Jeux de rôle qui mêle le médiéval fantastique, le futurisme et le mythologique, sur forum. Venez créer et faire vivre votre personnage !
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La quête de la Boussole

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Lun 5 Avr - 23:10

Excepté un écart qui avait valu à Gavin sa perte d'équilibre, le loup semblait tolérer le traitement, ou plutôt l'emploi dont il était objet.
Le loup se rapprocha de Gavin, qui considéra ce mouvement comme un assentiment. S'appuyant sur l'épaule de l'animal, il s'engagea donc en sa compagnie sur le chemin, d'une démarche hésitante, la vue trouble, l'esprit embrumé et le corps endolori. Il arriva lentement à hauteur des deux premiers petits hommes avec son habituel haussement d'épaules qui semblait signifier "peu importe, on verra bien" et qui représentait par ailleurs l'essentiel de sa personnalité. Les dépassant comme dans un rêve, le loup à ses côtés, le loup-garou se concentra comme il put pour maintenir le cap et continuer de mettre un pied devant l'autre, sans précipitation, obnubilé par l'éventualité d'une chute qui, en plus d'être fatale à leur progression, n'arrangerait pas le caractère pour l'heure meurtri du corps de la belle capitaine, corps dont il était autant responsable que passager.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Ven 9 Avr - 22:32

Le petit homme laissa le temps au loup d'accepter ou de refuser son offre tout en observant avec espoir la baisse d'agressivité venant de l'animal. Le mot répété encore et encore par ses acolytes résonnait maintenant comme une douce musique dont le rythme était battu par une légère brise qui venait de se lever, entrechocant les feuilles au grès de son humeur. Un sourire ce dessina sur l'énigmatique petit personnage lorsqu'il vit la jeune femme reprendre connaissance. Les deux inconnus étaient liés et cette vision remplissait le coeur du petit homme de joie. Il regarda la scène avec une pointe d'amour dans les yeux, comme un père regarde ses enfants revenir de loin, et réitéra son invitation en montrant du doigt le chemin tracé devant eux.

La jeune femme parla à la bête et tous deux avançèrent, bien qu'avec difficulté. Ravi le petit bonhomme passa devant eux, afin de les guider une fois que la route d'adorateurs aurait disparu. Ce qui se passa rapidement, car une fois qu'ils l'eurent dépassée, tous s'amassèrent derrière le loup et la jeune femme, tout en gardant leurs distances et en se bagarrant sans cesse les places les plus près d'eux.

Gavin et Anabell marchait dans une forêt, clairsemée par ci par là par de petites clairières parcourues de ruisseaux. Ils pouvaient appercevoir de temps en temps une petite hutte éclairé par une torche, un petit potager, qu'un simple coup de leur pied aurait pu détruire. Tout était à la taille des petits bons hommes, sauf les arbres.

Après plusieurs minutes de marche, ils arrivèrent devant un petit édifice en pierre, une sorte d'église : un bâtiment rectangulaire, flanqué par de petits contreforts surmontés d'arcs boutants, deux clochers, un transept ainsi qu'une abside avec 2 petites absidioles. Le petit homme au baton fit signe au loup et à la jeune femme de s'arréter. Il entra en courant, aussi vite qu'il le put malgré sa jambe boiteuse, et ressortit avec une petite pierre en ambre bleue. Il leur montra et pointa du baton la direction du sud. En tournant leur regard, Gavin et Anabell sen rendrait compte de la présence d'une statue faisant deux fois leur taille, représentant une petite fée perchée sur un énorme matou. Le ciel s'éclaircissait doucement à l'approche de l'aube, rendant les détails plus nets.
Le petit prêtre, tout sourire, leur tendit la pierre bleue, à peine plus grande qu'un haricot.

(Gavin : Tu peux faire récupéré tout doucement le corps d'Anabell, on dirait un zombie là...!! ^^)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Sam 10 Avr - 20:24

[Oui patron fou1 Au fait, je ne serais pas beaucoup présent pendant les vacances. J'aurais peut-être internet jeudi et vendredi, mais ce sera à peu près tout.]

Comme on se remet de courbatures en faisant jouer les muscles traumatisés le lendemain de l'effort, le corps de la capitaine semblait récupérer légèrement en marchant. Peut-être la courte sieste avait-elle aussi eut son mot à dire.
Quoiqu'il en soit, Gavin prit peu à peu de l'assurance, accélérant légèrement le pas et assurant suffisamment son équilibre pour se passer du grand loup à ses côtés. Ils défilèrent le long du chemin vivant puis, arrivés au bout, le petit homme affligé d'un bâton les devança pour leur indiquer la route.
Derrière eux, Gavin entendait, amusé, le petit peuple se bagarrer pour les suivre de prêt, tout en se tenant à une distance respectueuse à laquelle Anabell, dans le corps du loup, ne devait pas être étrangère. Il apercevait parfois de petites habitations dans les herbes. Puis, soudainement, le petit homme s'arrêta. Gavin le vit entrer en courant dans ce qui ressemblait à une église et revenir en boitillant, tendant une petite pierre bleue. Le petit homme se mit alors à gesticuler, indiquant une direction de son bâton. Gavin se retourna. Une grande statue apparaissait non loin. Il plissa les yeux. Encore la bonne femme et le chat.
Le loup-garou n'aimait pas les indices, jeux de pistes et autres symboles. Cela signifiait généralement que tout était prévu, et que les joueurs allaient s'en prendre plein la tête pour pas un sou. Comme d'habitude, il haussa les épaules. Au moins, il trouverait toujours quelque chose à occire.
Il prit la petite pierre que lui tendait l'être minuscule et, après un bref regard jeté au loup, se dirigea vers la statue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 11 Avr - 13:34

Anabell avançait doucement avec ses quatre pattes, bien qu'elle commençait enfin à s'y habituer, et même à trouver cela agréable. Cela demandait vraiment moins d'effort que de porter tout son poids sur deux jambes. Elle essayait de se mettre à l'allure de Gavin qui semblait vraiment lutter pour rester debout. Le loup secoua légèrement la tête à la pensée de ce que pouvait subir son pauvre corps à cet instant même, essayant de la faire fuire. Mais au fur et à mesure de leur marche, Anabell sentait qu'il s'appuyait de moins en moins sur son dos, et qu'il reprennait des forces. Soulagée, elle avança d'un pas plus sûr, se disant que si ils tombaient dans une embuscade Gavin pourrait se défendre.
Le loup trouvait la situation de plus en plus étrange. Il écoutait attentivement ce qu'il se passait dans son dos, mais les petits êtres ne semblaient pas vouloir trop approcher, certainement par peur du loup garou. Du moins, c'est l'idée qu'elle se faisait, après tout, un petit coup de machoire, et hop, croqué le petit bonhomme! Dans cette impression de pseudo-sécurité, elle continuait à avancer, en jetant des coups d'oeil intrigués vers la taille des petites maisonnettes et des jardins qu'ils croisaient. Tout était si petit! Sa vision nocturne lui permettait de voir quelques détails qu'elle n'aurait pas vu avec ses yeux d'humaines, comme les petites silhouettes dans le noir qui venaient grossir les rangs derrière eux en sortant de chez eux.
Ils continuèrent ainsi quelques temps jusqu'à arriver devant un bâtiment en pierre, plus élaboré, comme les anciennes églises qu'An-Barry avait croisé dans les coins reculés des Iles Oubliées. Elle s'arréta devant, voyant que le petit bonhomme au baton entra et regarda d'un air interrogateur vers Gavin. Elle ne savait que trop penser de tout cela. Lorsqu'il ressortit, il avait une pierre bleue, comme celle qu'ils avaient trouvé dans le lac souterrain, mais plus petite. Anabell eu un mouvement de recul instinctif, car le loup avait assimilé ça à du danger.
Elle croisa ensuite le regard de Gavin lorsqu'ils découvrir l'immense statue représentant exactement le même dessin qu'ils avaient vu auparavant. Anabell poussa un grognement de désapprobation car elle ne comprennait vraiment pas grand chose à ce qui était entrain de se passer.
Soudain, alors qu'elle réfléchissait à la signification de tout ça, du moins essayait d'y réfléchir, elle sentit une étrange sensation l'envahir. Tous ses muscles se tendirent, ses os craquèrent, sa vision changea, tout comme son odorat et son ouïe. Une vive douleur lui parcourrut l'échine puis tout redevint normal. Par reflexe, elle regarda ses mains, qui n'étaient plus des pattes. Le soleil était entrain de se lever, et le loup s'était retransformé en humain. On ne peut joyeuse de ce changement, elle se redressa, avec un peu de difficultés, c'est difficile de passer d'une station quatre pattes à une station debout quand on a pas l'habitude! Puis s'étira outrageusement, complètement nue, pour détendre tous ses muscles endoloris.
Avec un large sourire, elle se tourna vers Gavin.

"Je ne sais pas comment vous faites! Je viens de passer plusieurs heures à me taire et sans réussir à comprendre comment communiqué avec autre chose que des grognements dignes d'un chien à sa mémé! J'espère ne pas avoir à me retransformé de sitôt..."

Elle examina son corps masculin, non sans coquinerie, et constata qu'il n'était quasiment plus blessé, juste une petite douleur sourde à l'emplacement des coups précédemment portés, mais sans plus. Se rendant compte de ce qu'il venait de se passer, elle se tourna déréchef vers le petit peuple et se rapprocha de Gavin en murmurant.

"J'espère que je ne vais pas les effrayer, ils sont bizarres vous ne trouvez pas ? Et cette statue, ça vous dis quelque chose ? Vous comprennez ce qu'il se passe ? Et la petite pierre, vous voyez un truc de gravé dessus ? Comme celle que nous avons eu plus bas..."

Anabell avait comme besoin de parler après toutes ces heures de silence et elle allait certainement casser les oreilles à Gavin, si l'occasion lui en était donnée, car sa miraculeuse transformation devant le petit peuple risquait de faire envenimer la situation plutôt calme jusqu'à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 11 Avr - 21:57

Les deux compagnons suivaient docilement le petit bonhomme au baton, regardant les étranges maisons par-ci, surveillant la masse d'individus derrière eux par là, jusqu'à ce qu'ils arrivèrent devant la petite église de pierre. Le petit prêtre leur amena une seconde pierre bleue, que Gavin prit quasi directement, n'ayant eu aucune crainte sur ce qui aurait pu lui arriver, contrairement à Anabell qui gardait un mauvais souvenir de leur transmutation. Ce presque bref contact avait ému le petit bonhomme qui regardait Gavin avec de grands yeux admirateurs. Les deux compagnons se tournèrent alors vers la statue qu'il leur avait indiqué, semblant réfléchir au pourquoi de leur présence ici.
Lorsque soudain, une chose innatendue se produisit. Innattendue, certes, mais pas étrangère au petit peuple. Il regardèrent, quoique les yeux légèrement détourné pour ne pas être choqué par la transformation, Anabell-loup se transformer en Anabell-homme. Lorsque ce fut terminé, tous répétèrent en coeur "Deiwos! Deiwos!" avec encore plus de ferveur qu'auparavant. Admirant maintenant la sombre voix et le corps musclé d'Anabell.
Cette dernière sembla ne guère se soucier de tout ce qui passait devant elle et préférait taper la conversation à Gavin, lui demandant si il avait une idée de ce qui pouvait bien se passer. Mais elle restait tout de même sur ses gardes.
Voyant que les deux grands compagnons ne bougeaient pas plus que cela, le prête commença à mimer des gestes, comme si il prennait quelque chose dans sa main.

"pierre.... Ensemble....Ensemble...pierre..."

Le prêtre semblait connaître un peu la langue d'Anabell et de Gavin, et tenta de faire passer un message.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Jeu 15 Avr - 19:09

Dans son dos, un léger bruit de froissement l'intrigua et l'arrêta sur sa lancée. Gavin se retourna, entendant le cri des petits hommes. Anabell s'était retransformée et s'étirait, nue.
C'était plutôt étrange que de se retrouver face à un soi-même complètement nu, et le loup-garou contempla machinalement sur ce qui aurait dû être son corps. Enfin, Anabell s'était retransformée, ce qui allait rendre les choses plus pratiques.
Celle-ci, tout en observant son corps avec malice, l'accueillit par un grand sourire et une avalanche de paroles. Instinctivement, Gavin fit un pas en arrière.

"Doucement", fit-il, un peu agacé, un peu amusé. "Pas tout à la fois".

Il se tourna un peu, de manière à garder Anabell dans son champ de vision et à y faire rentrer la statue.

"Je ne sais pas dans quelle mesure ce peuple nous restera amical", reprit-il. "Mais ça ressemble bien à des indices".

Il avait tinté ce dernier mot de tout le mépris qu'il avait pu exprimer.

"Bref, je n'y comprend pas grand chose, mais on va faire comme si c'était très simple. Nous avons une petite pierre bleue dont la cueillette ne nous a pas encore amenés au désastre. Là, une statue avec toujours cette sale bonne femme et son chat, comme sur l'autre pierre. Donc on y va, et on verra bien. Ça vous va ?", s'enquit-il poliment. "Qu'est-ce qu'il a, celui-là ?", fit-il en direction du petit être au bâton, qui gesticulait devant eux.
Ce qui évoquait vaguement un prêtre à Gavin, bien qu'il n'en eût jamais mangé, tentait de faire passer un message au renfort de mimes et de deux mots. Comme d'habitude, le loup-garou ne comprit rien et dut contenir son impatience, se contentant de pincer les lèvres.

"Comprenez-vous, capitaine ? On dirait bien qu'il baragouine notre langue, mais trop peu pour moi."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 18 Avr - 13:05

Anabell c'était enfin retransformée. Elle préférait de loin être dans le corps d'un homme que celui d'un loup, même si elle avait commencé à en comprendre les avantages. Alors qu'elle reprennait goût à ses nouveaux sens, dont la parole, Gavin recula instinctivement face au flot de questions qui lui tombait dessus sans crier gare. Il tenta toutefois d'assimiler tout ce que la capitaine lui disait, et répondit avec un ton sérieux sur l'amicalité du petit peuple et des nouveaux indices qui jalonnaient leur route. D'ailleurs, les énigmes ne semblaient pas être son truc. Anabell compris aussitôt que loup préférait le concret, le direct plutôt qu'à ce genre de réflexion tordue. Un instant elle se demanda si elle allait continuer à mieux comprendre Gavin, sa manière de penser et de fonctionner si elle continuait à se transformer en loup.
Elle le regarda d'un air étrange, ne sachant si elle devait apprécier ou pas le lien qui était entrain de se faire entre eux deux tout en espérant, que ca ne se passait pas comme ca de son côté.
Elle écouta ensuite Gavin réfléchir à haute voix et lui dire ce qu'il pensait de tout ca. Son plan était simple : il ne comprennait rien et voulait foncer dans le tas.
Anabell haussa ses épaules musclées qui lui paraissaient énormes comparées aux siennes.

"De toute façon, nous n'avons pas bien le choix... La piste n'est pas bien claire."

Alors qu'elle répondait, elle vit Gavin se tourner et faire un signe de la tête en direction du petit prêtre. Elle se retourna, et le regarda gesticuler dans leur direction en bafouillant quelques mots qu'ils purent enfin comprendre. Mais rester à deviner le sens... Gavin ne semblait pas réellement comprendre et s'enquit auprès de la capitaine si elle avait compris quelque chose. Elle fit la moue qui se dessinait à chaque fois sur son visage lorsqu'elle réfléchissait, les lèvres légèrement en coeur, remontées sur un côté, les yeux levés. D'ailleurs, cette expression ne devait guère convenir pour le visage du loup garou.
Elle émit alors à la suite, toutes les hypothèses qui lui venaient à l'esprit. Gavin ferait le tri, cela allait certainement lui plaire.

" voyons... Peut-être veut-il que nous montions tous les deux sur la pierre ? Sinon, il veut nous faire comprendre que ces nous qui sommes représentés ? Non... Vous n'êtes pas un chat quand même, quoique tout aussi poilu. Sinon, il veut qu'on lui rende la pierre ? Qu'on en taille une ? J'en sais rien moi! Il ne peut pas parler correctement aussi l'autre nabaud ?"

Ses yeux faisaient sans arrêt l'aller retour entre la pierre et le prêtres qui faisait de grands gestes dans leur direction tentant désespéremment de leur faire passer un message. L'évenement de la grotte lui revint en mémoire et ce fut au tour d'Anabell de faire un mouvement de recul tout en regardant Gavin.

"Et si, si il voulait que l'on touche la pierre tous les deux ensembles, comme avant ???"

Elle fit une pause puis tendit un index vers la pierre d'un air accusateur.

"Il est hors de question que je touche ce truc!! Qui sait ce qu'il va encore se passer ? Je n'ai pas envie de me retrouver avec en plus la taille d'un nain de jardin!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 18 Avr - 13:33

Gavin soupira. Manifestement, la capitaine n'était guère plus avancée que lui sur le plan de la compréhension, ils allaient donc devoir avancer au petit bonheur. Le loup-garou se demanda combien d'expérience telles que la transmutation des corps ils allaient encore devoir subir.
Une nouvelle avalanche retint son attention, à laquelle Gavin aurait dû s'attendre à la vue d'une grimace d'Anabell dont Gavin ne soupçonnait même pas que son visage en fut capable. Il se promit mentalement de la reproduire, comme un gamin curieux, une fois qu'il serait de nouveau en possession de son corps.
Alors que le loup-garou tentait de faire le tri dans les hypothèses d'An'Barry, cette dernière eut un soudain mouvement de recul et poussa une exclamation, suggérant que le petit prêtre voulait que les deux compagnons de route touchent de nouveau la pierre, simultanément.
Gavin trouvait l'idée plutôt bonne. A vrai dire, il lui pressait de rentrer à nouveau en possession de son enveloppe personnelle, même si celle d'Anabell, il faut le dire, l'amusait beaucoup.
La jeune femme, elle, semblait moins enjouée à l'idée de retenter une expérience douteuse. Mais Gavin était animé de cet instinct de perdition qui pousse les hommes, comme on les pousserait au suicide, à essayer "pour voir ce que ça fait, parce que si l'on n'essaye pas, on ne saura pas", ce qui est le pire des raisonnements attendu qu'à essayer, on risque parfois de ne plus savoir le résultat et de ne plus rien savoir du tout.
Une petite lueur amusée alluma le regard de Gavin, dont le visage s'étira en un petit sourire, moqueur mais amical.

"Allons bon !", fit-il. "Auriez-vous peur, capitaine ? La taille de nain pourrait être pratique, et qui sait si elle ne nous sera pas indispensable dans la suite de notre quête".

Il jeta un regard à la petite pierre, que la jeune femme pointait du doigt comme si la dite pierre l'eût sournoisement frappée par derrière avant de reprendre une feinte apparence d'innocence toute minérale.

"Je ne pense pas que le nabot nous fasse ce coup là, capitaine. Il n'a rien d'un suicidaire, à première vue. Et s'il nous offrait tout simplement l'occasion de réintégrer nos corps respectifs ? Nous serions un peu bêtes de refuser, non ? Vous seriez bien plus belle dans votre corps que dans le mien, et vous l'animeriez avec plus de grâce que je n'en suis capable. J'aurai, de mon côté, moins de scrupule à risquer la santé du mien, et je pourrai me repaître tout mon soul du spectacle de votre vision. Ne faites pas l'enfant, et faisons ce qu'il nous demande. Nous n'avons pas grand chose à perdre de plus", intima-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 18 Avr - 22:26

Voyant qu'Anabell n'était pas rassurée, Gavin se mit à la taquiner en pretextant qu'elle ne voulait pas toucher la pierre parce qu'elle avait les chocottes. Le visage de Gavin prit un air outré.

"Comment osez-vous ?? Je n'ai pas peur! Mais vu ce qu'il nous est arrivé il y a seulement quelques heures, il est normal que j'émette une protestation non ? Vous ca ne vous dérange peut-être pas plus ça, mais moi, je suis sceptique."

C'était surement l'esprit du loup qui la poussait à plus de raison dans cette affaire. Mais Gavin lui, semblait penser qu'à part retrouver leur corps respectifs, ou devenir aussi petit que le petit prêtre qui lui avait donné la pierre, rien d'autre ne pouvait leur arriver.

"Je ne vois pas comment il pourrait nous rendre nos apparences respectives, puisqu'il ne sait pas que je suis vous et vous moi, vous ne coryez-pas ?"

Elle accueillit la suite avec de petites manières de femme farouche, qui n'apprécie guère qu'on lui fasse des compliments juste pour essayer de la convaincre.

"Vos compliments vous pouvez les garder pour vous! Et je ne fais pas l'enfant, je suis prudente c'est tout."

Venant de l'extérieur, les discours que tenaient Gavin et Anabell devait parfois sembler étranges voir incompréhensible. Un loup garou dans un corps d'homme qui parle de lui au féminin doit avoir quelque chose de comique.

"Au contraire, nous avons tout à risquer."

En prononçant cette dernière phrase, Anabell se rendit compte qu'elle était vraiment très loin de son style de raisonnement habituel et que du coup, l'emprise du loup devenait de plus en plus visible. D'un bond elle avança vers Gavin, pensant que cette situation avait assez durée et priant pour que cela remette les choses en place et notamment leurs esprits.

"Ok, allons-y!"

Elle posa alors sa main sur celle de Gavin, et ferma les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Lun 19 Avr - 9:43

Comme Gavin s'y attendait, la capitaine défendit son courage avec véhémence, prétextant une prudence que, pour sa part, il ne lui connaissait pas. La deuxième réplique d'An'Barry le jeta dans la perplexité. Lui ne doutait pas un instant que les petits hommes savaient tout, ou, au moins, le devinaient. Ce qui lui semblait plus intéressant, c'était pourquoi et comment le savaient-ils. Le loup-garou haussa les épaules. Peut-être auraient-ils la réponse par la suite.
Comme toute femme digne de ce nom, la jeune femme écarta les compliments qu'il lui avait fait d'un air dédaigneux. Cependant, Gavin pensa qu'elle était peut-être un peu amadouée tout de même, car ses défenses diminuaient à vue d'œil.

*Finalement, convaincre une femme ressemble fort à un duel*; pensa-t-il. *Et même si je ne suis pas doué pour ce genre de duel là, il n'en est pas moins agréable*.

Gavin faillit éclater de rire quand la capitaine affirma qu'ils avaient tout à perdre. D'abord parce que c'était ce que lui, Gavin, avait toujours démenti, ce qui lui avait permis de cheminer avec succès jusqu'ici. Ensuite, l'état d'esprit de la remarque était tellement à l'opposé de celui habituel de la jeune femme que ça en devenait comique.
Heureusement pour lui, le loup-garou n'eût pas le temps de rire, car la jeune femme vint se placer à ses côtés d'un bond, s'encouragea et posa sa main sur celle de Gavin et sur la pierre qu'il tenait. Une petite voix, au fond de lui, que la conscience ne parvenait pas à tenir à l'écart, lui disait, étrangement, que si rien ne se passait, il aurait tout au moins gagné un contact agréable.
Gavin n'était pas un sentimental, n'avait jamais connu intimement d'autres femmes que des prostituées et ne désirait nullement s'enferrer dans ce qu'il considérait comme un nid à problème. Aussi espéra-t-il que cette pensée venait du corps qu'il habitait présentement, et non de son esprit à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Ven 23 Avr - 22:39

Gavin ne réagissait nuellement à tout ce que la capitaine venait de lui dire. Comme si il la laisser se défendre sur une cause perdue, et qu'il avait déjà, et depuis longtemps, étiqueté son comportement. Toutefois, le visage qu'il portait actuellement, celui d'Anabell, le trahissait sans qu'il sans rende compte, dessinant légèrement les émotions que le loup garou tentait de retenir. Pensant qu'il se moquait évidemment d'elle et ne la prennait pas au sérieux, elle coupa court à la conversation et posa sa main sur la sienne, englobant ainsi la pierre. Anabell ferma les yeux, priant pour que la suite ne soit pas horrible et ne songea à aucun instant au contact qui venait de se faire entre les deux compagnons, puisque pour elle, c'était sa main qu'elle touchait, et non celle d'un autre.
Sa respiration s'accélérait, et elle commençait à frissoner, certainement à cause de sa nudité. Un dilemne nacquit dans son esprit durant des secondes qui lui semblèrent des heures :

"J'ouvre ou j'ouvre pas les yeux ? Je lâche ou je ne lâche pas ?"

Le choix des yeux était bien évidemment le plus important, aussi, s'attarda t-elle sur celui-ci.
Après de longs instants, elle décida de les ouvrir. Elle ne pourrait de toute façon pas rester ainsi à tout jamais, mais elle redoutait ce qu'elle allait voir. Ses paupières se levèrent tout doucement, enfin, une seule s'y risqua, l'autre resta fermée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Sam 24 Avr - 21:55

Le petit homme affublé d'un batôn, ne cessait de gesticuler et de barragouiner dans la direction d'Anabell et de Gavin voyant que ces derniers ne faisaient pas ce qu'il disait. Ils ne comprennaient rien d'ailleurs. Pensant que c'était pourtant très clair, le prêtre miniature commençait à s'impatienter et à articuler de manière assez enervée.

"PI-ERRE, EN-SEM-BLE !!! PI-ERRE !!!"

Au bout d'un moment, un énorme sourire se dessina sur son visage en voyant l'homme nu poser sa main sur celle de la femme tenant la pierre.

"Deiwos!" se mirent-ils tous à crier en coeur, "Deiwos!" encore et encore.

A peine Anabell et Gavin eurent-ils joint leurs mains que plusieurs petites femmes rentrèrent dans l'église et en ressortirent aussitôt avec de lours paquets enveloppés dans des feuilles marrons et de la liane, comme si ils étaient prêts depuis des lustres. Elle les déposèrent non loin du prêtre et attendirent avec ferveur la suite.
Une légère auréole enveloppa les deux compagnons lorsque le contact se fit et les aveugla. Anabell qui ferma les yeux fut épargnée, mais Gavin fut forcé de fermer les siens pour ne pas devenir aveugle. Ainsi, aucun d'eux ne vit ce qu'il se passa.
Lorsqu'ils réouvrirent leurs yeux, voici ce qu'ils virent. Tout d'abord, tout autour d'eux semblait plus grand, la statue était devenue immense. Puis, Anabell, s'apercevrait que ses doigts et le reste de son corps étaient de nouveau féminin, mais ce n'était pas celui d'An-Barry : son visage était plus rond, ses yeux plus grands, ses cheveux plus longs et détail important, elle avait des ailes dans le dos. Gavin lui, pouvait retrouver la sensation habituelle qu'il avait lorsqu'il marchait à quattre pattes, tel un loup garou. Mais hélas pour lui, il ne personnifiait plus la peur et la puissance, mais plutôt la gaga-attitude et la paresse : il était devenu un châton tout noir, de la taille d'un cheval aux côtés d'Anabell.

Lorsque la transformation fut terminée, la pierre disparur et le prêtre s'approcha.

"Bienvenu parmis nous, 6e couple de guerrier!"

Etrangement, après leur transformation, Anabell et Gavin comprennaient la langue des petits inconnus. Ce qui ne put que plaire au prêtre qui allait pouvoir cesser de gesticuler dans le vide.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 25 Avr - 9:52

Aussitôt, une lueur se développa autour d'eux, autant que pouvait en juger Gavin avant de fermer les yeux, aveuglé.
Bientôt, il lui sembla voir décroître la lumière à travers ses paupières. Curieux, il ouvrit les yeux. La surprise fut totale : tout paraissait soudain immense, comme si, en l'espace d'un instant, le monde avait pu grandir en les laissant de côté. Les, car il ne tarda pas à voir Anabell, à ses côtés.
Il aurait pu se tromper, la jeune femme avait changé d'apparence et avait de ridicules ailes dans le dos, mais l'odeur ne pouvait pas tromper.
La toute petite femme, les ailes dans le dos... Tout cela lui rappelait quelque chose, mais il ne savait quoi. Soudain, une petite pensée qui s'était frayée un chemin parmi les lourds neurones mal graissés le frappa de plein fouet et instilla d'abord le doute dans son esprit, puis l'angoisse dans le ventre.
Depuis quand, sous forme humaine, pouvait-il sentir une odeur autre que celle des ses chaussettes à la condition seule qu'elles soient sous son nez ?
Lentement, Gavin baissa la tête et vit une de ses pattes.
Le loup-garou s'était trompé en disant qu'ils n'avaient rien à perdre. Il avait oublié l'honneur.
L'ignominie était totale, l'horreur absolue. Un chat. La petite patte menue, les griffes rétractées... Tout y était. Priant avec la ferveur de l'athée pris dans l'orage, Gavin tourna la tête de manière à voir le reste de son corps. Plus de doute possible, il était bien chat.
Suffoqué, tremblant de stupéfaction, il vit le prêtre s'approcher, plus grand lui aussi. La pierre avait disparu.
Le prêtre parla, et cette fois Gavin compris. Il voulut répondre, mais seul un feulement sortit de sa gorge.

*Sixième couple de guerrier, hein ?*, pensa-t-il.

La fureur qui monta en lui aurait dû être une tempête. Malheureusement, elle ne trouva aucun exutoire et se cogna, s'empêtra dans le caractère mollasson du chat.
Alors, foudroyé d'humiliation, le loup-garou chat se ramassa sur lui même, courut de toute la vitesse de ses jambes et, s'aplatissant volontairement le crâne sur une pierre qui s'était transformée en rocher, tomba raide assomé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 25 Avr - 11:42

Ayant fermé les yeux de toutes ses forces, Anabell ne fut guère touchée par la lumière aveuglante. Elle se risqua à soulever l'une de ses paupières lorsqu'elle se retrouva de nouveau dans une faible pénombre. Sa paupière droite se souleva, lentement, et son oeil se dirigea vers ses mains. Une grimace se dessina sur son nouveau visage. Certes ses doigts étaient plus élancés et plus féminins que ce qu'elle avait jusqu'à maintenant, mais ils étaient aussi plus potelés que ceux de la vraie Anabell. Aussitôt elle en déduisit que rien n'était rentré dans l'ordre. Avec des gestes frénétiques proches de ceux d'une folle, elle examina le reste de son corps, potelé partout, du ventre, des fesses, des cheveux différents, de grands yeux et encore plus étrange, des ailes! Elle essaya de les toucher mais rien n'y fit. Elle secoua la tâte de désespoir et se mit à hurler.

"Ahhhhh!! Vous voyez!! je vous l'avez bien dis !!!! "

Alors qu'elle s'adressait à Gavin, trop occupée par ses propres changements, elle n'avait pas vraiment fait attention à ce qui était arrivé à son compagnon de voyage. Lorsqu'elle pointa vers lui un doigt inquisiteur, elle s'arréta net dans son mouvement, bouche bée, l'air étonné. Deux choses venaient de la frapper, leur petite taille (elle était maintenant fasse à l'immense statue) et le nouveau corps du loup garou. Pendant un instant elle n'osa rien dire. Malgré qu'elle eut été dans la peau du loup garou pendant quelques heures, il lui était difficile de savoir si il allait le prendre bien ou mal. Voyant les réactions que le chaton tout mignon avait en face d'elle, Anabell eut du mal à retenir un fou rire même si il était évident que cette transformation ne convennait guère au loup garou. Le petit prêtre lui permit de reprendre un peu de contrôle sur elle même, mais lui rappela aussi son propre cas. Certainement que l'effet de la pierre n'était pas seulement de les transformer, puisque maintenant, tous deux comprennaient le langage de l'étrange peuple. A la même hauteur que le prêtre, Anabell trouvait le dialogue plus facile. Aussi allait-elle lui demander des explications sur ce qu'il venait de se passer et sur ce qu'était les "6 guerriers", lorsque du coin de l'oeil elle apperçut le châton entrain de s'enfuir à grandes enjambées. Aussitôt elle se tourna vers lui, tendant une main comme pour essayer de l'arréter au passage.

"Gavin !! Où allez-vous ? Attendez !! Me laissez pas là !! Revenez !" Elle écarquilla les yeux, voyant qu'il ne s'échappait pas, mais qu'il fonçait vers un rocher, tête baissée. " Gavin, attention !! La pie..." sans pouvoir terminer sa phrase, elle posa une main devant sa bouche, se retenant de rire encore une fois, pensant qu'il ne l'avait pas fait exprés. Mais au bout de quelques secondes, voyant qu'il ne se relevait pas, elle courrut dans sa direction sur quelques pas, puis ralentit, se rappelant qu'elle était nu et que beaucoup trop de partie de son corps tremblottaient affreusement si elle les bougeait trop vite. Tentant de cacher tout ces désagréments, elle arriva auprès du châton, affalé sur le sol. Elle passa une main dans ses poils, plus doux et soyeux que ceux rèches du loup garou, et tenta de le réveiller.

"Hé, Gavin, minou, vous m'entendez ? Réveillez-vous!"

Voyant que cela ne marchait pas elle vérifia qu'il respirait bien et se tourna vers le prêtre, une main menaçante qui revint rapidement cacher un sein mal galbé.

"regardez ce que vous avez fait! Vous êtes fier de vous ?! Vous allez tout m'expliquer et vous occuper de lui! Tout de suite!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 25 Avr - 16:08

La transformation s'était effectuée sans accrocs. Le petit peuple avait devant lui le 6e couple de guerrier, le tournois allait bientôt pouvoir commencer. Il regarda d'un oeil serein et joyeux, les deux inconnus se faire à leurs nouveaux corps, mais apparemment aucun des deux, ne s'y plaisaient. Une chose lui parut tout de même étrange, c'était la femme qui était sencée se transformer en fée rondelette et le loup en chat, pas l'inverse. Le prêtre haussa les épaules, après tout, l'essentiel était là et s'avança vers eux pour leur souhaiter la bienvenue. La petite fée se tourna vers lui s'apprétant à lui poser des questions, alors que le châton ne répondit rien et préféra une action kamikaze contre un rocher. Par petits pas, il suivit Anabell jusqu'au petit corps inerte du châton. Evidemment, cela ne se passait pas bien à chaque fois. Une fois à sa hauteur, le prêtre fut assomé de reproches et de demande d'explications. Mais avant qu'il n'ouvre la bouche, il fit un geste de la main et les servantes qui venaient de sortir de l'église apportèrent les paquets. Deux furent déposés aux pieds d'Anabell, il s'agissait de vêtements à sa taille : une courte robe rose à fines bretelles et noeud dans le dos, ainsi que de chaussures : des sandales à lanières en cuir clair. Le troisième paquet était pour le châton. Etant inconscient, les servantes se contentèrent de lui passer autour du cou sans son assentimment, il s'agissait un grelot doré accroché à un collier de cuir de la même couleur que les chaussures de la petite fée.
Pendant qu'Anabell s'habillait, le prêtre parla.

"Les explications viendront quand le temps sera venu. Mais avant cela, vous devez vous reposer et vous nourrir. Mes fidèles s'occuperont de votre compagne aux cheveux verts jusqu'à ce qu'elle se réveille. Il lui faudra peut-être un peu de temps pour accepter sa nouvelle apparence, mais une chose devrait la rassurer, car elle pourra s'exprimer sans soucis." (en gros, le chaton peut parler..! ^^)

Pendant qu'il parlait, le petit peuple avait ammené une espèce de charrette dans la laquelle ils tentèrent de hisser le châton. Il furent obligé de s'y mettre à une dizaine, mais ils réussirent et se dirigèrent vers l'enceinte de l'église. Le prêtre fit alors signe à Anabell de le suivre.
L'église qui de leur taille humaine leur semblait riquiqui, paraissait tel un immense chateau fort à la taille du petit peuple. Il franchir une large porte de bois bien plus haute qu'eux et pénétrèrent dans une énorme salle voutée, tout en long, divisée en trois nefs, ou de nombreuses silhouettes encapuchonnées semblaient prier. Le petit homme au baton lui fit de se taire et de le suivre. Ils prirent immédiatement une petite porte sur la droite, pénétrèrent dans un cloître entourant un immense jardin avec au centre une fontaine, et après en avoir presque fait le tour, le prêtre l'invita à entrer dans une nouvelle pièce. A l'intérieur de grandes tables avaient été recouvertes de nourritures et de boissons fraîches pour leurs hôtes.

"Je vous en prie, asseillez-vous et servez-vous."

Pendant que le prêtre installait Anabell dans le refectoire, les fidèles avaient mené le châton dans une sorte d'infiermerie, où il fut allongé dans un panier recouvert de coussins tous plus confortables les uns que les autres. Ils soignèrent la blessure qu'il s'était faite à la tête à l'aide de produits désinfectant et d'un bandage et le réveillèrent tout doucement en lui faisant légèrement respirer une fiole de souffre dont l'odorat du chat n'en appréciait guère les effluves. Une fois qu'il serait réveillé, et si il ne posait aucun problème, le chaton serait conduit auprès d'Anabell et du prêtre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 25 Avr - 22:36

Jamais le noir de l'évanouissement n'avait offert telle odeur, Gavin en était certain. Il en conclut donc, avec force perspicacité, qu'il n'était plus évanoui. En tant que souvenir, l'odeur lui rappelait du souffre et était plutôt agréable, comme après avoir gratté une allumette. En tant que sensation, elle lui déplaisait fortement.
Un horrible souvenir revint à Gavin.

*Correction*, pensa-t-il. *L'odeur déplaît à ce crétin de chaton*.


A contre-coeur, il ouvrit les yeux. La vie, jusqu'à la prochaine transformation, promettait d'être bien pourrie. Les premières choses qu'il vît furent les petites femmes, qui agitaient à son chevet le flacon responsable de l'odeur qui déplaisait au matou. La douleur au crâne se rappela à lui et devint lancinante. Cependant, il sentit qu'elle était bandée et soignée, et, comme par magie, la douleur devint moins présente. A force de côtoyer les blessures, le loup-garou avait appris à supporter la douleur ; celle du présent fut donc chassée de sa conscience par des choses plus importantes.
Déjà, une partie de ses forces mentales et physiques étaient consacrées d'office à supporter d'être un chat. Gavin s'en accommodait désormais, après son petit suicide, comme il s'accommodait toujours des fatalités, mais il ne digérait pas celle-là avec autant de facilité.
Ensuite, il vit les coussins.

"Mais vous me prenez pour un animal domestique, ma parole !", s'indigna-t-il en se levant.

Et, comme il se levait, un tintement désagréable en provenance de son cou lui agressa les oreilles. Il sentit alors le collier, et devina la nouvelle humiliation qu'on lui imposait. Mais ça n'allait pas se passer comme ça. Alors que le petit chat qu'il incarnait plaquait ses oreilles sur sa tête et se préparait à agresser les infirmières, la petite fée lui revint en mémoire. Par dessus l'égoïsme primaire du chat, le loup-garou parvint à penser qu'il valait mieux, en priorité, retrouver la capitaine-fée avant de tenter une agression. Et, peut-être, pourquoi pas ? Aurait-il enfin une explication.
Il allait s'adresser aux femmes de nouveau lorsqu'une nouvelle déduction se présenta dans son cerveau limité, un affreux cerveau félin. Il pouvait parler, puisqu'il y était arrivé. Aussi insignifiante que pouvait paraître la révélation, elle comptait cependant beaucoup.

"Où est-elle ?", demanda-t-il. "Où est celle qui m'accompagnait ? Conduisez-moi à elle".

Gavin faillit ajouter des formules de politesse, mais se retint de peu : il serait ainsi allé contre l'instinct du chat et du loup-garou à la fois. Qui plus est, un des deux, que Gavin espérait encore le plus important, était cruellement blessé, humilié, et appelait à la vengeance sanglante plutôt qu'à la courtoisie. Il était donc important de ne pas le vexer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 25 Avr - 23:30

La petite fiole "magique" des infiermières réveilla presque aussitôt Gavin. Elles le virent doucement ouvrir les yeux, et refermèrent le flacon aussitôt avant de le ranger. La plupart d'entres elles ne purent s'empêcher d'émettre de petits gloussements d'approbation en voyant le joli petit chaton se réveiller mais furent étonnées de sa réaction lorsqu'il se leva du nid douillet.

"Tous les autres aiment ça" répliqua l'une d'entres elle, toute petite et rondouillarde,
"Se sont les meilleurs coussins que l'on trouve dans la région! Ils ne vous plaisent pas ?", s'enquit une autre, plus timide et persuadée d'avoir mécontenté leur hôte.
"Vous désirez peut-être quelque chose de plus naturel pour votre panier ? De la laine peut-être ?"

Les femmes s'afféraient à essayer de refaire le nid douillet de Gavin alors que celui-ci semblait décidé à ne pas remettre une patte dedans, il demanda à être conduit auprès d'Anabell. Les jeunes femmes se regardèrent d'un air interloqué, puis l'une sembla avoir un éclair de géni.

"Ahh! Vous voulez dire l'homme qui s'est changé en fée ? Evidemment, il n'est pas loin, certainement au réfectoire avec le Prêtre Henri. Venez."

Pour les habitants de ce lieux, Anabell était un homme à l'allure de Gavin et Gavin une femme à l'allure d'Anabell. Les quiproquo risquaient d'être nombreux si ils continuaient dans cette voie. La vieille femme guida Gavin au travers un champs une fois sortis de l'infiermerie jusqu'au mur arrière du réfectoire où une porte de grande taille avait été aménagée pour laisser entrer les châtons. Ainsi, Gavin put pénétrer dans la salle sans soucis, il y avait même un autre panier tout confort installé juste pour lui non loin d'Anabell.
Cette dernière c'était atablée, juste à côté du prêtre. En apercevant la porte s'ouvrir, le vieil homme se leva et accueilla son deuxième invité.

"Ah vous voilà réveillé, vous nous avez fait peur vous savez. Foncer dans un rocher ainsi... Mais bon, c'est du passé." Il lui fit signe de prendre place dans ses supers coussins et retourna vers Anabell. "Je n'ai pas encore commencé mes explications, nous vous attendions justement. Mais peut-être souhaitez-vous vous restaurer un peu avant que nous parlions ? "

Le prêtre fit un grand geste de la main, lui présentant de nombreux plats, tous à base de...poisson. Même si Gavin était un loup garou, c'était l'instinct du chat qui primait maintenant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Lun 26 Avr - 17:51

Gavin se tut et se contenta de hocher la tête quand les infirmières parurent enfin comprendre. Il n'avait garde de compliquer les choses pour le moment mais se promit de les mettre au clair dès que possible.
Il suivit une vieille femme à travers un champ jusqu'à ce qu'ils parviennent à un mur dans lequel était une porte plus grande que les autres, selon la norme des petits hommes. Il entra donc et fut accueillit par le prêtre.
Il écouta la tirade avec impatience. Il y était encore question de coussins. Soudain, une odeur le frappa et excita en lui des sentiments qu'il n'attribuait d'habitude qu'au sang. L'envie était pressante, et le besoin de se ruer sur la table se faisait impérieux.

*Du calme*, pensa Gavin à l'adresse de l'instinct chaton. *Tu l'auras, ton poisson*.

D'expérience, Gavin savait qu'il était inutile de lutter contre les désirs d'un corps étranger, aussi se contenta-t-il de les contenir quelques instants.
Sans accorder un seul regard au prêtre qui, peut-être sans s'en douter, l'avait mortellement vexé, il se dirigea vers Anabell.

"Bien aise de vous revoir, Anabell", fit-il en insistant sur le nom de sa camarade, à l'attention du prêtre. "Avant tout, j'aimerai qu'on m'enlève ce grelot. C'est déjà suffisamment humiliant pour un loup-garou de se transformer en chat, mais si je garde le grelot, je vous jure que je fais bouffer les coussins à nos bienveillants hôtes, et par le fondement pour certains".

Enfin, il se tourna vers le prêtre, qu'il avait volontairement ignoré jusque là, et qu'il se souvenait avoir été appelé Henri par l'infirmière.

"Prêtre Henri, j'accepterai votre nourriture avec grand plaisir. Mais cessez de me traiter comme un animal domestique. Je ne suis pas ouvert à la discussion avec un grelot autour du cou et des coussins dans un coin".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Ven 30 Avr - 22:44

Anabell n'avait pas réussit à réveiller Gavin qui s'était volontairement assomé contre un gros rocher lorsqu'il avait compris ce qu'il venait de se passer. Le bruit sourd causé par le choc résonnait encore dans ses oreilles et occasionnait quelques frissons incontrôlables. Essayant de changer de sujet pour cacher son inquiétude, elle demanda illico des explications au prêtre sur ce qui venait de se produire. La capitaine désirait surtout savoir pourquoi cela était arrivé et pourquoi à eux. Mais la seule réponse qu'elle obtenu fut "plus tard" en résumé. Anabell avait voulu résister en voyant les petites hommes emmener le châton sur la charrette, mais après réflexion, elle se dit qu'il était certainement plus sage de les laisser faire.

*A leur taille je suis maintenant trop petite pour me battre seule... J'aurai du les croquer quand j'en avais l'occasion..."

Ainsi à contre coeur, elle regarda le châton s'éloigner en espérant qu'ils prendraient en effet soin de lui. Elle poussa un soupir, plus pour essayer de se détendre que pour faire passer une quelconque émotion, et se retourna vers le prêtre qu'elle avait momentanement oublié. Ce dernier lui fit signe de le suivre, ce qu'elle fit sans rechigner. En s'approchant lentement de l'église, Anabell s'aperçut que le bâtiment était en fait bien plus grand et mieux batit que ce qu'elle avait cru auparavant. La lourde porte s'ouvrit doucement, arranchant au vieux bois une plainte engendrée par ce douloureux mouvement, et le spectacle qui s'offrit à elle fut impressionnant. Durant ses voyages Anabell avait eut l'occasion de visiter ou de fréquenter quand elle était jeune, d'innombrables lieu de culte, mais celui ci dégageait une telle atmosphère de puissance, comme si elle se sentait écrasée par les prières des moines qui s'envolaient vers le plafond vouté qu'elle ne put s'empêcher d'exprimer son ébahissement par un "whaoooouu " qui fut prononcé légèrement trop fort et résonna longtemps le long des nefs presque vides. Voyant immédiatement le signe du prêtre lui enjoignant de ne pas faire de bruit, elle posa ses mains l'une après l'autre sur sa bouche pour étouffer tous autres bruits mais continua sa contemplation des lieux. A moitié lugubre et lumineuse, l'église commençait toutefois à lui faire froid dans le dos. Aussitôt elle rattrapa en courant le prêtre qui avait prit un peu d'avance en la laissant à sa réverie. La suite de la visite lui parut encore mieux. Le cloître était un lieu agréable, vert et lumineux, beaucoup plus serein et moins imposant que ce qu'elle venait de voir. Elle en fit le tour en regardant chaque détails des piliers qui jonchaient les murs, chaque colonnes qui ouvraient sur la cour centrale, admirant les sculptures des maîtres. Lorsque le prêtre l'invita à entrer dans une autre pièce, elle jeta à regret un dernier regard à l'extérieur, de peur de rentrer dans une église bis et se sentit déjà abattue par un nouveau poid religieux. Mais avec étonnement et contentement, ce fut avec joie qu'elle se rendit compte qu'ils entraient dans tout ce qui était le plus banal au sein de tous les peuples : la salle à manger. Certes ici la taille était beaucoup plus grande car elle devait accueillir beaucoup plus de monde, mais le mode de fonctionnement était le même : des tables, des chaises, de la nourriture et des boissons! Un large sourire se dessina sur le visage légèrement joufflu de la fée en réponse à l'invitation du prêtre. Sans se faire prier, Anabell entra, s'assit et se servit. Peut-être était-ce le fait d'avoir autant de nourriture et de boisson à disposition, mais la capitaine se rendit soudain compte qu'elle mourrait de fin (elle n'avait rien avalé depuis leur départ du bâteau de Sophia) et en oublia Gavin et son suicide raté. Alors qu'elle venait à peine d'entammer les hors d'oeuvre, une bonne platrée de saucisson, de légumes frais, de pain et de vin déjà dans le ventre, une porte s'ouvrit sur sa droite. Un rayon de soleil parcourut la pièce immédiatement caché par l'ombre d'un matou géant, Gavin. Ses yeux se tournèrent directement vers se mouvement et Anabell avala d'un coup la gorgée de vin qu'elle venait de porter à ses lèvres pour s'écrier avec surprise :

"Ah! Vous êtes là Gavin !"

Se remémorant brièvement les évènements, la capitaine rougit de honte de s'être laissée ainsi emporté par l'appât de repas alors que Gavin devait vivre quelque chose de plus difficile. Pour l'instant, le nouveau corps que possédait Anabell ne la dérangeait pas outre mesure, certainement parce qu'elle ne s'était pas encore entièrement contemplée dans un miroir.
Elle n'eut cependant pas le temps d'ajouter grand chose de plus, le prêtre accueillait déjà son deuxième invité. Du coup elle retourna à son assiette, en attendant la suite. Mais le silence se fit. Elle regarda de nouveau le chat qui n'avait apparemment aucune envie de répondre au prêtre, mais se dirigeait vers elle. Anabell avala sa bouchée et regarda le châton dans les yeux, avec un petit sourir en coin. Une légère moue d'incompréhension passa sur son visage lorsqu'il insista sur son prénom, mais elle s'évapora aussi vite. Elle ne put s'empêcher de sourire en voyant Gavin s'énerver face au grelot qu'on lui avait mit autour du cou et aux menaces qu'il proférait envers leurs hôtes. Après tout, qui ne serait pas devenu fou... Elle posa une main sur sa tête et caressa un peu le poil soyeux du châton en gratouillant derrière l'oreille gauche.

"C'est dommage, moi je trouve que ça vous va bien!"

Elle poussa un petit gloussement se doutant que ce n'était pas le moment de mettre le loup garou encore plus en colère qu'il ne l'était déjà sous peine de créer un carnage... Aussi se pencha t-elle alors un peu plus sur son encolure et tatonna le collier pour en trouver l'ouverture. Pendant ce temps, Gavin décida tout de même de répondre au prêtre. Il n'était évidemment pas prêt à se laisser traiter comme un châtounet à sa mémère et cela n'étonna guère la capitaine qui continuait sa besogne. Après quelques instants, ainsi que quelques accrobaties, Anabell se rassit sur son siège sans avoir réussit à ôter le collier de Gavin.

"Prêtre Henri, pourriez-vous m'aider à trouver le crochet pour ôter le collier à mon compagnon, je n'arrive pas à mettre la main dessus..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Sam 8 Mai - 14:53

Le petit chaton s'était immédiatement dirigé vers sa compagne une fois qu'il fut rentré dans le réfectoire, sans adresser un mot au prêtre qui lui avait souhaité la bienvenue. Le prêtre avait noté le fait qu'il avait ponctué le mot "Anabell" dans sa phrase, mais ne parlant pas la langue des humains, ce prénom lui semblait autant masculin que féminin, du coup, il ne pu relevé l'intention du matou. Gavin fit alors part de son soucis premier, réussir à ôter le grelot qu'on lui avait mis autour du cou en proférant des menaces. Cela n'inquiéta nullement le petit prêtre qui continuer de manger tranquillement avec un petit sourire aux lèvres alors qu'Anabell-fée essayait désespéremment de lui enlever son collier bruyant. Pendant ce temps, le petit châton lui adressa la parole en le remerciant pour la nourriture et en lui faisant bien comprendre qu'il ne souhaitait plus être traité comme un "animal domestique". Le prêtre le regarda d'un air étrange, surpris d'un tel discours.

"Un animal domestique ? Les châtons tels que vous ne sont pas domestiqués ici, qu'est ce qu'il vous fait dire cela ? Si vous n'aimez pas les coussins il vous suffit de nous le dire, nous avons simplement essayé de rendre votre séhour ici confortable. Tous vos hommologues adorent nos coussins et nous pensions alors qu'il en serait de même pour vous. Mais sinon, faites nous savoir si vous désirez autre chose, et cela sera changé."

Alors que le prêtre faisait une petite pause pour mettre un morceau de pain dans sa bouche, Anabell-fée se rassit sur sa chaise, déçue de ne pas avoir réussit à défaire le collier du chaton et lui demanda un peu d'aide.
Il se tourna vers elle, en regardant de temps en temps le grelot, comme si il cherchait un défaut de fabrication.

"Je suis navré mais le grelot ne peut s'enlever. Ce pour deux raisons. Tout d'abord c'est grace à lui que nous pouvons nous comprendre et que je pourrais donc vous expliquer la raison de votre présence ici, et parce que vous ne pouvez être considéré comme participant au tournois que si vous le portez. Mais ne vous inquitéz pas vous vous y habituerez."

Le prêtre offrit un sourire au châton pour lui indiquer qu'il était prêt à faire les changements nécessaires à son couchage si il ne voulait vraiment plus des coussins. Puis il tendit de nouveau la main vers les poissons.

"Alors vous joindrez-vous à nous pour que je puisse vous expliquer un peu votre mission ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Sam 8 Mai - 23:39

Toujours furieux, Gavin jeta un ultime regard noir au petit prêtre, sans aucune idée de ce qu'un regard noir pouvait avoir comme effet dans les yeux d'un petit chaton, aussi gros soit-il par rapport aux petits êtres. Il avait accepté sans broncher que sa partenaire le gratte car, si sa dignité personnelle s'était cabré d'indignation, le plaisir du chat avait prit le dessus.
Puis, n'y tenant plus, il se rua sur la nourriture, s'arrachant à la jeune femme et cédant le pas aux instincts culinaires du chat afin que ceux-ci se tinssent tranquilles par la suite.
Après quelques mastications frénétiques, il s'interrompit et revint en pleine possession de ses esprits.

"Nous verrons bien pour le grelot. Expliquez toujours, je serais content de comprendre ce qui se passe, pour une fois", dit-il au prêtre.

Un éclair passa dans les yeux du loup-garou. Il était évident que, dans son esprit obtus et d'une violence aveugle lorsqu'il était contrarié, le sort des petits hommes n'était que partie remise. Depuis qu'il avait vu le grelot, la raison avait décampé de son esprit, fuyant en rasant les murs les pulsions de violences qui faisaient la fête dans cette spacieux boîte crânienne.
Gavin fixa son regard sur le petit prêtre. Au moins, une des qualités du chat était la patience, il devait le reconnaître. Ajoutée à la sienne (qui était toute particulière, attendu qu'il n'était patient que lorsqu'il avait un objectif précis, généralement alimentaire), il estimait pouvoir fixer le petit bonhomme au moins une heure sans ciller. Seul, en tant qu'humain, il aurait cligné des yeux au bout de vingt minutes. Quant à la patience... Gavin passait sa vie à attendre. Il attendait la mort en tapant sur les gens. Et, en attendant, il vivait.
Il attendit la réponse du prêtre. Il n'aimait pas le mot "tournois", qui plusieurs fois avait été prononcé. Les tournois, il n'aimait pas. Il ne suffisait jamais de frapper les adversaires, il y avait toujours des règles pour tout compliquer. Alors qu'au fond, tout était si simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 9 Mai - 17:32

Le prêtre lilipucien avait regardé le chatôn mangé avec soulagement. Il était toujours plus simple de discuter avec des gens qui avaient le ventre repus et puis le fait que son hôte ait accepté son hospitalité était un bon début. Pour la petite fée, il n'y avait eu aucun soucis. Gavin laissa de côté le grelot pour le moment, il semblait attendre encore plus impatiemment les explications du prêtre sur tout ce qui s'était passé. Le petit homme prit une profonde inspiration et se cala bien confortablement au fond de son siège, comme si il allait raconter une longue et vieille histoire. Entre les mots, il grignotait parfois quelques fruits à coques qui trainaient dans un bol.

"Voila maintenant bien des années que notre souverain Le Bienveillant au coeur D'Acier a été enlevé par L'Ecaillé Fou, un dragon nain qui servait de gardien pour les entrées des mines des nain. Personne ne sait pourquoi il est devenu fou, ni pourquoi il a enlevé notre suzerain, mais lors de son enlevement, il nous a crier par delà les vents que les seuls personnes pouvant le délivré seraient une fée perchée sur un châton dont la valeur aurait été mesurée face à 6 couples ainsi formé. Depuis cette prophétie, nous recherchons les futurs combattants, car seuls les élus pouvaient passer par la marre magique et vous êtes les derniers arrivés. Les six autres couples sont déjà formés, pour certains depuis plusieurs années, et tous attendaient avec impatience votre venue. Je sais que cela peut vous paraître injuste car tous auront eut le temps de s'entraîner plus que vous, mais les épreuves du grand tournoi ont été gardées secrètes et ne seront divulguées que la veille au soir du grand départ, car tout commencera dans deux jours. Vous êtes donc les derniers élus choisis pour participer au Tournoi des 7 Châtons, dont les vainqueur auront prouvé leur vaillance et iront affronté l'Ecaillé Fou et délivrer notre souverain."

Le petit prêtre fit une petite pause, vérifiant qu'il n'avait rien oublié d'important.

"Bien sûr si vous survivez et réussissez à libérer notre suzerain, vous serez grandement récompensé."

Puis un large sourire se dessina sur son visage.

"Vous avez donc toute la journée pour vous faire à cette idée, et ce soir, un grand repas sera donné où vous pourrez rencontrer tous les autres couples de combattants, et vous n'avez que jusqu'à après demain matin pour vous familiariser avec vos nouvelles capacités. Avez-vous d'autres questions à poser ou des requêtes à formuler pour votre séjour parmis nous ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 9 Mai - 20:01

Gavin observa tranquillement le prêtre qui se préparait à leur expliquer, et l'écouta avidement. Il était question d'un roi perdu que seul un couple singulier pouvait sauver. Pour trouver ce couple, il fallait en confronter sept. Le vainqueur était nécessairement le bon.
Le loup-garou vit tout de suite le côté amusant. Passez ses nerfs sur six autres chats et six autres fées seraient un bonheur, puis rentrer dans le gras d'un dragon et sauver un roi.
Mais voilà, une chose l'attristait.

"Vous allez trop vite", dit-il. "Je n'ai rien à faire de votre roi. Nous ne sommes pas là pour ça. Nous avons une autre quête en cours, entendez-vous ? Et il n'est pas d'usage d'en prendre une autre avant d'avoir achevé la première".

Il s'interrompit vaguement, l'air pensif.

"Non", reprit-il. "Voilà ce qui va se passer. Vous nous avez transformé, moi en chat ridicule, ma compagne en fée stupide et grassouillette. Vous allez donc nous retransformer : je veux retrouver mon corps de loup-garou, ma compagne retrouvera son corps de femme. Nous partirons et achèverons notre quête. Et si votre prix est satisfaisant, alors nous reviendrons vous aider. Pas avant".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 9 Mai - 20:28

Le prêtre réussit à raconter son histoire sans être coupé. La jeune ne répondit pas pour le moment, mais le châton prit immédiatement la parole en disant qu'ils avaient d'autres choses de plus importantes à faire pour le moment, et qu'il réfusait de participer à leur tournois. Il demanda par la suite de récupérer son corps, de même qu'Anabell afin qu'ils poursuivent leur quête. Le petit prêtre prit un air désolé et avala quelques noix.

"Vous me voyez vraiment navré pour votre quête, mais voyez-vous, vous avez été choisis et transformés. La pierre d'ambre bleue qui a servi à votre transformation à disparut et il n'y a aucun moyen de vous retransformer. C'est notre roi qui détient la seule pierre d'annulation du sort et pour l'avoir vous devrez le libérer. Ou alors mourrir..."

Le discours du prêtre sonnait telle une obligation, pourtant ce n'était pas prévu comme cela au départ. Mais en effet, ni Gavin, ni Anabell n'avait le choix si ils voulaient retrouver leurs véritables corps.
Le petit prêtre leva la main pour ajouter quelque chose mais la grande porte s'ouvrit d'un coup, laissant entrer une petite femme rondouillette qui criait et gesticulait dans tous les sens.

"Que se passe t-il Sylvine ? Pourquoi vous affolez-vous ainsi ?
- Un monstre Prêtre Henri! Il y a un monstre tout prêt de l'église! Une immense bête pleine de poil!!
- Un monstre ? En êtes-vous certaine ?
- Aussi sûre que je vous vois!! Il faut faire quelque chose avant qu'il ne nous dévore!
- Allons voir!"

Le prêtre se leva et fit signe à ANabell et à Gavin de suivre afin qu'ils leur donne un coup de main.

"Vous êtes des guerriers, cela vous entrainera. Sinon, nous appelons les autres couples."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Mer 12 Mai - 13:10

Anabell écouta attentivement le prêtre répondre à Gavin. Il ne semblait pas avoir était mal intentionné en essayant de rendre le séjour de leur hôte confortable grâce à des coussins. Cependant Gavin n'appréciait guère. Mauvaise nouvelle.
Elle demanda ensuite d'avoir un peu d'aide pour enlever le grelot du châton. Maheureusement, Gavin allait devoir supporter cette torture pendant un petit bout de temps puisque sans ça, toute véritable communication serait impossible. Mais le prêtre parla ensuite d'un tournois. Anabell écarquilla les yeux et oublia le malheur de son pauvre compagnon accroché à cet objet tintinabulant. Elle était pressée de savoir ce que tout cela signifiait. Elle jeta alors un regard en biais à Gavin en espérant qu'il ne relèverait pas trop le coup du grelot pour que le prêtre puisse avancer dans ses explications.
Gavin sembla comprendre et demande derechef des explications au prêtre. Anabell accueillit la nouvelle avec un grand sourire et s'installa avec une cuisse de poulet au fond de son siège.

"Oui, oui, nous vous écoutons." Dit-elle en secouant son morceau de viande.

Alors qu'elle machouillait, Gavin fixait inlassablement le prêtre liliputien qui ne scilla à aucun moment sur cette tentative d'intimidation du châton. Anabell trouvait même cela marrant. Elle avait remarqué à plusieurs reprise que les chats regardent souvent n'importe où sans aucune raison, attirant ainsi l'attention des personnes alentours. Le petit châton Gavin avait la même expression et ça en était presque hilarant. La capitaine corsaire en fée rondouillette dirigea son attention sur la petite histoire pour ne pas pouffer de rire. Quelques secondes suffirent pour qu'elle essait de dénouer les fils de leur situation actuelle. Ils allaient devoir affronter d'autres couples comme eux, pour ressortir vivant d'ici, afin de combattre un dragon fou pour libérer le roi du petit peuple... L'histoire n'avait ni queue ni tête. Elle réfléchissait à tout ceci, lorsque le mot "récompensé" résonna dans ses oreilles. La suite du discours fut floue et incomplète, la capitaine imaginait déjà sa récompense. Lorsque le petit prêtre leur demanda si ils avaient des questions, la première qui naquit dans l'esprit d'Anabell fut la nature de la récompense. Mais Gavin réagit plus vite et certainement de manière plus réaliste en disant qu'il n'en avait rien à faire de ce tournoi et qu'ils avaient autre chose en cours pour le moment.
La capitaine se remémora rapidement les évènements récents, il était vrai que tout cela lui était légèrement sorti de l'esprit. Mais Sophia, l'explosion, la quête, l'objet de leurs recherches, remontèrent rapidement à la surface.
Anabell acquiesca de la tête, Gavin avait raison, malgrè le trésor, enfin la récompense promise, ils ne pouvaient pas rester. Pas maintenant.

"Mon compagnon à raison Prêtre Henri, nous avons des choses improtantes à régler rapidement."

Gavin demanda alors qu'ils soient tous les deux retransformer. Mais là encore, la réponse fut négative. Seul le roi pouvait le faire. Ils étaient donc coincés dans leurs nouveaux corps et devaient délivrer le roi, et donc risquer leur vie et perdre du temps, si ils voulaient repartirent avec leurs véritables corps...
Anabell resta bouche bée. Elle jeta un regard à Gavin. Que devaient-ils faire ? Ils pourraient repartir ainsi et essayer de trouver un autre contresort, mais leur petitesse n'allait pas leur rendre service dans le reste du monde, et puis, ils perdraient certainement encore plus de temps...
Il semblerait que le choix, n'existait pas.
Elle s'adressa alors tout bas à son compagnon, en se penchant vers lui, pendant ce temps, une servante débaroula dans la pièce en criant.

"Gavin, on a pas le choix. On doit faire ce tournoi si nous voulons retrouver nos corps. Et puis, un peu d'exercice serait le bienvenue, on se fait une brochette de châton et de fée surmontée d'un dragon débile, on sauve le roi et on se tire, les poches pleines. Qu'en dites-vous ?"

Elle détourna son regard lorsque le prêtre leur demanda de le suivre pour aller voir. Il lui semblait avoir entendu le mot "monstre" dans la conversation lointaine qui s'était déroulée juste à côté d'eux. Anabell se tourna de nouveau vers Gavin et haussa les épaules. Etre une fée rondouillarde ne l'enchantait guère pour se battre contre un monstre, juste après avoir mangé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   

Revenir en haut Aller en bas
 
La quête de la Boussole
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Boussole du coeur [Objets magique] VALIDE
» Vivre sans but, c'est naviguer sans boussole. (Persy)
» Le squad tempête
» Frogg Island.
» Chevalier d'argent de la boussole [ok]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Asgampth :: L’Archipel Néoutris :: L’Île aux Petits Peuples-
Sauter vers: