Jeux de rôle qui mêle le médiéval fantastique, le futurisme et le mythologique, sur forum. Venez créer et faire vivre votre personnage !
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La quête de la Boussole

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Jeu 5 Nov - 22:03

Gavin semblait bien apprécier ce revirement de situation. Ce qui n'était pas du goût d'Anabell pour le moment. Peut-être que lorsqu'elle retrouverait un corps humain, même masculin, la situation lui paraîtra un peu moins compliquée. Elle lança un regard de biais lorsqu'il lui promis de ne pas l'abîmer, avec grand un sourire, qui frisait l'ironie. Puis elle se détourna.
Anabell-loup nagea de manière assez désordonnée, évitant la tasse de justesse à plusieures reprises, la coordination de quatre pattes était bien différentes de celle de deux bras et deux jambes. Elle évitait le plus possible d'avoir Gavin-Anabell dans son champs de vision, pour éviter de voir que lui s'en sortait à merveille avec son corps. C'était d'ailleurs assez déroutant de voir quelqu'un d'autre le contrôler qu'elle même. Presque similiaire en fait à ce qu'elle faisait subit lors de l'hypnose corporelle, sans le côté prisonnier.
Pendant qu'ils nageaient vers un rocher, Gavin proposa de lui apprendre à se transformer. Cela n'allait certainement pas être facile. Mais bon, il vallait mieux. Mais un refus sonna haut et net, c'était hors de question, elle allait se retrouver toute nue si elle réussissait. Changement de réflexion, elle allait se retrouver nue, certes, mais c'était le corps de Gavin qui serait exposé et pas le sien. Ah! Tiens donc après tout, pourquoi pas! Elle accéléra un peu sa nage et grimpa sur le premier rocher où elle pourrait se tenir sur les pattes. Après quelques essais chaotiques, elle secoua son poil mouillé et s'assit pour éviter une coordination des gestes désastreuse. Elle regardait Gavin-Anabell, les babaines légèrement remontées, comme si elle souriait et malgré elle, sa queue se mit à fendre l'air. Elle tourna la tête, poussa un leger aboiement étouffé désapprobateur sur cet état qu'elle ne controlait pas et se tourna de nouveau vers son compagnon attendant les instructions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Jeu 5 Nov - 22:36

Gavin suivit Anabell jusqu'au rocher.
C'était plutôt déroutant de ne pas percevoir les émotions des autres, tout au moins celles qui dégageaient les odeurs, et il devait s'en remettre aux sens purement visuels.
Ce qui n'était pas simple. Lire les émotions sur un faciès de loup et de diriger la conversation en tenant compte d'elles ne devait pas être facile.
Le loup se hissa maladroitement sur le cailloux et s'assit, solution de prudence quand on a pas l'habitude de toutes sortes de membres en surplus.
Ne sachant pas si Anabell avait accepté ou non, il choisit de faire comme il l'entendait.
Sa transformation à lui était inscrite dans ses veines, et il lui suffisait d'en avoir besoin pour se transformer en loup ou en humain.
La capitaine, elle, n'en avait pas la coutume et devrait sans doute se concentrer un peu. Gavin haussa les épaules et sourit, toujours à l'affut d'une bonne blague.

"Tu as en toi des souvenirs de moi", commença-t-il en s'adressant à Anabell, cherchant la lueur de la jeune femme dans le profond regard lupin. "Tu vas en visualiser un et te concentrer dessus en te disant que c'est toi".

L'explication était claire. Même si Anabell se mélangeait les pinceaux et ne comprenait rien à ce qu'elle faisait, l'organisme était habitué à se transformer et réagirait plus ou moins tout seul.
Pourvu qu'elle se concentre sur n'importe quelle image qu'elle avait de lui et l'organisme comprendrait le message.
Il allait bien sûr voir son corps nu. Il ne l'avait jusqu'ici jamais vu extérieurement, et ce serait peut-être intéressant.
Il ne fut pas gêné à cette idée comme on aurait pu s'y attendre. Quand on passe la moitié de son temps sous forme de loup à se trimballer les couilles à l'air, on apprenait que la pudeur n'arrivait qu'aux autres.
Il observa Anabell et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Ven 6 Nov - 9:29

Anabell essayait de se concentrée une fois sur le rocher, mais son esprit ne cessait de divaguer. Entre sa queue remuant toute seule, ses narines agressées tout comme ses yeux et ses oreilles, tout attirait son attention et elle avait du mal à écouter Gavin. Une chose lui déplut pourtant monumentalement dans son esprit, Gavin la tutoiyait. Peut-être étais-ce le fait que se trouvant dans son corps, ils avaient franchi une limite d'intimité que plus aucun lien de pourrait surpasser. N'empêche que cela faisait un peu tôt pour la capitaine. Dans la gente masculine elle ne tutoie que ses amis de longues dates, ses hommes et ses amants, et encore, pas tout le temps pour les derniers. Elle poussa un aboiement de désaprobation ressemblant plus à un soupir très bruyant. Toutefois, elle avait tout de même capté l'essentiel. Elle devait imaginer Gavin. Elle devait s'imaginer en tant que Gavin plus précisemment.
Essayant de repousser tout ce qui complait son esprit, Anabell tenta de s'accrocher à une image rescente du jeune homme dans son bateau. Mais malgré ses efforts, sa concentration était parasitée par tous les évènements rescents et ses nouvelles capacités, ressemblant plus à des cauchemars qu'à des dons pour le moment.
Elle fit plusieurs tentatives, sans succés. Perdant patience, elle se laissa choir et s'allongea au sol, le museau entre les pattes, le regard au loin, se demandant ce qu'elle allait devenir si ils n'arrivaient pas à inverser le processus.
La capitaine avait du mal à penser, toutes les choses qu'elle captait, embrouillaient son cerveau de sons et d'image. Les oreilles basses, elle essayait de trouver un moyen pour se concentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Ven 6 Nov - 20:49

[T'as bien fait de parler du tutoiement, j'osai pas le mettre sur le tapis ]

Tandis qu'il lui parlait, Anabell aboya, l'air mécontente. Gavin termina tout de même son explication avant d'y réfléchir.
Ce qui avait gêné la capitaine ne pouvait pas être le fond, puisqu'elle avait aboyé avant qu'il y arrive.
Il repassa mentalement ses paroles en revue lorsqu'il trouva ce qui clochait. Il la tutoyait. Et, en se demandant pourquoi, il se rendit compte que cela remontait au moment où elle l'avait tutoyé, lui.
Alors qu'il s'était transformé en loup, elle l'avait tutoyé, sans doute peu habituée à vouvoyer les canidés.
Eh bien, c'était tant pis pour elle. Elle ne s'était pas surveillée durant un instant, il ne la lâcherait pas. Quand on commençait à tutoyer, on continuait, on ne passait pas du vouvoiement au tutoiement, puis du tutoiement au vouvoiement, et rebelote.
Il observa la femme-loup se concentrer. Instinctivement rétif à ce genre de pratique, les oreilles du loup étaient plaquées sur sa tête. Passèrent quelques minutes, après quoi elle s'écroula, la tête entre les pattes.
Gavin soupira. Il s'y était attendu.

"Ne t'apitoies pas sur ton sort, et ne te demandes pas ce qu'on va devenir. Agis. On s'en fout, on finira tous par mourir. Maintenant, concentres-toi", lança-t-il.

Conscient qu'il demandait peut-être un peu de danser la gigue à un cul-de-jatte, son ton s'adoucit un peu.

"Si tu ne trouves pas d'image, concentre toi sur une émotion. Les loups sont très forts pour le ressenti. Remémore toi ce que je t'inspire, la haine par exemple, ou la peur, ou autre chose... Une émotion forte. Tu dois pouvoir trouver, moi je ne connais pas tes sentiments", ajouta-t-il.

Il observa, se demandant si le loup avait compris. Techniquement, ce n'était pourtant pas compliqué, si ?
Il se rendit compte qu'il était moins patient, voire irritable. Intérieurement, son corps d'Anabell s'agitait, nerveux. Il ne tenait pas en place et agaçait Gavin. Effectivement, il était temps de se retransformer.
Il ne tiendrait pas longtemps avec une impression de malaise d'estomac, parfois de bassin, qu'il ne contrôlait pas et qui le rendait d'autant plus irritable qu'il était dû à des sentiments qui ne venaient pas de lui et qu'il ne contrôlait pas non plus. Le loup-garou se demanda comment est-ce qu'on pouvait vivre de la sorte, puis finalement la réponse vint, évidente.
Chacun contrôlait son corps instinctivement, lui-même par exemple n'était pas dérangé par ses sens sur-développés.
Et, forcément, quand un étranger arrivait dans le corps, il déréglait tout.
Il soupira et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Sam 7 Nov - 0:16

[Je me demandais pourquoi tu ne relevais pas...]

Anabell n'avait pas apprécié le tutoiement de Gavin, mais celui ci n'avait apparemment pas compris puisqu'il continuait. Sans s'en rendre compte, elle avait fait de même avec lui lorsqu'il s'était transformé en loup. Il lui était difficile de vouvoyer un animal qui s'apparenté à un gros chien, même si il était beaucoup plus féroce. Elle ne s'en était d'ailleurs pas rendu compte.
Elle s'exécuta ensuite à se concentrer pour réussir à se transformer. Ce fut couronné d'un échec cuisant. Elle s'affala sur le sol, oreilles baissées se demandant comment se concentrer avec tout ce qui lui tombait dessus. Gavin en rajouta une couche, une remarque teinté d'agressivité toujours ponctuée de ce tutoiement. Anabell se redressa d'un coup sur ses pattes et lanca un grognement menaçant, les yeux et les dents allant avec. Le grognement était la seule chose qu'elle avait réussi à faire, alors autant en profiter. Et puis ainsi, il saurait ce qu'elle avait ressentit en sa présence à son arrivée sur le bateau. Peut-être n'allait pas se changer tout de suite et lui coller au train jusqu'à ce qu'il s'enfuit en courant, le visage de la capitaine tordu par la frayeur. Cela pourrait être drôle.
Gavin lui expliqua qu'elle pouvait tenter une émotion plutôt qu'une image. L'esprit d'Anabell semblait commencer à s'habituer au loup et elle avait de plus en plus de mal à penser telle une humaine. De suite, elle s'allongea de nouveau au sol, le museau contre la pierre froide. Elle plaqua ses pattes contre ses yeux et ses oreilles pour s'enfermer le plus possible dans le noir et le silence et se concentra sur ce qu'elle avait ressentit à l'arrivée de Gavin. La sensation principale était celle de la crainte et du doute. Cette sensation tremblante de leur proximité. Mais cette impression la rapprochait plus de loup dans lequel elle était que de l'homme dans lequel elle voulait être. Elle se dirigea alors vers autre chose. L'attrait du jeune homme, l'hypnose qu'elle avait fait sur lui. Après tout, elle avait déjà été à l'intérieur de son esprit. Cette sensation devrait convenir.
Lorsque son esprit s'emplit entièrement de ce souvenir, elle sentit quelque chose se produire. Son corps se modifia petit à petit et étrangement, elle ne ressentit aucune douleur. Le corps de Gavin avait l'habitude de se changement, et seulement l'esprit d'Anabell, qui n'avait pas l'habitude de ce genre de chose, trouva tout cela étrange. Soudain une douleur arriva, puis une autre et encore une autre. Le corps humain du loup avait été blessé à plusieurs reprises et elle en subissait les conséquences.
Elle resta en position foetal sur la pierre, et gémit d'une voix un peu plus normale. Sa sonorité était toutefois étrange et lui tira un regard ébahit. Bien trop grave pour elle. Puis elle leva la tête vers Gavin, en profitant au passage pour se reluquer un peu comme elle n'avait jamais pu le faire, mais elle se reprit rapidement.

"Alors...deux choses... Que faisons-nous et si vous osez profiter de quoique se soit de MON corps, craignez pour le votre!"

Après sa phrase, elle reposa sa tête au sol, en fait le loup n'était pas si mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Sam 7 Nov - 2:31

Gavin faillit éclater de rire mais se retint. La position du loup en face de lui était comique, les deux pattes sur la tête, comme s'il avait la gueule de bois.
Finalement, la capitaine dut réussir à se concentrer car la silhouette du loup se troubla.
Le loup-garou ne ferma pas les yeux, chose pourtant recommandée à un spectateur externe. La transformation, ou plutôt, la seconde d'incertitude morphique était un spectacle paraissait-il abominable.
Mais comme il ne l'avait jamais vu, il regarda. Et frissonna.
Heureusement, le Gavin humain fut de nouveau là, pelotonné comme un nouveau né. Il était blessé.
Gavin-Anabell applaudit, un sourire aux lèvres. Elle y était parvenu, ils allaient enfin pouvoir passer à la suite.
Il entendit sa question et sa menace et s'assit en tailleurs près de la nouvelle tête de la capitaine.

"Et vous, ne vous avisez pas d'abimer ce corps plus qu'il ne l'est non plus !", renchérit-il.

La menace ne valait pas tripette mais il en fallait une.

"Je ne sais pas ce que nous allons faire, je ne sais même pas comment ça s'est produit...", reprit-il. "Peut-être qu'en nous concentrant au maximum sur ce que nous devrions être, nous réussirions à réintégrer nos corps respectifs, mais j'en doute".

Il fit une pause et jeta un regard aux blessures de son corps qui ne lui appartenait pas. Le bras était salement amoché et le flanc gauche légèrement bleuté.

"Mais on peut toujours essayer", trancha-t-il. "On n'a rien d'autre à faire, et au pire, nous emprunterons toujours ce tunnel pour voir ce qu'il y a au bout. Peut-être une réponse, qui sait ? C'est toujours comme ça, une quête, ça finit par être cohérent. Et si c'est un coup de ce que vous appelez destin, il finira bien par se manifester".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Sam 7 Nov - 19:13

Après une terrible concentration, Anabell-loup réussit à se transformer en humain. Le corps de gavin malgré qu'il fut puissant, elle pouvait le sentir dans chacun de ses muscles, était dans un sale état et la faisait souffrir le martyr. Gavin-Anabell lui intima en retour de son attaque, qu'elle aussi devait faire attention à ne pas lui abimer son enveloppe charnelle. En fait, Anabell n'avait pas peut que Gavin abime la sienne, il savait apparemment très bien se battre et il saurait se débrouiller pour ne pas prendre des coups bêtement. Ce qu'elle craignait c'était qu'il ait les mains un peu trop baladeuse à la découverte d'un corps féminin et des sensations qu'il procurait. Quelle étrange pensée alors qu'elle était amochée au sol, dans une situation incongrue et qu'il vaudrait mieux penser à rétablir la situation.
Son esprit et ses sens normaux revenaient, même si le corps de Gavin possédaient des aptitudes plus dévellopées que les humains du fait de sa nature. Elle se sentit un peu rassurer pour l'instant, tant que le soleil n'était pas couché.
Gavin-Anabell émit ensuite l'hypothèse que pour retrouver leurs corps originels, se concentrer sur qui ils étaient vraiment pourrait être une solution. Anabell-Gavin sourit.

"Si mes maladresses pouvaient être réparées aussi facilement. Tout c'est produit lorsque j'ai touché la pierre, et comme vous ne l'avez pas lâché depuis tout à l'heure, tout doit venir d'elle vous ne coyait pas ? "

Elle fit une pause, sa respiration était douloureuse à cause de ses côtes enfoncées. Gavin-Anabell proposa alors d'aller vers le tunel qui était apparut à leur vue lorsque le brouillard était tombé.

"Le Destin ? Je ne sais pas si ca existe, mais en ce moment, il aime nous jouer de mauvais tour. Qui sait ce qui va nous arriver après... Au fait..." Elle leva la tête vers Gavin-Anabell. Ca lui faisait bizarre de se regarder ainsi dans les yeux. " Et si nous examinions cette pierre qui nous a vallut tant de soucis ? N'y a t-il rien dessus ?"

Sophia avait été engagé pour trouver un objet puissant, et la pierre bleue n'était qu'une étape de leur course. Mais elle devait forcement être un indice pour la suite, sinon comment savoir où continuer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 8 Nov - 19:17

A ses questions, Anabell sourit. Il écouta ses réponses et resta songeur un instant. Vu l'état du corps aux commandes duquel était actuellement Anabell, partir à l'exploration d'un couloir n'était peut-être pas une très bonne idée.
Et, comme ils s'en doutaient tous deux, l'idée de se concentrer sur ce qu'ils devaient être semblait trop simple pour fonctionner.
Il s'aperçut alors, lorsqu'elle le fit remarquer, que le corps d'Anabell dans lequel il était prisonnier n'avait toujours pas lâché la pierre bleue.
L'espace d'un instant, il se demanda ce qui se passerait s'il la posait et ne la tenait plus. Peut-être réintègreraient-ils leur corps respectif ? Toujours très simple... de toute façons, il le saurait très vite.

"J'ai plus ou moins promis tout à l'heure, je ne vais pas vous reprocher ce que vous avez fait. Il n'y avait rien d'autre à faire, à part repartir bredouilles", commença-t-il. "Vous avez raison, ma proposition est ridicule. Et vous n'êtes pas en état de traverser le tunnel".

Toujours assis à hauteur de la tête masculine de la capitaine, il se déplaça légèrement de sorte à laisser un écart entre eux deux afin de pouvoir y poser la pierre.

"Je vais poser ce truc, on verra bien si quelque chose change. Et si rien, on pourra de toute façon mieux l'examiner ainsi", prévint-il.

Il posa la pierre entre eux deux, devant lui, et se redressa dans l'expectative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 8 Nov - 22:19

Les deux compagnons tentaient de s'adapter à leurs nouveaux corps, apparemment plus agréable pour Gavin que pour la capitaine, lorsque cette dernière émit une idée : observer la pierre qui avait causer tout ces soucis. Gavin la posa alors au sol, entre eux deux, espérant que le fait de lâcher la pierre remettrait les choses en ordres. Mais rien ne se produisit.
Cependant, si ils poussaient leur observation un peu plus loin, en plus de la capitaine qui découvrirait certainement le noble matériau de fabrication (d'ailleurs Dyambre devait le sentir aussi et s'affoler dans la veste de la capitaine que portait Gavin), ils verraient une fine incision sur l'une des faces principales, à la limite du visible, représentant une petite fée perchée sur le dos d'un gros matou. Voici tout ce que pouvait leur livrer la pierre bleue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 8 Nov - 23:09

Rien ne se produisit. Gavin soupira et se pencha sur la pierre pour l'examiner. Elle était impeccable, lisse, lui apprit son observation.
Puis, petit à petit, ses yeux aperçurent une petite gravure, très légère, comme si le graveur avait eu peur qu'elle se voit pour de vrai.
Le loup-garou pour l'heure femme se pencha encore un peu.

"Je ne vois qu'une bonne femme ailée et pas trop gênée par ses habits", lança-t-il à Anabell en se redressant. "Et il y a aussi une saloperie de chat".

Gavin grogna alors qu'il ne contrôlait pas sa voix. C'était une erreur. L'effet était ridicule, et quelque chose le poussa à rougir.
Il piqua donc un far tout en jurant intérieurement contre ce nouveau corps dont il ne contrôlait pas les réactions.
Quoiqu'il en soit, ils n'étaient pas trop avancés. Ils étaient toujours l'un à la place de l'autre et coincés dans une caverne humide dont la plupart des issues étaient bouchées.
Ils ne savaient pas où allaient mener les autres tunnels, et ils allaient employer pour le savoir la réflexion humaine la plus vieille et suicidaire qui soit : "Si on essaye pas, on ne saura pas". Situation courante face à un bouton rouge marqué Apocalypse-Ne pas enfoncer ou devant une porte Monstre dangereux fermée à clef.
En plus de ça, la seule plus ou moins au courant de la mission était Sophia, réduite pour l'instant à l'état de morceaux de viande et d'acier un peu partout dans la caverne.
Ils étaient donc en possession de la tant convoitée pierre bleue, qui demeurait obstinément silencieuse et inactive après leur avoir joué un coup foireux juste histoire de rigoler.

"A moins que vous ne connaissiez la symbolique de ce dessin", fit-il. "Je crois que nous allons devoir partir à l'exploration".

Il se releva et regarda autour de lui.

"Tant qu'à faire, autant prendre le tunnel le plus grand. Pas la peine de rester coincés dans un boyau minuscule sans pouvoir faire demi-tour".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Mer 11 Nov - 20:33

Anabell n'avait pas vraiment mis beaucoup d'espoir au fait que tout s'arrangerait lorsque Gavin aurait laché la pierre. Ainsi dans son corps d'homme abîmé, elle ferma les yeux pendant que Gavin observait la pierre, elle écouta. Elle sentit une brève odeur de géne lorsqu'il piqua un far, chose assez courante avec le corps d'Anabell, il allait devoir s'habituer. Elle releva alors la tête et sourit à son expression d'embarras. Lorsqu'il lui demanda si elle connaissait la signification de ce dessin elle porta les yeux sur la pierre. La vision de l'homme-loup était plus perçante que la sienne et elle n'eut aucun mal à percevoir les lignes incisées. Elle haussa les épaules, lui arrachant une grimace.

"En effet, on dirait une fée, et un chat. Je suis désolée, mais je ne connais rien du tout à propos de cette signification."

Elle fit une brève pause, respira difficilement et reprit.

"Mais il s'agit d'une fée. Nous sommes sur l'Ile aux Petits Peuples. Peut-être est-elle celle que nous devons trouver pour la suite ? Non ? "

Elle posa de nouveau les yeux sur la pierre et sa voix, étrangement grave, devint plus forte, presqu'un ordre.

"Par contre ce que je sais, c'est que vous n'avez pas intérêt à l'abimer, c'est clair ? Gardez la précieusement quoi qu'il arrive! Elle a été faite en ambre bleue, cela vaut beaucoup, beaucoup de pièces d'or!! Alors je vous préviens, si vous lui faites quoique se soit, je prendrais cela comme une attaque personnelle, tout comme si vous videz la moindre pièce de mon sac!!!"

Elle lui lança un regard noir, et se redressa doucement pour regarder vers le tunel.

"Je crois que nous n'avons guère le choix..."

Ils allaient devoir partir par là. Anabell espérait qu'elle n'allait pas avoir à trop nager et que le niveau baisserait une fois dans le tunnel, elle n'avait pas envie de gémir à chaque brassée. gavin semblait quand à lui ne pas sentir les plaies d'acide que son corps avait reçu par les wiverns et vivait assez bien le fait qu'il soit rongé de plus en plus profondément.
Soudain, elle se rappela d'une chose et regarda de nouveau Gavin.

"A moi de vous apprendre quelque chose. Nous devons envoyer un message aux chiens de garde de Sophia, ils doivent la récupérer. Vous pensez-vous capable de créer une sphère d'air, d'y enfermer notre message en parlant dedant et de la diriger jusqu'au bateau aux travers les fissures et les alcôves minuscules des roches ?"

Anabell ne pouvait pas laisser son amie ainsi, et eux, ne raterait aucun morceau, elle esperait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Mer 11 Nov - 21:48

Anabell confirma sa vision et affirma ne rien connaître de la signification du dessin. Elle émit l'hypothèse que la fée était peut-être l'objectif suivant. Gavin espéra que non. Il n'était pas amoureux des fées.

"Ouais", fit-il. "Ben, j'espère que non. Y a pas mieux qu'une fée pour vous faire des coups foireux, et après on a même pas le cœur de les engueuler"

La voix d'Anabell-loup-garou changea alors d'intonation et claqua d'une menace. Gavin-Anabell bondit en arrière avant de parvenir à se contrôler. Son cœur battait la chamade.
La jeune femme avait repéré la matière de la pierre et lui intimait de ne pas l'abimer, ce qu'elle aurait considéré comme une attaque personnelle.
Il hocha la tête, incertain. Puis il la glissa dans la poche de l'uniforme.
Ce faisant, il sentit deux choses. Premièrement, la boule de poils nommée Dyambre se trouvait dans le blouson. Il s'efforça d'ignorer ce qu'il considérait à titre personnel comme un dîner. Deuxièmement, une sensation de picotements qui avait toujours été là mais dont il ne s'était pas rendue compte toqua poliment à la porte du cerveau. Il se souvint qu'Anabell semblait comme rongée par l'acide à certains endroits.
A ce souvenir, la douleur se fit plus forte, comme si elle n'attendait que ça pour se manifester pleinement.
Il grimaça et reporta son attention sur Anabell.
Elle s'était relevée pour regarder le tunnel et semblait prête à y aller lorsqu'elle lui proposa d'apprendre à envoyer une bulle d'air contenant un message jusqu'aux encapuchonnés de Sophia pour qu'ils viennent la reconstituer.

"Rien que ça ?", fit-il. "Comment une bulle d'air peut-elle garder un message ?"

Il était surpris mais se ressaisit. Après tout, la jeune femme connaissait son corps mieux que lui et savait ce qui était possible ou non.
Il la regarda, toujours interloqué.

"D'accord, mais faisons vite, avant que vos membres ne soit plus que des trous et que mon corps soit vide de sang", prévint-il.

La vérité était que le loup-garou était terriblement fier, sans doute trop. Et en conséquence, il n'aimait pas l'échec, qu'il considérait comme marque d'une faiblesse personnelle. L'idée même de montrer un signe de faiblesse autre qu'une blessure le vexait profondément. Et l'échec, il le sentait venir à grands pas et la gueule enfariné avec cette histoire de bulle d'air.
Soudain, il eut le trac. Il se sourit amèrement à lui-même. Lui qui combattait presque sans peur, et qui chargeait toujours avant de réfléchir, avait peur du corps d'une jeune femme dans lequel il s'était retrouvé par accident et qu'il ne contrôlait pas. Pire, il avait peur qu'elle ne voit sa faiblesse quand il échouerait.
Il secoua la tête, comme pour s'encourager. Il fallait partir avec le bon état d'esprit. On ne restait pas vivant aussi longtemps en étant aussi belliqueux si on s'était dit qu'on pouvait perdre.
Bravement, il releva la tête et la défia du regard. Comme tous les gens fier, il n'avait pas le sentiment du ridicule de sa frayeur. Et puis, après tout, nul n'est parfait. Sa voix se voulait ferme, mais il maîtrisait encore mal les intonations féminines. Le résultat fut tout de même moins pire que ce à quoi il s'attendait.

"Comment dois-je faire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Jeu 12 Nov - 20:44

Gavin-Anabell émit le souhait d'avoir à éviter de rencontrer une fée dans un avenir proche, n'appréciant pas vraiment ces créatures. Anabell-Gavin haussa les épaules. Elle était plutôt curieuse, elle n'en avait jamais rencontré, c'était l'occasion ou jamais. Certaines même étaient réputées pour être avide et qui dit avidité, dit trésor, ça coule de source.
Elle le menaça ensuite au sujet de la pierre, qui vallait une vraie fortune. La capitaine comptait bien la garder comme paie personnelle après la quête, en espérant très très fort qu'il n'y ait pas une action stupide à faire, comme la détruire, pour qu'ils récupèrent leurs corps respectifs. Elle vit alors Gavin-Anabell faire un bon instinctif en arrière pour se protéger de la menace qui faisait trembler tout son être. Un léger sourire en coin étira ses lèvres.

*Bien fait!* pensa t-elle. Peut-être qu'en comprenant ce que ressentaient les autres face à lui, Gavin agirait un peu plus modéremment par la suite, surtout envers elle.
Dyambre s'était calmée maintenant que la pierre était au main d'Anabell, du moins son corps. L'hermine blanche piquait un petit somme tranquillement dans la poche intérieure de l'uniforme de la capitaine, attendant la suite des évènements.
Tout en se redressant, Anabell-Gavin demanda alors à son interlocuteur si il se sentait en état de créer une bulle d'air-messagère pour prévenir les gardes du corps de Sophia. L'état était pressant, Gavin avait raison, il devrait donc réussir rapidement. Ce genre de "truc" était assimilable assez rapidement et beaucoup plus simple qu'une transformation physique. Elle le regarda d'un air désapprobateur.

"Arrétez de tirer cette tête s'il vous plait, vous allez me causer des rides prématurées!"

Le visage de la capitaine était tout contracté, anxieux et ce n'était pas pour lui plaire.

"Ce n'est pas compliqué. Comme pour vous, c'est un pouvoir me corps maîtrise de manière instinctif maintenant. Il s'agit de créer une sphère de vent, toute petite qui enfermera vos paroles. Un peu comme une bulle de savon, les sons seront libérés lorsque les molécules les emprisonnant se briseront. Pointez mon index droit devant vous et faites de petits ronds, toujours régulier. Vous devez imaginez mon doigts pénétrer dans l'air, le modifier, le contrôler, l'amplifier, jusqu'à ce que vous opteniez ce que nous souhaitions. Lorsque vous sentirez l'air s'échauffer prononcer le message en direction du centre des ronds que vous dessinez, et une fois terminé, fermer la sphère. Comme si vous tricotiez. Vous devez la visualiser en trois dimensions pour qu'elle puisse naître. Une fois que vous l'avez terminé, commandez aux vents présents de la guider jusqu'au bateau. Ils la feront passer par des endroits invisibles pour nous mais du moment que la sphère ne se brise pas, le message sera intacte."

Ses yeux se posèrent sur son corps. Alors que la transformation ne lui avait que demander un effort de concentration, ce genre de manipulation demandait un lien plus profond avec l'entité appelé. Elle termina alors par une supposition avant que Gavin ne se lance.

"Mon corps et mon esprit sont liés à cet élément. Vous devez donc le faire bouger correctement et me prévenir de vos sensations. Je vais essayer de vous aider, mon esprit doit peut-être pouvoir encore en conrôler une partie, mais ne lâchez pas la visualisation. Avez-vous compris? "

Anabell était rarement sérieuse, et quand elle l'était, cela ne lui plaisait guère, sauf pour les situation d'urgence. Et là, le fait d'être dans un corps masculin, doté d'une autorité naturelle, lui facilitait la tâche!
Elle attendit alors que Gavin lui ait assuré qu'il ait compris la manoeuvre avant de commencer à se concentrer. Pour le message, il trouverait bien quelque chose à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Jeu 12 Nov - 21:16

[Eh, tout doux, j'ai dû relire trois fois avant de comprendre fou1 ]

Anabell lui intima d'arrêter de tirer la tronche et, chose étrange, il obéit instinctivement. Il se rendit compte qu'il n'avait pas peur mais qu'il était anxieux quand il était en face du lui-même/Anabell.

*Si c'est ce que tout le monde ressent, pas étonnant que j'ai du mal à dialoguer avec les gens*, pensa une région de son cerveau qui était restée objective.

Il écouta les explications de la capitaine et eut un sourire horrifié. Il dut se répéter deux fois les paroles d'Anabell tout bas avant de les comprendre. Le loup-garou n'était pas bête, on aurait même pu le qualifier de vif.
Mais il valait mieux éviter les phrases trop longues, les concepts compliqués et les mots à trois syllabes.

"Vous en avez de bonnes !", fit-il une fois qu'il eut comprit. "J'ai jamais tricoté, moi !"

Il chercha désespérément un moyen de se débiner mais dut reconnaître qu'il était acculé. Que dirait la capitaine face à la lâcheté du loup devant une tâche intellectuelle, alors qu'il était sans peur pour les tâches physiques ?
Il prit son courage à deux mains et s'apprêtait à essayer lorsque la capitaine reprit.

"Mon corps et mon esprit sont liés à cet élément. Vous devez donc le faire bouger correctement et me prévenir de vos sensations. Je vais essayer de vous aider, mon esprit doit peut-être pouvoir encore en conrôler une partie, mais ne lâchez pas la visualisation. Avez-vous compris? ", entendit Gavin.

Sans mot dire, il hocha la tête. Il n'avait pas compris grand chose à part la marche à suivre, il allait s'en tenir à ça.
Le corps masculin devant lui affichait une mine grave et concentrée qui faisait peur à son corps du moment, d'autant plus qu'il avait l'impression que cet air concentré disait quelque chose comme "J'ai imaginé quelques petites manières de te faire mourir dont tu me donneras des nouvelles".

"C'est d'accord", dit-il. "Allons-y".

Il déglutit et se lança.
Il pointa son index face à lui et dessina de petits ronds en restant le plus régulier qu'il pouvait. En lui, ce geste réveilla quelque chose. Il ne peut cependant pas en savoir plus, le corps lui restant à bien des égards totalement inconnu.
Il se souvint des recommandations de la jeune femme et s'imaginât du mieux qu'il put que son doigt pénétrait l'air et le modifiait.
Il commençait à prendre le coup.

"Pour l'instant, je me caille les meules", dit-il. "Façon de parler, bien sûr, mais je vous dirai si l'air chauffe".

Il continua quelques instants ainsi, sans rien ressentir d'autre que le froid humide de la grotte et se sentant légèrement ridicule à agiter son doigt ainsi devant lui sans résultat apparent.
Un petit déclic se fit et le loup-garou se sentit soudain plus confiant. Maintenant qu'il était dans l'action, il allait un peu mieux. Il se fit la réflexion qu'il avait hâte de retrouver son corps pour fuir enfin toutes ces émotions qu'il ne contrôlait pas.
Autour de sa main, l'air sembla tiédir un instant. Il allait attribuer la sensation à un courant d'air lorsque l'effet se reproduisit, un peu plus longuement. Puis la sensation revint encore, et demeura cette fois, se réchauffant légèrement. Quand l'air fut chaud, il s'adressa à la capitaine.

"Bon c'est chaud, je fais quoi maintenant ? Ah merde, ça enregistre, non ?"

Il avait oublié ce qu'elle lui avait dit de faire à ce moment là. Il opta pour parler. Il lui semblait qu'il le devait et préféra obéir au corps, qui savait probablement mieux que lui ce qu'il ressentait.

"Ok, c'est pas grave", commença-t-il. "Les encapuchonnés, si vous m'entendez, votre petite protégée est en morceaux répandus dans une grotte souterraine un peu humide. Si vous pouviez venir la recoller, sans doute que ça l'arrangerait, et si pouviez apporter de quoi soigner les blessures de deux personnes, vous seriez utiles aussi".

Gavin n'avait pas l'habitude de ce genre de choses, aussi avait-il débité ses paroles d'un ton incertain, la voix un peu tremblante et sans faire beaucoup attention à ce qu'il disait. Il était conscient qu'il manquait de style, mais pour l'heure, il s'en fichait comme de sa première puce.

"Je fais quoi maintenant ?", pressa-t-il en direction d'Anabell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Ven 13 Nov - 21:30

[oups... Toutes mes excuses, je pensais faire simple pourtant... jpshakehead ]

A la vue de son visage, Anabell commença à avoir des doutes sur les capacités intellectuelles du loup garou. C'était pourtant simple "tricoter l'air" créer une boule de mailles enchevétrées emprisonnant des sons... Après une brève reflexion, elle se dit qu'en fait c'était peut-être une notion facilement assimilable par un humain, encore plus si celui-ci avait déjà vu tricoter, mais cela l'était peut-être moins pour un loup garou. D'ailleurs Gavin ne manqua pas de se plaindre de n'avoir jamais tricoté. Une impression vive parcourut la capitaine. Même si c'était leurs esprits propres qui avaient transmutés d'un corps à un autre, le comportement de Gavin avait changé depuis qu'il était en elle, tout comme son caractère depuis qu'elle était dans celui du loup garou. Ses phrases ressemblaient plus à de l'Anabell tout craché qu'à du Gavin autoritaire, alors que c'était l'inverse pour elle. Comme si l'esprit était aspiré par l'entité avec lequel il fusionnait jusqu'à ce qu'il en devienne indisociable. Elle secoua vivement la tête pour effacer ce mot de sa mémoire et revenir à leur besogne. Puis il accepta, il n'avait pas trop le choix de toute façon. Alors qu'il commençait à faire les gestes, Anabell se concentra pour appeler l'élément à elle. Le lien entre son esprit et son corps était momentanément brisé mais pas son lien avec son élément. Ainsi à deux, et au bout d'un certain moment, ponctué des remarques de mauvais choix de Gavin aux quelles Anabell répondait par un regard noir, Gavin-anabell réussit à former la sphère et a y intégrer le message. Les yeux d'Anabell-Gavin s'ouvrirent en grand lorsqu'elle en entendit les propos. A limite ingurieux envers son amie Sophia. Une envie soudaine de bagarre lui monta à la gorge, ses lèvres étaient retroussées et ses yeux lancaient des éclaires. Non seulement il avait vraiment mal tourné ce petit texte mais en plus, c'était elle, sa voix qui l'avait prononcé et elle n'aurait jamais dit une chose pareil. Ses yeux lançaient des éclairs lorsqu'il s'adressa de nouveau à elle lui demandant ce qu'il devait faire maintenant. Elle répondit les machoires crispées.

"Vous refermez! Et par la même occasion vous allez aussi la fermer, ou choisir vos mots, parce que si vous osez manquer encore une fois de respect à Sophia par ma propre voix, je me démerde pour que vous n'ayez rien à rejoindre lorsque nos esprits s'échangeront à nouveau, c'est clair ?"

Anabell était de nature assez lunatique quand elle était en situation de stresse, mais le fait d'être en une telle créature semblait ne pas arranger les choses. Elle n'avait pas envie d'être diplimate surtout si ce qui se passait ne lui plaisait pas. Si il devait y avoir prise de bec, comme entre tout bon coéquipier de quête, autant que se soit maintenant, quand ils étaient blessés, incapable de se défendre correctement et surtout dans un autre corps que le leur. Cela allait certainement étouffer les envies de baston. Comme s'âbimer soi-même sans le regretter plus tard.
La capitaine resta concentrée malgré sa remarque pour aider Gavin à refermer la sphère.
Il ne restait plus qu'à commander aux vents pour la guider et attendre un signe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Ven 13 Nov - 22:03

Anabell sembla soudain particulièrement énervée, et pas seulement parce qu'elle avait les dents dehors et des yeux de folie. Elle irradiait une colère qu'on aurait pu couper au couteau.
Elle lui intima de refermer la boule et lui chercha les noises.
Gavin n'était plus tellement lui-même depuis qu'il avait été dépossédé de son corps et soumis à celui d'Anabell. Il était légèrement plus impatient, irascible même.

"J'aurai pu vous le dire !", cingla-t-il. "Et je la referme comment moi, cette foutue boule ? Et je parie que ça enregistre encore en plus !"

Il prit un air qu'il pensait féroce et qui n'aboutit en réalité qu'à une mimique bougonne, qui l'aurait certainement fait rire s'il avait pu se voir et qu'à sa place se serait tenu la véritable Anabell.

"Et je vous signale que je dispose de la même menace que vous !", s'écria-t-il. "Un mot de travers et je vous pète les bras !"

Il se sentait furieux et indigné, tenir une boule invisible à bout de bras n'arrangeant pas les choses, lorsqu'il se fit la réflexion que ces remarques n'étaient pas de lui. Impossible. Pas son style.
Il tenta de se ressaisir et de résister aux pulsions du nouveau corps qui, profitant de ce que son occupant était dérouté, reprenait les pleins pouvoirs sur le cerveau.
Le corps, d'ailleurs, sembla agir de lui même lorsqu'il effectua une sorte de mouvement, que Gavin ne put déterminer comme étant extérieur ou intérieur. Quoiqu'il en soit, la bulle sembla se refermer.

"A vous alors", fit-il, un peu calmé. "Envoyez cette bulle et qu'on sorte d'ici. Les humeurs de votre corps me portent sur les nerfs", ajouta-t-il en persiflant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Sam 14 Nov - 21:21

L'humeur d'Anabell-Gavin n'allait pas en s'améliorant et les remarques cinglantes et ironiques de Gavin-Anabell n'arrangeaient rien. Malgré elle, ses lèvres se retroussaient de plus en plus, elle sentait des picotement tout le long de sa colonne vertébrale et de ses bras, ses poings se serraient comme d'eux même mais elle avait l'envie de serrer autre chose que le vide.

"Ce n'est pas un enregistreur! Je vous ai dis de guider vos paroles dedans, vous n'avez qu'à les diriger ailleurs au lieu de vous rendre et de me rendre par la même occasion encore plus ridicule que vous ne l'êtes!"

Le loup dans lequel se trouvait Anabell semblait réagir, comme si il voulait sortir. Elle se sentait poussé par un sentiment de violence qu'elle ne savait pas contrôler. Gavin savait lui. C'était un petit soucis de taille. Il fallait trouver un exutoire mais penser dans un état pareil n'était pas évident.
La menace de lui briser les bras, sans doute vraie mais un peu stupide car c'est lui qui souffrirait, fit monter encore plus la rage qu'elle n'arrivait pas à contenir. S'énerver aussi facilement ne lui plaisait pas vraiment. Du moins, à ce niveau là. Une fois qu'il eut prononcé le mot "nerfs" et que la boule fut fermé, au prix d'un gros effort et d'un grognement de douleur elle lui bondit dessus, le plaqua au sol et avec force maintient le corps de la capitaine ainsi en serrant ses cuisses autour des siennes et ses mains autour de ses poignets contre ses genoux. La pression était forte, plus elle serrait et plus elle avait envie de serrer. Si Anabell-Gavin n'arrivait pas à ralentir, elle allait réaliser la menace que Gavin avait prononcé un peu plus tôt. La boule restait au dessus d'eux en suspend, attendant qu'on s'occupe d'elle.
Les yeux fou de rage elle fixait les siens, un grognement sourd montait de sa gorge. Son esprit essayait de se raisonner mais tout ce qu'il trouva c'était de se faire taire, tout contenir. Si elle ouvrait la bouche elle ne savait si sa fureur pourrait être contenue. Elle pouvait sentir Dyambre s'agiter dans la veste d'uniforme et l'odeur de la peut envahir ses sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Sam 14 Nov - 23:46

Gavin entendit la réponse d'Anabell et parvint à fermer la boule.
Aussitôt après, il entendit un grognement et sentit le déplacement d'air du corps lourd qui s'élançait.
Il eut juste le temps de se retourner de face pour affronter la collision et ainsi retomber sur le dos plutôt que sur le nez. Il espéra qu'elle saurait le remercier plus tard d'avoir sauvegardé son visage.
A ce moment, dans l'action, le loup-garou retrouva toute sa lucidité, comme si le corps de la jeune femme lui laissait le libre arbitre pour les moments d'urgence.
Très vite, il se retrouva à plat dos, le corps masculin d'Anabell à cheval sur lui, liant ses cuisses et ses mains avec une force impressionnante.
Gavin dut trancher entre deux décisions : l'orgueil, d'une part, qui lui dictait de placer le coup de boule dans les côtes qui ne manquerait pas de faire lâcher l'adversaire. Mais peut-être de le tuer, du coup. D'autre part, à force d'habitude il connaissait son corps et savait que le meilleur moyen pour ne rien abimer était d'attendre sagement.
Anabell se rendrait vite compte qu'elle ne ferait que détruire son propre corps, même si c'était Gavin qui devait en éprouver la douleur.
Le loup attendit donc de voir ce qui allait se passer, qui allait gagner d'Anabell ou de l'instinct du corps qu'elle habitait.

***


Dehors, un aigle planait à la vitesse modique d'une centaine de km/h, opérant de grands cercles loin au-dessus de l'entrée de la grotte.
Violdur commençait à se lasser, aucune proie potentielle n'osant approcher des grottes. Un signal se déclencha dans son ventre. Ses yeux malades de rapace se fixèrent sur une forme sombre tout en bas, non loin des entrées.
Il chia.
Et, plus bas, ce fut sur un capuchon noir que la fiente tomba.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 15 Nov - 0:36

La boule d'air attendait au dessus d'eux. Anabell était en plein dilemne. Le goût de la violence emplissait sa bouche, elle avait envie de se battre mais elle était tiraillée entre deux choses : la douleur qui irradiait dans son flanc gauche et son épaule, même si elle s'était positionnée de manière à ne pas trop les solliciter, à califourchon sur Gavin-Anabell, les bras le long près des hanches, et deuxièmement par son visage. Car c'était le sien qu'elle contemplait. Effrayé. Ses cheveux, ses yeux, ses lèvres, son nez, elle quoi. Elle ne pouvait pas s'abîmer, il ne fallait pas qu'elle s'abîme. Et Dyambre, sa pauvre chérie morte de trouille, son gagne pain ne devait pas faire une crise cardiaque. Elle devait vite se relever.
Mais elle n'arrivait pas se libérer de l'envie du loup trop présente. Pourquoi ne pouvait-elle pas ainsi se contrôler ? Le soleil serait-il entrain de se coucher ? Cette transformation allait-elle se faire sans son accord ?
Soudain sans vraiment sans rendre compte, comme si son corps avait trouvé instinctivement un exutoire, instinct qui ressemblait plus à Anabell qu'à Gavin d'ailleurs.
Tout en maintenant la pression, son visage fondit droit devant et sans crier gare, Anabell-Gavin s'embrassa, enfin, embrassa son corps avec le plus de passion possible, toute l'énergie qu'elle voulait évacuer. C'était d'ailleurs une sensation étrange que de s'embrasser soi-même et elle comptait sur cette curiosité pour détourner ses pulsions violentes. Tout en embrassant Gavin-Anabell, elle profita de ce regain d'énergie pour appeler les vents et leur demander de guider la sphère, de l'amener au bateau blanc en gardant les molécules fusionnées. La bulle s'eclipsa, mais Anabell-Gavin continuait son exutoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 15 Nov - 1:08

Gavin observait Anabell. La jeune femme, derrière le visage rude qui pour l'heure était le sien, semblait mener un combat intérieur compliqué. Il jeta un regard à ses mains, toujours tenues pas les siennes, ce qui peut sembler un peu compliqué comme ça mais qui ne l'est pas. A l'intérieur de son poignet gauche, il vit deux sabres croisés devant un soleil. Intrigué, il garda la question de côté pour la poser plus tard à Anabell.
Le loup-garou attendait toujours, n'osant rien faire qui puisse l'amener à abimer son corps qui était perché au dessus de lui ni celui de la capitaine dans lequel il prenait ses vacances.
Soudain, une lueur éclaira les yeux sombres au dessus de lui. La tête se releva légèrement et fondit sur lui. Il ferma les yeux et crispa les mâchoire en attente du choc. Qui ne vint pas.
Au lieu de la douleur attendue, quelque chose de visqueux passa la barrière de ses lèvres et de ses dents. Ouvrant les yeux, surprit, il vit de beaucoup plus près qu'il ne l'aurait voulu l'œil sombre du loup-garou, rendu flou par la proximité.
Si pour une femme, embrasser son propre corps peut sembler curieux et amusant, l'homme apprécie en général moins qu'un affreux velu se rue sur lui et se mette à le bécoter en faisant des jeux de langue.
Paniqué, plaqué au sol par la masse et se concentrant pour ne pas mordre sa propre langue, Gavin tenta de se dégager, tressautant comme il pouvait sous l'emprise du corps juché au dessus de lui.
C'était peine perdue, et le loup-garou dut se rendre à l'évidence qu'il était acculé. Tel l'animal terré dans son antre pendant que le chasseur fait le malin dehors avec du bois et du feu, le loup-garou se tapit dans le fond de son esprit en attendant que le mauvais moment passe.
L'idée d'embrasser Anabell ne le dérangeait pas le moins du monde, elle était même très attrayante ; mais la vision d'embrasser un homme robuste et viril le faisait frissonner d'horreur jusqu'au plus profond de sa conscience.
Fou d'indignation, il ne vit pas la boule de vent repartir, guidé par l'esprit de son agresseur.
Mais, tapit qu'il était au fond de son esprit, Gavin put constater avec une horreur mêlé de curiosité que, si lui détestait l'idée d'embrasser goulument l'homme mal rasé et saignant sur lui, son corps de femme semblait au contraire apprécier.
Il se concentra. Une sensation chaude envahissait son ventre, et le baiser entraînait des contractions inopinées dans cette région du corps féminin qu'il maîtrisait le moins bien de l'intérieur.
Sa poitrine également se contractait et remontait, comme avant la bataille, sauf que Gavin ne désirait plus que la fuite, et le corps d'Anabell manifestement autre chose, mais aucune idée de combat dans les deux cas.
S'efforçant de faire abstraction du plaisir qu'il éprouvait, il braqua des yeux affolés sur le plafond rocheux et se laissa faire, espérant de toute son âme que le mauvais moment se termine vite. S'il est nuisible à l'orgueil pour un mâle de se faire plaquer et embraser par un gros type, il est encore plus humiliant pour lui d'y éprouver du plaisir.
Il attendit patiemment, se concentrant pour détendre son corps du moment en espérant qu'il réduirait ainsi la sensation éprouvée, bien qu'elle ne faisait en réalité qu'augmenter.
La pierre bleue volait toujours au dessus d'eux, avec son habituel air d'innocence narquoise. Tandis qu'il se faisait embrasser fougueusement, Gavin maudit de toute ses forces la pierre bleue qui avait osé lui jouer un coup de la sorte, anéantissant le peu de dignité qu'il avait réussi malgré tout à conserver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 15 Nov - 15:28

Les deux compagnons rescapé du drâme qu'avait causé Anabell essayaient tant bien que mal de se faire à leurs nouveaux corps. Avant de partir explorer le tunnel qui était devenu visible après la baisse du brouillard, Anabell demanda à Gavin de créer une sphère de communication à l'aide de ses pouvoirs élémentaux. Le loup-garou dans le corps de la capitaine y arriva au bout de plusieurs minutes, avec l'aide de l'esprit d'Anabell et créa la sphère. Cependant, le message laissé à l'intérieur laissait à désirer et énerva le loup relié aux émotions d'Anabell. Cette dernière, prise d'un excès de rage qu'elle ne sut pas canaliser, tenta d'en détourner les effets en embrassant Gavin-Anabell pour nourrir sa curiosité de s'embrasser soi-même. Libérant ainsi son esprit, elle réussit à invoquer les vents pour guider la sphère jusqu'au bateau des "encapuchonnés". Elle passa par des recoin minuscule, s'applatit, de déforma, s'allongea mais resta soudée jusqu'à destination. Sur le pont du navire, les garde du corps étaient tous réunis : il cherchait le point d'origine de la déflagration ressentie et pourquoi il avait perdu la trace de Sophia. Ils avaient plusieurs fois tenté de pénétrer dans la grotte, mais un nouveau champ magnétique avait réduit leurs diverses tentatives à néant. Alors qu'ils cherchaient une solution, l'un d'eux leva la tête lorsque la sphère d'air se brisa. Ils purent entendre :

"Bon c'est chaud, je fais quoi maintenant ? Ah merde, ça enregistre, non ? Ok, c'est pas grave. Les encapuchonnés, si vous m'entendez, votre petite protégée est en morceaux répandus dans une grotte souterraine un peu humide. Si vous pouviez venir la recoller, sans doute que ça l'arrangerait, et si pouviez apporter de quoi soigner les blessures de deux personnes, vous seriez utiles aussi. Je fais quoi maintenant ? J'aurai pu vous le dire ! Et je la referme comment moi, cette foutue boule ? Et je parie que ça enregistre encore en plus ! Et je vous signale que je dispose de la même menace que vous ! Un mot de travers et je vous pète les bras !"

Les machines ne bronchèrent pas et annalysèrent ce flot de paroles pas très compréhensible. Voici ce qu'ils en tirèrent : Sophia était en pièce, et irrécupérable, les deux humains étaient blessés et sur le point de s'entretuer. Celui qui semblait être le supérieur prit la parole.

"Nous devons prévenir le maître."

Il sembla soudain se débrancher, ou du moins se brancher avec quelque chose de plus lointain. Lorsqu'il revint sur le navire, ils avaient de nouveaux ordres.

"Sophia ne sert plus au maître, mais nous devons surveiller ceux qui continuent sa quête. Pointons nos détecteurs sur leurs ondes naturelles et suivons les par la terre."

Ainsi, les encapuchonnés accostèrent, sécurisant leur navire contre toute attaque ou pillage par un champ magnétique et se postèrent sur île, au dessus de la grotte souterraine. Ils suivraient ainsi les mouvements d'Anabell et de Gavin jusqu'à ce qu'ils obtiennent l'objet. Comme ils l'auraient pour SOphia. Il allait donc de soit que Sophia ne serait pas récupérée, en tout cas pas par eux, et qu'ils n'enverraient pas de médicaments. Le nouveau champs magnétique leur empêchait d'agir directement dans la grotte. Ils devraient donc se débrouiller.

Dehors, le soleil se couchait. La transformation obligatoire d'Anabell allait avoir lieu sur le champs, alors qu'elle tentait désespéremment de vider ses pulsions violentes en embrassant Gavin, qui, n'appréciait pas du tout la tournure qu'avait pris les choses. Il avait pourtant l'occasion de vivre ces sensations comme le vivait une femme, chose qui ne lui arriverait sans doute plus jamais, mais son orgueil et sa fierté avait prit le dessus sur la curiosité. Cette transformation inopinée allait mettre fin à son calvaire.

***


Dehors, Violdur s'ennuyait et se soulagea sur une silhouette noire qui fendait les rochers. La fiante blanche de l'oiseau passa au travers l'individu et l'ombre s'effaça en ricannant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Mar 17 Nov - 23:01

La sphère méssagère était partie en bon état et le vent lui indiqua qu'elle était arrivée à destination de même. Il ne restait plus qu'à espérer que les encapuchonnés de Sophia auraient le message et qu'ils viendraient.
Anabell n'en arrêta pas pour autant sa petite distraction. Elle avait sentit Gavin-Anabell se défendre les premières secondes, mais il avait vite abandonné face à la force du corps du loup-garou. Etrangement, cette situation lui donnait un sentiment de pouvoir pas désagréable. En tant que femme elle n'avait jamais réussit à embrasser de force un homme qui ne le souhaitait pas, alors que le contraire c'était produit plusieurs fois. Ceux qui avaient tenté cette aventure avait eu quelques petits soucis après une petite séance brêve mais intense d'hypnose corporelle. Elle trouvait grisant de pouvoir pour une fois jouer ce rôle avec réussite. Pourtant ce baiser n'avait rien d'une envie soudaine mais résultait du seul moyen qu'elle avait trouvé pour canalyser son énergie avant que la situation ne dégénère en bagarre. De ce fait, elle ne se rendit absolument pas compte des effets physique de cette étreinte, si il y 'en avait eut, lorsque ce qui devait se passer, arriva.
Dehors le soleil avait passé la ligne d'horizon et le ciel s'obscurcissait lentement. Une douleur foudroyante parcourut sa colonne vertébrale la forçant à revoir sa position. Elle lâcha immédiatement Gavin-Anabell pour se recroqueviller un peu plus loin. Anabell-Gavin devait s'éloigner le temps que la douleur passe, au risque d'être encore plus susceptible. Mais tout se passa vite. Comme précedemment, sans qu'elle ne comprenne, tous ses sens furent agressés par son evironnement. Tout était multiplié, beaucoup trop pour elle. Une fois qu'elle comprit qu'elle était de nouveau dans la peau du loup, un leger grondement sourd montait de sa gorge en continu, comme une sorte de ronronnement mais en plus fort et plus dangeureux. Anabell était encore énervée et les agressions constantes de ses yeux, ses oreilles ou son nez n'arrangeaient pas du tout son humeur. Elle jeta un regard persistant et de biais vers Gavin-Anabell, le poil dressé, attitude des animaux impétueux qui n'ont pas envie qu'on leur cherche des noises. Ne pouvant s'exprimer ouvertement, elle attendait que Gavin-Anabell décide de la suite de leur aventure. Elle pourrait toutefois signaler son accord ou son désaccord. Il fallait soit attendre une réponse à leur message, fouiller la grotte à la recherche de soin ou partir vers le tunel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Mar 17 Nov - 23:42

Le supplice de Gavin dura quelques minutes encore puis cessa enfin lorsque l'énorme mâle au dessus de lui se redressa brusquement en position assise, les yeux écarquillés.
Puis il le vit se retirer et et se recroqueviller dans un coin.
Gavin comprit un peu trop tard et n'eut pas le temps de fermer les yeux. Une seconde d'incertitude morphique, de multiples formes ignobles à la vue, puis un loup. Un gros loup.
Poil hérissé, dents dehors et grognement à l'appui. Pas de bonne humeur, donc.

*Bien, c'est la nuit*, pensa Gavin.

Il fit un rapide bilan. A part l'acide qui lui rongeait les membres et qui commençait à l'agacer sérieusement en attaquant le muscle, ils étaient tous deux en bon état. Le loup était en parfaite forme physique.
Il avait eu le loisir sur le navire d'observer le mode de déplacement des encapuchonnés. Si les cabots de Sophia désiraient les retrouver, ils n'auraient aucun mal à les localiser. Et il n'allait pas attendre que des trous se forment dans les membres d'Anabell sans rien faire.
Anabell devait également s'habituer à son physique de loup. Pour cela, rien de tel que l'expérimentation.
Il se leva, sa décision prise.

"On dégage", lança-t-il à l'adresse du gros loup. "Pas la peine d'attendre plus, les autres sauront nous retrouver s'ils le veulent. Il faut qu'on sorte d'urgence pour soigner votre cuisse qui me fait mal, votre épaule et votre flanc", énuméra-t-il en s'en rendant réellement compte pour la première fois.

Au début, il sentait la douleur, mais n'arrivait pas à la localiser. Désormais, il maîtrisait un peu mieux ce nouveau corps. Ce qui signifiait aussi qu'il était plus sensible à ses réactions.
Il regarda autour de lui.

"On prend le plus gros tunnel et on improvise", annonça-t-il d'un ton catégorique.

Il commençait à reprendre un peu du poil de la bête, son caractère récupérant peu à peu la main sur les pulsions du corps d'Anabell. Il espéra vaguement qu'elle parviendrait à faire de même avec le loup, plus difficile à maîtriser, puis haussa les épaules. Il faudrait bien qu'elle s'habitue.
Sans un regard pour le loup, Gavin-Anabell avança vers l'entrée du tunnel, tantôt marchant, tantôt nageant. Par endroit, l'eau était encore profonde, mais elle descendait fortement dans l'ensemble.
Il parvint à l'entrée du tunnel et se retourna pour observer Anabell-loup, afin de savoir si elle le suivait et comment elle se débrouillait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Mar 17 Nov - 23:57

La quête venait simplement de débuter et les sauts d'humeur d'Anabell étaient déjà bien avancés. Il y avait des choses que la capitaine n'aimait pas en perdre le contrôle et son corps en faisait partie. Le fait de se retrouver dans un autre aussi incontrôlable était pire. Elle détestait cela, maintenant elle le savait. Elle avait trouvé ça marrant au début, alors qu'elle pensait avoir un minimum de main mise sur cette enveloppe charnelle, mais voyant que ce n'était pas le cas, elle ronchonnait constamment.
Gavin-Anabell ne fit pas plus de remarque lorsqu'il fut libérer de ses griffes. Tant mieux pour lui mais il prit directement la direction des opérations. Peu habituée à recevoir des ordres, la capitaine prit la mouche et se mit à grogner plus fort. Voyant que de toute façon il n'y avait rien d'autre à faire elle détourna le museau et regarda vers le tunnel. Il semblait ne pas en finir.
Gavin-Anabell se jeta à l'eau le premier, alors que le gros loup hésitait sur le bord du rocher. Un lourd instinct refit surface : l'horreur de l'eau et sa mauvaise expérience de sa première nage de chien. Elle pigna sur place en tournant en rond donnant des coups dans la cervelle de l'animal pour le forcer à sauter, mais la réticence était là. Après quelques secondes elle réussit à rentrer dans l'eau, d'une manière évidemment totalement ratée, tout comme la nage d'ailleurs. De hauteur bien moins importante que le corps d'Anabell, le loup fut obligé de nager encore et encore, même une fois dans le tunel. L'eau ne baissait pas si vite que ça tout compte fait. Anabell pestait intérieurement, récitant tous les jurons qu'elle connaissait à l'adresse de tout et n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Mer 18 Nov - 0:25

Se retournant, il vit qu'Anabell s'était jetée à l'eau. Elle nageait maladroitement, ne pouvant avoir pied nulle part.
Il constata qu'elle maîtrisait tout de même un peu mieux la nage de chien que la première fois. Il ne se risqua toutefois pas à un commentaire.
Les oreilles plaquées du loup sur sa tête indiquaient qu'il évoluait en un milieux hostile, en l'occurrence un lieu humide, et il connaissait suffisamment le désagréable de la situation et la difficulté pour convaincre le loup d'y aller pour savoir qu'Anabell ne serait pas d'humeur cordiale.
Il approuva de la tête et dissimula son sourire en toussant. C'était l'avantage du corps féminin, certaines mimiques semblaient moins louches que d'autres. La situation avait quelque chose de comique et, une fois de plus, c'était Anabell qui s'en prenait la majeure partie sur le coin de la tronche.
Il pivota, en grimaçant à cause de la cuisse. Il l'avait un instant oublié, mais l'intéressée avait la délicatesse de se manifester à son attention aux moindres gestes et occasions.
Claudiquant légèrement pour atténuer les tiraillements, il s'engagea calmement dans le grand tunnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   

Revenir en haut Aller en bas
 
La quête de la Boussole
Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Boussole du coeur [Objets magique] VALIDE
» Vivre sans but, c'est naviguer sans boussole. (Persy)
» Le squad tempête
» Frogg Island.
» Chevalier d'argent de la boussole [ok]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Asgampth :: L’Archipel Néoutris :: L’Île aux Petits Peuples-
Sauter vers: