgar et de le laisser faire joujou avec leur ennemie.


*L'hypocrisie vous va mieux qu'à moi, j'ai mieux à faire...*

Il n'allait certainement pas lécher les bottes d'ORgar sans avoir tenté toutes les autres solutions possibles.
Il se mit à genoux, en position de soumission comme si il se prosterner. C'était en fait un leurre et il se concentrait pour créer de nouveaux souvenirs, des images, des visions, que l'Orgueil aurait si il se retournait vers lui et le regardait. Des images assez puissantes, il l'espérait, pour faire croise à Orgar que Fart'h lui était bien inférieur, un de ses sujets qui lui était dévoué. Ses yeux fixaient le sol, il devait espérait pour que ca fonctionne, et attendit la suite. Une autre idée devait naitre dans son cerveau sinon, il serait bel et bien obligé de lui lécher les bottes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orgar
L'Orgueil
avatar

Nombre de messages : 65
Localisation : Le château de l'obscurité
Date d'inscription : 14/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 25

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Mar 19 Aoû - 2:15

Orgar, se trouvant sous l'emprise totale de la créature en lui, continuait de s'amuser en torturant la créature sous-marine qui avait tenté de les piéger. Wanda mit ce temps à profit pour communiquer grâce à la télépathie avec Fart'h. Elle le conseilla de jouer l'hypocrite envers l'Orgueil s'il tenait à la vie. Naturellement, il renonça à ce conseil, préférant utiliser une autre méthode. L'Envie resta à moitié surprise, à moitié dégoûté par les paroles que lui adressait Fart'h. pour elle, ces récomendations était sa façon de le remercier de l'avoir sortie de sa triste situation de paralysie, même s'il n'en voulait pas, elle considérait sa dette comme remboursée.
Le souverain du Royaume Maudit se mit à genoux, et se concentra sur une autre possibilité, créer de nouveaux souvenirs à l'Orgueil afin que ce dernier voit en lui un fidèle serviteur.
Pendant ce temps, Orgar continuait de jouir de la souffrance qu'il faisait endurer à la pieuvre géante. Il se plaisait à lentement fissurer le corps de la créature sous-marine et de laisser ses entrailles sortir de son corps. Après s'être divertit avec deux des coeurs de la pieuvre, tout en gardant le dernier pour la fin, Orgar sentit qu'il s'était lassé de son jouet, et décida de "le jeter". Il abandonna la créature, pratiquement morte,qui coula lentement vers le fond de l'Océan. Puis, il se retourna et apperçu Fart'h. Une nouvelle distraction pour lui. Mais au moment où il posa les yeux sur lui, ce n'était plus Fart'h, Souverain du Royaume Maudit qui était devant lui, mais une autre personne. Ce n'était pas non plus Fart'h, son fidèle serviteur. Le souverain du Royaume Maudit, devant être affaibli par les rudes épreuves qu'il a du traverser, n'était pas totalement parvenu à créer les souvenirs qu'il souhaitait chez Orgar. A la place, il était devenu un disciple de l'Orgueil, étant présent pour suivre l'enseignement que lui apportait "son maître et professeur".
Il posa son regard noir et vide sur Fart'h et attendit un instant. Un sourire se dessina lentement sur son visage de cire.

"Disciple Fart'h, retient cet instant, il te servira de leçon."

Ne se préoccupant plus que de trouver une autre distraction, Orga fit poursuivre leur sphère vers le fond de l'Océan. Wanda, quant à elle, restait totalement interdite face à ce qui venait de se passer. Elle ne comprenait pas pourquoi l'Orgueil se mettait à traiter Fart'h comme s'il était son disciple. Mais elle préféra rester muette, histoire de ne pas trop attirer l'attention sur elle.

La sphère poursuivit son chemin, jusqu'à ce qu'elle s'approche lentement du corps de la pieuvre. Il reposait sur le sol, certaines de ses entrailles éparpillées un peu partout autour d'eux.

"A présent, où est le tombeau de cette chose immonde qui se fait appeller "mon frère"?"

Wanda hésitait de plus en plus à prendre la parole. S'était à elle de donner les indications, et en temps normal, elle n'aurait pas songé une minutte à se taire, mais là, elle préferait attendre que l'Orgueil lui donne la permission. Voyant l'impatience se dessiner sur le visage de son frère, elle se décida à parler.

"Le tombeau de Griddvid est là-bas."

Elle indiqua un endroit, proche d'eux. L'Orgeuil se dirigea dans la direction indiquée, et à l'aide de sa magie, déplaça le surplus de sable, qui recouvrait un rocher, sur lequel était gravé une forme étrange, qui ressemblait à un triangle.

"Trouvez la clée."

Jugeant ce travail trop indigne pour lui, il laissa Wanda et Fart'h s'en occuper.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fart'h Argawaen
Souverain du Royaume Maudit
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 16/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 6

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Ven 22 Aoû - 12:15

La mission pour libérer l'Avarice était mouvementée depuis le début, Fart'h commençait à être sérieusement affaibli. Le fait d'être enfermé dans une sphère trop étroite au fin fond de l'océan n'arrangeait pas les choses. Il avait décider d'utiliser encore une fois ses pouvoirs psychiques pour faire croire à l'Orgueil qu'il était l'un de ses fidèles serviteurs et non un souverain. Mais cette tentative sembla échouer. Orgar se retourna vers lui lorsqu'il eut terminé de s'amuser avec la pieuvre. Mais étrangement il l'appela "disciple" comme si le souverain du Royaume maudit était l'un de ses élèves.
Il ne voyait qu'une solution, ses pouvoirs étaient trop faibles pour réussir une telle chose. Certes Orgar sembla avoir reçu des souvenirs différents, mais apparemment, pas les bons. Il fallait tout de suite arrêter là, pour ne pas faire empirer la situation... Qui sait ce qu'il aurait pu y voir.
Pour ne pas vexer l'Orgueil, Fart'h baissa la tête en guise de remerciement pour la leçon qu'il venait de lui donner. Il ne fallait jamais adresser à la parole à un "maître" tant qu'on y était pas inviter, et à vrai dire, il n'avait pas envie de lui parler.
Orgar fit alors descendre la sphère au plus près de la faille, alors que Wanda n'osait pas bouger. Le paysage avait changé depuis le combat. Les restes immondes de la pieuvre parsemaient le sol partout autour d'eux. Wanda se décida à prendre la parole après avoir attendu quelques temps, un peu trop long pour l'Orgueil, lorsque ce dernier avait demandé ou se trouvait le tombeau de son frère.
Ils arrivèrent enfin devant l'entrée du tombeau. Une étrange forme semblait gravée sur la roche, un triangle. Une sorte de serrure apparemment, car Orgar venait de leur demander de trouver une clé. Une clé...Comment trouver une clé dans un endroit pareil alors qu'ils étaient coincés dans une bulle ? tous les rochers autour d'eux pouvaient cacher quelque chose, mais les abats éparpillés de la pieuvre rendaient la tâche encore plus difficile. Il n'avait plus assez d'énergie pour tout fouiller... Comment faire... Il regarda en coin du côté de l'Envie voir si elle avait une idée de quoi il pouvait choisir, mais elle n'avait pas bougé pour le moment... Fart'h ne pouvait pas fouiller tous les endroits, il s'épuiserait pour rien. Et cela ne les avancerait pas beaucoup. Il ne restait plus qu'une seule solution.
Fart'h se releva et appuya ses mains contre les bord de la sphère en épousant la forme de la serrure qui se trouvait devant lui. S'il n'avait pas le temps pour trouver la clé, peut être qu'à l'aide de sa magie il pourrait essayer de comprendre le mécanisme de cette entrée et de la déclencher. Mais il allait certainement avoir besoin d'énergie et il ne pouvait pas puiser dans celle des autres. C'était sans doute la dernière tentative qu'il pourrait faire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanda
L'Envie
avatar

Nombre de messages : 49
Localisation : le chateau de l'obscurité
Date d'inscription : 11/09/2006

Feuille de personnage
Niveau: 20

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Sam 23 Aoû - 2:07

Depuis qu'Orgar avait "changé" et s'était transformé en la créature qui l'habitait, Wanda n'avait pas osé soufflé le moindre mot. Elle qui ne vivait que pour glisser des méchancetés dans les conversations, et créé bien du tord autour d'elle, se retrouvait frustrée. Mais elle n'avait pas le choix. La dernière fois qu'elle l'avait vu dans un tel état, c'était lors de la mort d'Aleksandra. Ses pulsions meurtrières étaient devenues incontrolables qu'il en était arrivé à déssimer une partie de son armée, et causer de grands tords physiques à ses frères et soeurs. Elle-même s'était retrouvée totalement incapable de bouger pendant plus d'une semaine, et ses rêves restèrent peuplés de terreurs toutes plus terribles les unes que les autres.
Elle préféra oublier toutes ces scènes le plus rapidement possible, et se concentrer sur le présent, pour que le passé ne refasse pas surface trop vite.

Fart'h avait refusé ses bon conseils, préférant opter pour une technique plus personnelle. Elle se demanda bien qu'elle pouvait être celle-ci, et fut surprise de le voir à genoux.

*Quand je pense qu'il a refusé de lui balancer deux troix compliments pour finir à genoux devant lui, c'est complètement stupide!*

Sa surprise redoubla quand elle entendit l'Orgueil appelé Fart'h "son disciple". Elle réalisa alors que le souverain du Royaume Maudit avait simplement agit sur les souvenirs de la créature, mais pas un instant elle supposa que ce dernier n'était pas totalement parvenu au résultat qu'il avait espéré.
La poursuite de leur quête reprit, et ils atteignirent la surface du fond marin. Après une longue hésitation Wanda dévoila où se trouvait le tombeau de l4avarice. Lorsqu'ils parvienrent à l'endroit dit, ils s'aperçurent qu'ils leur fallait une clé pour entrer. Bien évidement, L'Orgueil refusa d'agir, et ordonna aux deux autres de se débrouiller pour la trouver. Alors que Wanda tentait de se concentrer pour matérialiser la clé en question dans son esprit, et de la ramener grâce à sa magie, Far'th opta pour une solution bien à lui. Il tenta de comprendre et activer le mécanisme qui gardait l'entrée du tombeau close. Malgrès le peu de force qui lui restait, il parvint à réaliser cette performance.
Le rocher sortit lentement de terre, et s'écarta en son centre. Des escaliers se découvraient peu à peu. L'Orgueil fit avancer la sphère, qui disparue à peine furent-ils entrer. Le rocher se referma aussitôt derrière eux.
Ils se trouvaient à présent dans une grande salle ronde, de couleur brune, éclairée par toute une série de torches. Au centre se trouvait l'Avarice qui reposait sur un immense bloc de pierre taillé, orné de petits motifs.
L'Orgueil avança. Son pas sembla déclenché le réveil de Griddvid, qui ouvrit les yeux à cet instant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griddvid
L'Avarice
avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 11/09/2006

Feuille de personnage
Niveau: 20

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Sam 23 Aoû - 20:26

Le sommeil de l'Avarice avait été gardé pendant des millénaire par une puissante magie, seule la présence d'un autre être pouvait rompre le sort et libérer Griddvid de l'emprise du sort. L'Orgueil ayant pénétré dans cette zône, il se retrouvait à présent libre. Il ouvrit les yeux, et se mit à sourire. Enfin on s'était décidé à venir le chercher. Il allait pouvoir reprendre ses activités tant chérie, amasser de l'argent, l'admirer, le compter, et organiser de grandes et belles réceptions ou participer à celles des autres.
Il se leva, se mit assis, et se tourna pour voir qui était présent, et fut supris de constater que c'était l'Orgueil et L'Envie qui était présents, et non pas Una et Maol comme il l'avait toujours supposé. Tous deux étaient accompagnés d'une troisième personne qu'il n'avaient jamais eu l'occasion de rencontrer auparavant. Etant donné l'apparence physique de ce dernier, il supposa qu'il devait être natif du Royaume Maudit, et, à la vue de ses vêtements, qu'il devait occuper un poste important.
Après ces quelques réflexions , il descendit de son bloc de pierre, prenant bien soin de tenir fermement sa canne entre ses doigts fins et blancs. A peine eut-il posé le pied par terre, qu'il ressentit une atmosphère glacial, terrifiante, et en même temps, très lourde. Son regard se posa sur le ventre gelé de l'Orgueil, et comprit aussitôt de quoi il retournait. Il savait qu'il était le seul à pouvoir faire quelque chose, et le regard insistant de sa soeur le pressait d'agir rapidement. Il avança en direction de l'Orgueil, avec précaution.

"Mon très cher Orgueil, ta vue me remplit de joie... et de crainte. M'accorderais-tu l'honneur de contribuer au rétablissement de ta blessure?"

Griddvid ignora si les mots qu'ils venaient de prononcer étaient bien choisis, mais comme il était toujours debout devant "son frère", il supposa que ce dernier lui avait donné son accord. Lentement, il tendit sa main vers le ventre de l'Orgueil, et usa d'un mélange de magie noire et d'Eau. Une fois la blessure disparue, Orgar se mit à vasciller sur place, sans reprendre immédiatement ses esprits, quant à Griddvid, il avait l'impression d'avoir été vidé de la moitié de ses forces. Mais que lui importait, une nouvelle tête était présente, et la curiosité qu'il éprouvait lui fit rapidement oublier toute cette fatigue.
Il tourna son regard vers Fart'h tout en sourriant.

"Enchanté de pouvoir vous renconter. Je me nomme Griddvid, je suis l'Avarice. Je suppose que vous étiez déjà au courrant de mon identité, mais je ne pouvait me permettre de vous demander la vôtre sans m'être présenté avant."

Il attendit un instant, puis reprit.

"Me voilà à présent votre obligé, et je serais très heureux de pouvoir vous rendre la pareille, si cela m'est possible......"

*.... et surtout si ça ne me coûte pas un sous.*

L'Avarice continuait de sourire, tout en regardant Fart'h.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fart'h Argawaen
Souverain du Royaume Maudit
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 16/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 6

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Dim 24 Aoû - 0:13

L'idée de Fart'h afin d'ouvrir le tombeau de l'Avarice avait fonctionné mieux qu'il ne l'espérait. Le mécanisme s'enclencha facilement, mais cela lui avait encore couté beaucoup d'énergie. Cloîtré dans cette bulle, l'eau tout autour commençait à le rendre claustrophobe. C'est avec soulagement qu'il vit la porte s'ouvrir et leur prison sphérique disparaitre pour lui laisser la place de faire les geste qu'il souhaitait. Il n'était plus obligé de rester accolé aux deux allégories dont la compagnie commençait à peser. Bien évidemment, il ne reçu aucune éloge pour son aide. Tous se contentèrent d'avancer vers le lit de pierre où reposait Griddvid. Leur présence apparemment suffit à le sortir de son long sommeil.
Orgar avança le premier suivit de l'Envie et Fart'h resta un peu en retrait, trop content de pouvoir un peu s'isoler et reprendre déjà quelques forces. Il regarda l'Avarice s'asseoir et le toiser de bas en haut. Fart'h avait déjà eu l'occasion de croiser les habitants du château, mais Griddvid était le seul qu'il n'avait vu. Sa première impression fut qu'il était assez charmeur.
Alors qu'il se regardait tous les deux, rien ne laisser transparaître sur le visage du souverain ce qu'il pensait. Il attendait simplement qu'ils s'en aillent d'ici.
Griddvis savait apparemment comment s'y prendre avec son frère pour le flatter et obtenir ce qu'il voulait de lui. C'est avec une grande faciliter qu'il réussit à le guérir. Voilà un problème de réglé, qui laissa Orgar dans un état second après le soin de l'Avarice. Ce dernier semblait avoir été affaibli par cette action. Après tout, il venait de passer des siècles et des siècles à dormir, alors c'était tout à fait normal. En tout cas, son réveil venait de leur être d'un grand service, surtout pour Fart'h. Sa petite comédie auprès de l'Orgeuil aurait pu prendre une tournure tragique si cela avait continué plus longtemps et Wanda était devenu un témoin un peu gênant. Une fois qu'il aurait plus de force, il allait devoir tenter de remédier à ce petit soucis. Peut-être que s'ils restaient assez longtemps dans cet endroit il pourrait s'en arranger avant de remonter à la surface.
Pendant que Fart'h partait dans ses pensées, Griddvid le fixait des yeux avec curiosité. Le souverain ne bougea pas et laissa l'Avarice venir vers lui en souriant. Il fut étonné, bien qu'il ne le montra évidemment pas, de voir à quel point cet être était différent des autres aux premiers abords. Raffiné, courtois, poli, bien élevé en quelques sortes. Peut-être aussi d'agréable compagnie. Mais il fallait se méfier. Comme chacun, il devait avoir des défauts qui ne plairaient certainement guère au souverain du Royaume Maudit. Fart'h était bien évidemment de rang inférieur à cette "famille" et lorsque l'Avarice lui demanda de se présenter, il effectua un légère courbette, ni trop prononcée ni pas assez. Juste ce qu'un souverain pouvait se permettre, puis il se redressa, le visage inexpressif.
Il attendit patiemment que Griddvid ait fini de dire tout ce qu'il souhaitait dire.


"Je suis également enchanté de votre réveil. Bienvenue parmi nous. Je me nomme Fart'h Argawaen, 3e du nom, souverain du Royaume Maudit. Pour ce qui est de votre dette, considérons-nous comme quitte. Les soins que vous avez prodigué à Orgar suffisent en retour. Ne vous en souciez donc point."

Effectivement, Fart'h venait d'éviter gros et il le devait à l'Avarice. Alors pourquoi s'encombrer avec des dettes... Il était persuadé qu'il n'aurait pas besoin de prétexte pour revoir l'Avarice.
Maintenant que les présentation était faite, Fart'h attendit la suite des évènements espérant qu'ils ne tarderaient tout de même pas trop à regagner la surface.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griddvid
L'Avarice
avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 11/09/2006

Feuille de personnage
Niveau: 20

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Dim 24 Aoû - 0:58

Une fois que l'Avarice eut guérît la blessure d'Orgar, ce dernier porta toute son attention vers Fart'h. Après s'être présenté, il souhaita voir le souverain du Royaume Maudit en faire autant, tout en lui proposant de rembourser sa dette aussitôt qu'il le souhaiterait. Jamais Griddvid n'éprouva une telle joie lorsqu'il entendit le nom et le titre de son "sauveur", et surtout, qu'il n'attendait rien en retour.
Il baissa son visage, levant légèrement son chapeau de feutre.

"Mon très cher Fart'h, même si vous me libérez de toute obligation envers vous, je ne saurais oublier ce geste."

Son sourire resta présent, jusqu'à ce que ses yeux se mirent à pétiller de curiosité.

"Si vous me le permettez, j'aurai une petite indiscrétion .... Cependant rester ici ne se montrerait guère approprié à la conversation que nous pourrions avoir."

D'un geste, il invita le souverain à le suivre vers la sortie. Mais avant d'avoir eu le temps d'avancer ne serait-ce que d'un pas, Wanda se mit à crier.

"Eh! Tu fous quoi? Et nous alors, on n'a pas le droit à ta face d'hypocrite et à tes discours à deux balles? T'es pas sensé être reconnaissant envers moi aussi?"

Le sourire de l'Avarice ne disparu pas pour autant. Il restait parfaitement calme et serein.

"Ma très chère soeur, j'ignorait même que le mot "reconnaissant" éxistait dans ton dictionnaire personnel. Je ne tenas point à te créer un choc."

Et comme si de rien n'était, il se retourna vers Fart'h pour l'inviter une nouvelle à s'éloigner de sa famille. C'était sans compter Orgar, qui reprenait ses esprits.

"Griddvid, éspèce de...."

Pendant que l'Orgueil énnonçait tout une série de reproches, agrémentés d'insultes plus rabaissantes les unes que les autres, son frère se mit à soupirer.

"Je vous prie de pardonner une nouvelle mon impolitesse, mais on ne choisit pas sa famille. J'en ais juste pour une petite minutte."

Il se tourna vers Orgar et Wanda, gardant son apparence aimable et tout en avançant dans leur direction.

"Oh Wanda, j'ai oublié de te dire, avant que je ne parte, ce cher Orgar s'est refusé à toi sous prétexte, et je le cite, que tu n'es qu'une trainée et qu'il se serait sentit plus qu'insulté d'avoir une liaison avec une femme qui ouvrent les jambes devant n'importe qui. Et toi, mon cher Orgar, après ton refus, Wanda a fait courire la rumeure que tu étais impuissant, et que si tu entretient une liaison avec Una, c'est uniquement pour qu'elle te livre sa magie et que tu puisse enfin parvenir à contenter tes conquêtes."

A peine son discours fut-il terminé qu'il produisit immédiatement son effet. L'Orgueil et l'Envie tournèrent leurs reproches l'un vers l'autre, oubliant totalement la présence de Griddvid et Fart'h.
L'Avarice proposa une nouvelle fois de s'éloigner du duo infernal.

"Mon cher Fart'h, votre présence en ces lieux est pour le moins surprenante. Mais ne serait-ce pas la conséquence d'un chantage d'un membre de ma famille. Si tel est le cas, je puis aisément vous fournir quelques informations qui vous laisseront libre de refuser tout contrat que vous jugez indigne de votre personne. Par exemple, savez-vous que ma chère soeur Wanda agrémente ses sous-vêtements de quelques morceau de tissus pour faire paraître sa poitrine aussi imposante que celle de la Luxure?"

Un petit air de malice apparu dans ses yeux. On pouvait aisément deviner que certains membres de sa famille lui avait causé du tord auparavant et qu'il avait du apprendre à échapper à leurs griffes de la seule façon qui lui était permise.
Pendant son petit monologue, il s'était approché de la pierre qui bloquait la sortie. Il tendit sa main, et grâce à la magie, celle-ci explosa. Il créa en même temps, une sphère semblable à celle d'Orgar, qui les ramena petit à petit vers la surface. Il ne pouvait se permettre de remonter trop vite, car la pression aurait causée de grands dommages au souverain du Royaume Maudit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fart'h Argawaen
Souverain du Royaume Maudit
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 16/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 6

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Dim 24 Aoû - 1:31

Décidément ce personnage était entièrement différents des autres allégories que Fart'h connaissait. Il se demandait bien à quel moment il allait devenir détestable comme les autres. La seule personne qu'il appréciait, si le terme pouvait être employé, était Una. Et ce n'était seulement que par moment. Mais Griddvid semblait enclin à devenir son favoris dans la famille et surtout encore plus après ce qui suivit.
L'Avarice lui avoua que malgré ce qu'il venait de dire, il considérait tout de même avoir une dette envers le souverain. Fart'h haussa les épaules et écouta le reste de son discours tout en suivant Griddvid qui l'avait invité à le suivre vers la sortie.


"Très bien. Dans ce cas nous discuterons de tout cela dans un lieu plus approprié une fois que cette histoire sera terminée. Je ne suis de toute façon pas en mesure de tenir une conversation digne de ce nom dans mon état actuel. Veuillez-m'excuser."

Alors qu'ils marchaient tout en papotant, la voix désagréable de Wanda retentit derrière eux. La présence de ce nouveau venu lui avait complètement fait oublié la présence des deux autres. Ce son présent depuis trop longtemps à ses côtés d'après lui le ramena à la réalité.


*Si seulement elle pouvait nous oublier un peu celle-là...*

Cette réflexion venait de lui donner une idée. Wanda allait peut-être rendre les choses difficiles avec ce qu'elle avait vu durant la bataille, les calins imprévus entre Orgar et Fart'h mais aussi sa manipulation des souvenirs. Elle devait oublier en effet. Alors que Griddvid venait de lui lançait une vanne qui ne put que plaire à Fart'h, le souverain se concentra pour réussir à effacer seulement ces deux souvenirs de la mémoire de l'Envie. Il avait récupérer quelques forces certes, mais cela allait peut-être être insuffisant. Il fallait tenter. Deux souvenirs... Cela serait rapide et si cela marchait elle ne se rendrait compte de rien... Par chance, ce fut Orgar qui s'adressa à Griddvid après et qui monopolisa l'attention. Cela donna le temps à Fart'h de contrôler un peu plus son attaque et de cibler profondément les souvenirs de Wanda. L'orgueil n'avait pas fini d'insulter son frère que Fart'h réouvrit les yeux. Il ne saurait certainement que plus tard si cela avait fonctionné.
Il fût satisfait d'une chose, revenir à temps pour écouter ce que Griddvid venait de dire à Wanda et Orgar pour les retourner l'un contre l'autre. Machinalement il baissa la tête, et esquissa une sorte de tout petit sourire qu'il effaça immédiatement. Personne n'eut le temps de remarquer quoique se soit, mais ce détail troublant allait rester gravé dans la mémoire de Fart'h. Il n'avait jamais montré la moindre émotion en dehors de la colère si son frère n'était pas avec lui. Décidément, ce Griddvid lui plaisait bien.
Lorsqu'il se retourna vers lui, ce fût pour commencer un long monologue en lui avouant qu'il pourrait aisément fournir à Fart'h des renseignements sur les membres de sa famille qui lui faisaient du tord en lui donnant un petit aperçu d'informations croustillantes sur Wanda. Tout en continuant de marcher Fart'h répondit doucement.


"Je n'ai hélas pas été à l'abris de certains membres odieux, pardonnez-moi l'expression, de votre famille. Mais pas cette fois-ci. Je suis là de mon plein grès et pour aussi une raison toute personnelle. Mais comme vous l'avez souligné tout à l'heure nous ne sommes pas dans le lieu àdéquat pour avoir ce genre de conversation. Je suis toutefois ravis de cette information sur votre soeur... Que diriez-vous de venir à un repas au palais donné en votre honneur pour célébrer votre retour, une réception en quelques sortes ? Comme cela, nous pourrons discuter sans soucis après les festivités."

Alors qu'ils discutaient, Griddvid avait reformé la sphère qui les ramenaient doucement vers la surface pendant qu'Orgar et Wanda continuaient leur discussion destructrice. Fart'h n'avait qu'une envie pour le moment, rentrer chez lui, se reposer et penser à tout ce qu'il venait de se produire. L'Avarice semblait bien l'apprécier et cela était une bonne chose pour lui. Après tout, si il était là c'était pour lui demander son aide. Mais, en avait-il les moyens... Il le saurait bientôt.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griddvid
L'Avarice
avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 11/09/2006

Feuille de personnage
Niveau: 20

MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   Lun 25 Aoû - 1:24

A peine le temps des présentations fut terminé, que Griddvid fit preuve de curiosité. Il souhaita s'entretenir avec le souverain du Royaume Maudit sur une question d'ordre privée. Fart'h accepta, mais préféra converser dans un lieu plus approprié. Naturellement, l'Avarice consentit à cette demande, et, alors qu'ils se dirigeaient vers la sortie, ils furent interrompu par la présence de Wanda, puis par celle d'Orgar. Rapidement, Grid mit fin à cette gêne, d'une manière qui sembla plaire à l'elfe noir.
Mais un autre événement, plus important pour le souverain, se produisit. Sachant pertinement que l'Envie allait se faire un plaisir de raconter, à qui souhaite l'entendre, les relations entre Fart'h et Orgar. Il se devait d'y remédier. Alors que les deux frères monopolisaient l'attention, le souverain du Royaume Maudit tenta d'éffacer deux souvenirs de la mémoire de Wanda. Naturellement celle-ci savait de quoi il été capable, et se doutait fortement qu'il allait vouloir faire disparaître certains éléments gênants. Mais il prit l'heureuse initiative de faire cela un moment où l'Envie était accaparée ailleurs. Aussi, elle oublia ces deux souvenirs si désagréables pour les deux protagonistes. Cependant, elle garda parfaitement à l'esprit les dons de Fart'h.

Une fois cela fait, le souverain du Royaume Maudit eut l'occasion d'apercevoir Griddvid dans toute sa spelndeur éxécuter un de ses fameux tour de détournement d'attention. Ils purent alors s'éloigner en toute tranquilité, poursuivre leur conversation.
L'Avarice était curieux de connaître les raisons de la présence de Fart'h en ce lieu, craignant un chantage. Mais il lui expliqua aussitôt, qu'il était là pour des raisons personnelles, ce qui étonna Grid, et l'invita à un repas en son honneur, ce qui ravi Grid. Depuis bien trop longtemps ces réceptions lui manquaient. Il avait toujours apprécié renconter la grande société, avec laquelle il se plaisait à parler de tout est de rien. Lorsqu'il était encore "en vie", il avait à plusieurs reprises organiser de grands bals et de grandes réceptions au Château. Jamais il ne restait seul, sa chambre était toujours emplie de monde qui passait pour bavarder de tout et de rien. Naturellement, la société d'aujourd'hui serait certes différente de celle qu'il a connu, mais il voyait là l'occasion d'apporter un peu de renouveau dans sa "deuxième vie".
Comblé de recevoir une invitation aussi rapidement après son réveil, il inclina la tête tout en souriant.

"C'est avec un réel plaisir que j'accepte cet honneur que vous me faite. Nous pourrons reprendre notre conversation de manière plus agréable, et, pourquoi pas, l'agrémentée de quelques anecdotes qui vous charmeront, très certainement."

Griddvid, qui avait ouvert la sortie, créa une nouvelle sphère, et remonta à la surface en compagnie du souverain. Une fois en haut, la sphère disparue, et une tornade d'eau les ramenèrent rapidement au port des Terres Obscures.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Quête de l'Avarice   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Quête de l'Avarice
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]
» Les 7 facettes de L'oracle
» Royaume d'avarice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Asgampth :: Autres lieux :: L’Océan-
Sauter vers: