Jeux de rôle qui mêle le médiéval fantastique, le futurisme et le mythologique, sur forum. Venez créer et faire vivre votre personnage !
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Trahison

Aller en bas 
AuteurMessage
Orgar
L'Orgueil
avatar

Nombre de messages : 65
Localisation : Le château de l'obscurité
Date d'inscription : 14/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 25

MessageSujet: Trahison   Dim 27 Sep - 19:07

Le temps avait bien passé depuis le retour de l'Avarice, et Orgar n'avait cessé de consacrer son temps à la recherche du dernier de ses frères, et non le moindre pour lui, Aradam, le Dragon de la Colère. Il ne pouvait supporter l'idée que ce ne fut lui le premier libéré, car de tous, il était le seul dont les projets convergeaient avec les siens. Et il était l'un des rares capable de convaincre Wanda à se tenir correctement, du moins, pour un temps.
Les mois qu'il avait consacrés à la quête de la moindre information s'étaient infructueux. Il du se résoudre à rendre visite à sa sœur, L'Envie, puisqu'elle seule détenait le peu de renseignements susceptibles de l'aider, Griddvid s’étant rendu dans le Royaume Maudit, et ne pouvant donc point répondre aux attentes de l’Orgueil.
Malheureusement pour Orgar, Wanda était bien décidé à ne point accéder à sa requête, refusant un à un toutes les concessions qu’Orgar été prêt à faire. Naturellement, il ne lui présentait que des choses sans valeur, percevant sa sœur comme tel, il s’attendait à ce qu’elle se sente bien aise de pouvoir recevoir de tels présents de la part de l’Orgueil. Quant à Wanda, elle se sentait véritablement insultée du peu d’importance de ces soies-disant faveurs. De ce fait, elle commença à énumérer ses propres exigences. Il ne fallu pas longtemps à l’Orgueil pour perdre patience, refermer la porte derrière, tourner la clé, et se tourner vers Wanda. Et il ne fallu pas plus de temps pour que l’on entende Wanda hurler, sortir de sa chambre, tout en défonçant sa porte, et se mettre à courir dans les sombres corridors du Château de l’Obscurité.
Le lendemain elle consentit à révéler le peu d’information qu’elle possédait, et repartit dans ses appartements afin de recréer une porte, qui serait dorénavant pour elle, l’espérait-elle, plus un moyen de protection, qu’une gêne dans sa fuite.

Orgar avait poursuivit ses recherches, partant des indications fournies contre le grès de sa sœur. Mais l’aboutissement de son travail ne le satisfit pas le moins du monde, bien au contraire. La présence d’Aradam dans un tel lieu était annonciatrice de bien plus de difficultés qu’il n’avait du en affronter avec les deux autres.

Il était occupé à reprendre ses calculs lorsqu’un sentiment effroyable le submergea. Le futur était annonciateur de trahison. Il posa ses instruments sur son bureau, croisa les mains et tenta de se concentrer afin de savoir qui lui avait fait parvenir ceci. Peu d’êtres en ce monde étaient en mesure de réaliser un tel prodige. Les rares qui possédaient ce genre de don avaient choisi de vivre exclu du monde, ne pouvant se montrer assez forts pour assumer leurs pouvoirs. Ou alors, ils étaient tout simplement submergé par la peur de devoir faire face à l’un des 14, et de devoir lui rendre des comptes. Non, aucun de ceux-là n’avaient d’intérêt à agir de la sorte. Le reste des possibilités concernait le monde divin. Or, cela faisait bien longtemps que les Dieux ne s’intéressaient plus à eux. Même leur Père les avait abandonnés. Et ce n’était pas plus mal. Bien au contraire, leur vie ne s’était jamais mieux portée que maintenant…..

Plongé dans ses réflexions, il en fut sortit très rapidement par l’entrée de Wanda, sans s’annoncer ! Elle semblait particulièrement nerveuse. En temps normale jamais elle n’aurait pris le risque de chercher à énerver son frère, sans plan de secours, au cas où. Mais là, pour elle, la situation était bien trop inquiétante.

« Putain ! On va se faire avoir ! Et je sais pas par qui, et je sais pas pourquoi, mais ça craint vraiment trop là ! »

Orgar se mit à soupirer.

« Je n’avais pas besoin de toi pour savoir cela.
-OK, donc toi aussi t’as ressentit ce fout bordel.
-Evidement. Mais ce qui est étonnant… c’est que, toi, tu sois parvenu à recevoir ce message.
-Hein ? Et, oh ! …. »
A cet instant, Una fit irruption à son tour dans la pièce, déposant une bonne couche de terre sur les tapis précieux de l’Orgueil, que ce dernier observait mécontent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Una
Admin- La Luxure
avatar

Nombre de messages : 135
Localisation : Le château de l'obscurité
Date d'inscription : 11/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 25

MessageSujet: Re: Trahison   Dim 27 Déc - 20:40

Peu de temps s’était écoulé entre le moment où Una quitta la Forêt des Ombres et l’instant où elle ordonna au pont-levis du Château de l’Obscurité de s’abaisser devant elle. Toujours habillée de sa tornade, elle traversa la coure et se retrouva aussitôt face à la porte menant aux appartements d’Orgar. Ce fut un moment très particulier pour elle. Certes, auparavant, à chaque fois qu’elle se trouvait confronter à un problème, elle cherchait à l’oublier dans les bras de son amant. Pas un mot n’était échangé, pour simple et bonne raison que l’Orgueil n’était pas du genre à écouter, et que la Luxure n’était pas du genre à parler. Mais cette fois-ci se serait différent. Cette situation particulière appelait des mesures toutes aussi particulières.

Sans la moindre cérémonie, elle entra dans le bureau d’Orgar, rependant de la terre sur ses tapis luxueux. A peine son pied se posa-t-il sur le sol, qu’elle s’élança aussitôt dans les bras de son amant, dont les soupires exaspérés furent couverts par ceux de l’Envie, agacée d’assister à ce genre de scène. Qu’importe tout cela pour Una. Elle était inquiète. Jamais elle n’avait ressentit une telle menace peser sur sa tête.

« Je ne comprends pas… qu’est-ce qu’il se passe ? »

Enervé de devoir reconnaître la vérité, Orgar éloigna la jeune femme de lui.

« Je ne sais pas plus que toi. Mais nous ne devrions pas nous inquiéter de cela pour l’instant. Rien n’est plus fort que nous en ce monde. »

Entendant cela, Wanda ne perdit pas l’occasion de donner son avis.

« Ouais, ouais, on connaît la chanson. Mais j’te signale que jamais on n’a eu à faire face à un truc comme ça.
-Oublions ça pour l’instant.
-Comment ça oublions ça ? T’es malade ou quoi ?!!
-J’ai dis qu’on oubliait ça ! »

L’Orgueil regagna son bureau et laissa son regard retombé sur les papiers qui le recouvrait.

« Je pense savoir d’où cela vient. »

Il tendit l’une des feuilles devant lui. Les deux femmes se précipitèrent pour l’observer à leur tour. Devant l’incompréhension totale de ses deux sœurs, il leur offrit les explications dont elles avaient besoin pour comprendre la situation.

« Il s’agit du lieu où se trouve enfermé Aradam.
-Non mais tu déconnes ?
-Je ne « déconne » jamais.
-Ça on l’avait bien compris ! Mais t’es sur ?
-Evidemment.
-Attends, t’es entrain de nous dire qu’Aradam est enfermé dans la Demeure Céleste !
-C’est exact.
-Qu’est ce qu’on fait alors ?
-La seule chose que l’on soit en mesure de faire, nous allons avoir un conseil familial. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Griddvid
L'Avarice
avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 11/09/2006

Feuille de personnage
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Trahison   Lun 19 Avr - 16:09

Le Royaume Maudit était à présent loin derrière l’Avarice. La réception de Fart’h Argawaen fut contrainte de voir son invité d’honneur quitter les lieux précipitamment. La peur, qui s’était emparée de son esprit, lui avait imposé un départ précipité de ce lieu si festif et de l’agréable compagnie du souverain. Ne pouvant agir autrement, il avait traversé la cité principale pour rejoindre le port, et ainsi parvenir au Port des Terres Obscures. A peine le sabot de sa monture eut-il touché le sol, que celui-ci fut lancé au galop en direction du Château de l’Obscurité. Le voyage ne fut point aisé. Les pensées de Griddvid étaient accaparées par la possibilité de perdre tout ce à quoi il tenait. Sa vision embrumée par la crainte semblait vouloir le perdre au travers des chemins tracés dans la terre. Seule l’imposante montagne de présents offerts par le Royaume Maudit lui permettait de garder un lien avec la réalité.

Sa monture allant bon train, il parvint, tant bien que mal, jusqu’au pont-levis qui s’abaissa, lui offrant la possibilité de regagner, aussi rapidement qu’il le put, ses appartements. La porte de sa chambre s’ouvrit en grand à son passage, et l’Avarice, suivit de la sphère contenant ses présents, leva le sort qui maintenait clos sa pièce fortifiée, gardienne de ses trésors. Une fois assurée que tout ce qu’il possédait se trouvait en sécurité, il partit affronter la réalité, se rendant, dans les secondes qui suivirent, dans le bureau d’Orgar.

Son frère, comme il l’avait si bien supposé, était présent, mais pas seul. Una et Wanda se tenaient à ses cotés, tous réunis autour du bureau. Une carte des Terres d’Asgampth avait été déployée, et semblait étudiée par le trio. Griddvid n’y accorda pas plus d’importance, préférant évoquer ce qui le bouleversait.

« Que se passe-t’il ? Vous… vous ne semblez point atteint par… ce chose, ce sentiment qui devrait vous dévaster…. »

Orgar, dont le regard n’avait quitté la carte, leva ses yeux méprisant dans sa direction.

« Bien évidemment que nous l’avions senti. Te crois-tu donc si exceptionnel ? Et je souhaiterais fort que l’on arrête de faire irruption ainsi dans mes appartements ! »

Sidéré par la réaction de son frère en un tel moment, Griddvid songea à adresser ses questions vers l’une de ses sœurs. Mais entre la personnification de l’insouciance et celle de l’aversion, il dut se rendre à l’évidence. Seul Orgar avait la capacité d’être un interlocuteur plus instructif. Un peu contre son grès, L’Avarice entreprit de nouveau d’en savoir plus.

« - Comment un tel phénomène peut-il se produire ? Jamais nous n’avions éprouvé une telle chose…
- C’est déjà arrivé par le passé… »

Tous les regards étonnés se tournèrent vers Una. L’Orgueil, qui n’avait guère de patience à offrir, saisit brutalement les bras de sa sœur.

« - Pourquoi tu ne l’as pas dit plus tôt ?!
- C’est que…. je viens seulement de m’en souvenir maintenant !
- Raconte ! Dis-moi immédiatement ce qu’il s’était produit, sinon, je te jures que..
- C’est bon ! Je vais tout dire ! Mais c’était il y a longtemps, ça datait de la Grande Guerre, je ne sais plus si c’était un peu avant ou pendant, mais j’ai ressenti un truc dans ce genre ! »

Orgar lâcha prise. Son regard semblait vide. Il ne comprenait pas. Pourquoi, lui qui était supérieur aux autres, n’avait-il jamais éprouvé cette sensation auparavant.
Laissant son frère plongé dans ses réflexions, Griddvid songea que c’était peut-être son tour de prendre les choses en main. Il posa de multiples questions à La Luxure, mais celle-ci ne parvenait à y répondre, sa mémoire semblant être obstruée par quelques maléfices. Lui aussi avait du mal à saisir cette situation, mais pas pour les mêmes raisons. Comment pouvait-on ressentir quelque chose d’aussi intense et effrayant, sans pouvoir s’en souvenir ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trahison   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trahison
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un trahison qui n'a jamais éxister
» [Trahison] - Fayom 27-05-1459 [coupable]
» Trahison : extrait en exclusivité
» Fidélité ou trahison [Az']
» La désillusion a un gout de trahison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Asgampth :: Terres Obscures :: Le Château de l’Obscurité-
Sauter vers: