Jeux de rôle qui mêle le médiéval fantastique, le futurisme et le mythologique, sur forum. Venez créer et faire vivre votre personnage !
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La quête de la Boussole

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Ven 20 Nov - 0:21

Les deux compagnons décidèrent d'un commun accord de partir à l'exploration du tunnel, pensant que si ils devaient avoir réponse à leur message, la technologie des encapuchonnés les repérerait n'importe où donc inutile d'attendre dans l'humidité d'une grotte souterraine.

[Chance Anabell : 100
Chance Gavin : 32 ]
(Chance appliquée aux corps donc à Gavin-Anabell=100 et Anabell-Gavin =32)

Après quelques minutes de nage dans le lac encore haut, Gavin-Anabell fut heurté par un bout de veste de Sophia. Dans un morceau de poche encore présent se trouvait une petite boîte en métal contenant quelques pilules que Sophia avait mise de côté au cas où ils leur arriverait quelque chose durant leur quête.
Alors que Gavin-Anabell faisait une bonne découverte pour la suite, Anabell-Gavin n'arrivait déciemment pas à se faire à sa nouvelle nature lupine. La nage n'était vraiment pas son fort. Elle but de nombreuses tasses, se retrouva plusieurs fois la tête sous l'eau avant que le niveau d'eau ne baisse assez pour qu'elle puisse marcher, même là, l'eau lui arrivait encore assez haut pour qu'elle soit obligée de relever le museau pour respirer. Ils eurent ainsi de l'eau, l'un jusqu'à la taille, l'autre jusqu'aux oreilles, pendant de longues minutes. La marche était longue et fatiguante, le tunnel ne semblait pas se terminer. Après plus de deux heures, les murs devinrent plus clairs, l'humidité s'atténua, l'eau baissa doucement, jusqu'à ne devenir plus qu'un fin ruisseau. Aux abors apparurent au fur et à mesure de petites touffes d'herbes clairesemées, puis tapissèrent tout le sol. La pente augmenta mais étrangement, le ruisseau coulait toujours dans le sens inversé. Une lumière étrange baignait les lieux pourtant dépourvus de toute ouverture.
Après encore de longue minutes de marche, où d'étrange rires enfantins se faisaient écho dans le tunnel, deux escaliers apparut dans leur champs de vision, partant vers deux directions opposées. Impossible de dire jusqu'où ils montaient, mais l'eau, les suivaient tous deux et grimpait aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Ven 20 Nov - 1:22

Gavin marchait, de l'eau jusqu'à la taille, quand un petit choc sur le ventre interrompit sa marche de pingouin.
Intrigué, il jeta un coup d'œil à ce qui venait clapoter devant lui.
A première vue, il s'agissait d'un bout de tissu. La couleur et la texture apparente lui rappelaient quelque chose, mais son flair était absent.
Il saisit l'objet dans sa main et l'amena à hauteur de visage. Une poche se dessinait encore, et le poids n'était pas seulement celui de l'eau qui ruisselait désormais du tissus.
Il ouvrit la poche et plongea la main sans méfiance. Par chance, ses doigts féminins se refermèrent sur une petite boîte métallique, qui produit des bruits de roulement lorsqu'il la retourna.
Jetant le tissu par dessus son épaule, il ouvrit la boîte. Elle contenait quelques pilules, mais aucune indication quant à leur utilisation.
Ainsi, il avait eu la chance de tomber sur un reste de Sophia contenant des médicaments. Sans doute la jeune femme avait-elle eu la prévoyance d'emporter de quoi les remettre sur pied en cas de problème, mais comment le savoir ? Gavin n'avait pas envie de se transformer en poulet.
Il haussa les épaules.

*Après tout, pensa-t-il égoïstement, ce n'est pas mon corps*.

Il prit deux pilules dans le creux de sa main et les avala négligemment, sans eau. La sensation était désagréable, mais les médicaments finirent par descendre dans la trachée.
Ils connaîtraient rapidement l'utilité des pilules. Si elles avaient un quelconque effet positif sur la santé physique, Anabell-Gavin pourrait toujours avaler celles qui restaient lorsqu'elle se retransformerait, le corps humain dans lequel elle se trouverait alors étant plutôt amoché.
Il continua d'avancer, longuement. La marche était fatigante, l'eau résistait et alourdissait ses pas, le paysage ne changeait pas et donnait l'impression de ne pas beaucoup progresser.
Ils marchèrent deux heures, peut-être plus. Petit à petit, l'obscurité sembla moins épaisse, et le niveau de l'eau semblait baisser.
Ils marchèrent encore, et bientôt, l'eau ne fut plus qu'un petit ruisseau.
De la verdure apparaissait, d'abord timide puis en abondance.
Gavin s'élança dans une montée soudaine avec un soupir de soulagement.
L'eau, élément détesté, avait disparue et la lumière lui redonnait de l'énergie. Et la montée changeait agréablement le mode de marche, détendant de nouveaux muscles et reposant les autres.
C'est alors qu'une petit voix se fit entendre, assez forte pour être entendue mais avec précautions.
Il s'arrêta et regarda autour de lui. Il vit alors ce qui clochait. Le ruisseau montait et la lumière semblait venir de nulle part.
Il continua de monter. Des échos de rires, qu'il ne parvint pas à identifier, se firent entendre au bout de quelques minutes.
Il grimpa encore l'espace d'un quart d'heure, jetant fréquemment des coups d'œil au ruisseau qui montait.
Il parvint finalement au pied de deux escaliers qui partaient dans des directions opposées.
Gavin hocha la tête. Rien ne les empêchait de rester ensemble, mais s'il choisissaient tous deux le mauvais tunnel, il y aurait peut-être deux morts pour peu de choses. Il arracha un nouveau pan de la chemise d'Anabell et y maintint la boîte métallique. Il s'approcha du gros loup et se pencha pour lui nouer autour du coup, de manière à ce qu'elle puisse l'avoir lorsqu'elle repasserait sous sa forme humaine.

"Quand vous vous transformerez, prenez une ou deux pilules. Nous allons devoir nous séparer pour je ne sais combien de temps encore, alors bonne chance", dit-il.

Sans un mot de plus, il prit l'escalier de gauche et entreprit de grimper les marches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 22 Nov - 17:20

Anabell n'en pouvait plus de boire la tasse et de frôler la noyade à chaque avancées, elle qui était pourtant de nature assez bonne à la nage. Elle ne cessait de jurer dans son fond contre le jour où elle avait croisé Sophia et Gavin dans leur bateau blanc, se disant qu'elle aurait mieux fait de poursuivre la poursuite de cet elfe noir qui lui cherchait des noise dans l'ile aux Pirates.
Son humeur semblait au plus bas lorsque ses pattes frôlèrent enfin le sol. Elle accueillit cette matière dure avec un soupir de soulagement qui lui fit trembler les babines. Les soucis n'en étaient pas finis pour autant. Maintenant il fallait qu'elle s'habitue au balancier des quadrupèdes. L'eau freinant ses mouvements n'était pas d'une grande aide et il lui fallut beaucoup de temps pour réussir à s'adapter. Une fois que cela fut fait, l'eau baissait, doucement mais surement, jusqu'à n'être plus qu'un petit ruisseau. Les instincts du loup refirent alors surface. Quelque chose lui disait que cet endroit n'était pas normal, que quelque chose clochait. En voyant Gavin fixer le ruisseau, elle suivit son regard et découvrit ce qui n'allait pas. Le filet d'eau remontait la pente au lieu de la descendre. Le loup commençait à devenir nerveux et même à l'arrêt ses pattes ne cessaient de triturer le sol pour se calmer. Les rires qui suivirent cette découverte ne vinrent pas la rassurer. D'un bond elle partie en courant en avant pour essayer de voir de quoi il s'agissait. Après avoir réussit à rattraper quelques erreures de coordination, Anabell-Gavin arriva au pied de deux escaliers. Mais elle n'avait rien vu qui aurait pu provoquer les rires... Ils devaient certainement venir d'en haut. Elle s'asseya, attendant l'arrivée de Gavin-Anabell et en profita pour scruter l'étrange ruisseau qui montait les escaliers. Elle se demandait bien comment cela était possible.
Lorsque son compagnon au corps de femme arriva, il lui noua un bout de sa chemise autour de son cou. Si il continuait comme ça, elle allait se retrouver toute nue aussi! Il lui apprit que le tissus contenait des pillules qu'elle devrait prendre une fois qu'elle se serait de nouveau transformée. Alors Gavin avait trouvé la trousse de Sophia?
Dans la même phrase il lui indiqua qu'ils allaient devoir se séparer pour prendre chacun un escalier. Anabell voulut contester. Elle ne connaissait pas ce corps, les réactions du loup, en plus elle commençait à avoir faim et n'avait vraiment pas envie de tester la suite de l'aventure seule. Mais alors qu'elle poussait un hurlement de désapprobation, Gavin avait déjà commencé son ascension. Elle hésita quelques instants entre le suivre ou prendre l'autre escalier. Son choix ne fut pas difficile et elle monta à la suite de Gavin dans le même escalier que lui. Elle grimpa lentement, ses pattes pas toujours obéissantes, difficulté plus hardue avec les marches mouillées par le ruisseau. Glissant le plus souvent, elle tenta de rattraper Gavin qui ne devait pas être bien loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 22 Nov - 18:12

En montant les marches, Gavin entendit le hurlement sans le comprendre. Il haussa les épaules. Son plan était simple de toute façon, et il ne comptait pas laisser Anabell toute seule abîmer son corps de loup.
Son rêve lui était revenu tandis qu'il observait les deux escaliers.
Interrompant son ascension une fois hors de vue, il s'adossa contre la paroi et compta jusqu'à trente.
Anabell-loup devait maintenant être dans le deuxième escalier.
Il voulait maintenant la suivre, à distance. Il est plus facile d'aider un ami lorsqu'on croit que celui-ci est seul, et l'efficacité était plus grande encore si l'ami en question le croyait aussi.
Il dévala quatre à quatre les marches qu'il avait grimpé tout en se faisant la réflexion que son plan était défectueux. Il avait omis le détail qu'en l'occurrence, ce n'était plus lui qui avait l'odorat mais son amie. Tant pis. Même si elle le sentait, ça pouvait bien marcher.
Soudain, toujours courant, il déboucha sur le grand loup qui montait.
Il n'eut que le temps de jurer tout bas et de sauter par dessus lui. S'arrêter aurait été trop compliqué à la vitesse à laquelle il s'était lancé dans la descente de l'escalier, et il n'avait pas besoin que tous les deux se brisent la tête sur les marches.
Il atterrit comme il put sans trop se faire mal. La vibration du choc retentit dans les genoux et dans la hanche, mais le corps d'Anabell sembla s'en tirer sans trop de dégâts.
Ainsi, Anabell l'avait suivit.
Il s'injuria mentalement. Ce genre de plan était bon lorsque c'était lui le loup. Évidemment, non seulement Anabell-loup n'avait pas prit l'autre escalier mais en plus elle l'avait suivit lui, et il ne l'avait bien sûr pas sentie ni entendue.
Il regarda Anabell-loup, un peu hébété, puis éclata de rire. Il s'était maintenant fait au rire de la jeune femme et put supporter qu'il sortit de sa bouche à lui, qui n'était de toute façon pas la sienne au final.

"C'est bien fait pour moi, dit-il. Dans ce cas, je vais passer devant. Laissez vingt pas entre vous et moi, puis couvrez mes arrières, s'il-vous-plaît. Ne vous faites pas voir. J'ai l'impression que vous ne vous faites pas encore très bien au corps du loup, alors autant que vous ayez l'effet de surprise avec vous si vous devez attaquer", termina-t-il.

Il se redressa et remonta quelques marches vers Anabell-loup, puis attendit qu'elle manifeste quelque chose, son accord, son désaccord, voire de l'incompréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 22 Nov - 20:55

Alors qu'elle avait pitoyablement commencé l'ascension de l'escalier à la suite de Gavin, Anabell réussit à discerner son odeur, du moins celle de son corps. Une flagrance de parfum persistait malgré la longue immersion à laquelle ils avaient du faire face, ainsi qu'une pointe de rhum... Ses cheveux devaient être imbibés pour des jours. elle suivit alors cette trace, pas vraiment difficile puisqu'il n'y avait qu'un chemin, en montant lentement lorsqu'elle entendit ses pas s'accélérer et son poul en faire de même. Gavin-Anabell redescendait. Sa première pensée fut qu'il était poursuivit alors elle essaya de presser le pas, toujours maladroite. A un détour de l'escalier elle entrevit une forme lui sauter par dessus. Instinctivement elle releva le museau et esquiva un petit bond pour attraper l'intru. Mais elle se rabattit vivement en se rendant compte que c'était elle, enfin Gavin. Elle avait du marteler l'instinct du loup afin qu'il ne choppe pas son molet au passage et avait réussit à éviter une nouvelle blessure. Voyant ainsi Gavin faire ce saut, elle pria pour que l'attérissage ne cause pas trop de dégâts à son pauvre corps avec lequel il semblait jouer impunément. Il le regarda se rattraper de justesse puis éclater de rire. Anabell avait toujours les oreilles plaquées, furieuse contre Gavin qui avait faillit l'abimer et un peu sur ses gardes, toujours dans l'hypothèse que la descente de son compagnon était due à une fuite. Mais ni son odorat ni son ouie n'affirmèrent cette hypothèse. Elle se demanda alors bien pourquoi il avait ainsi dévaler les escaliers quatre à quatre risquant une chutte mortelle, avec son corps!
Lorsqu'il remonta vers elle, il donna encore des ordres, en rajoutant cette fois-ci un petit "s'il vous plaît", histoire de. Le loup garda les oreilles plaquées et une fois à sa hauteur, il lui donna un grand coup de tête dans la cuisse pour essayer de lui faire comprendre d'être plus prudent avec elle et qu'elle n'était pas un jouet.
Elle sortit ensuite un léger "Wouf" d'approbation et laissa Gavin avancer. Anabell attendit quelques secondes avant de reprendre son périple désastreux d'une simple montée d'escalier, essayant de faire le moins de bruit possible tout en gardant l'odeur de son corps et le bruit de ses pas et de sa respiration au premier plan de sa concentration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 22 Nov - 22:03

Le loup avait les oreilles plaquées et les babines quelque peu retroussées. Manifestement, il n'approuvait pas ce que Gavin venait de faire.
Comme pour appuyer la pensée de Gavin, lorsque ce dernier remonta vers Anabell-loup, l'animal lui flanqua un grand coup de tête dans la cuisse, qui le fit tituber. Déséquilibré, il s'adossa lourdement à la paroi.

"D'accord", fit-il. "Je ferai un peu plus attention la prochaine fois"

Un petit bruit comique vint en approbation de ses paroles et Gavin avança, doubla Anabell et continua de monter les escaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Lun 23 Nov - 22:59

Les deux compagnons de quête ne semblaient guère apprécier cet endroit étrange où l'eau et la lumière défiaient les lois naturelles. Ils pressèrent alors le pas et arrivèrent au pied de deux escaliers, à pentes raides et en colimaçon. Gavin voulu au départ que chacun en explore un afin de couvrir plus de distance, partant sur le principe qu'il pourrait surveiller Anabell de loin. Grosse erreur, car non seulement en plus d'avoir perdu les aptitudes lupines nécessaires, les escaliers étaient séparés par un énorme pan de paroi brute qui ne cessait de croître avec l'altitude. Certainement que si ils avaient prit chacun le leur, ils auraient débouché à un endroit très éloigné et complétement différent une fois à la surface.
Anabell ne voyait pas les choses du même oeil et ne décida de ne pas poursuivre seule, effrayée par son nouveau corps et les instincts qui allaient avec. Elle décida de suivre Gavin dans sa montée. Ce dernier, après s'être rendu compte de son erreur de tactique, descendit rapidement pour retrouver Anabell. Soulagé de la revoir à ses côtés, Gavin ne fit pas de manière lorsqu'il comprit qu'elle n'avait pas obéit et qu'ils allaient devoir faire la route à deux.
Mais en ayant choisit de parcourir un seul escalier, arriveraient-ils à se remettre de ne pas avoir exploré le deuxième ?
La montée était longue et ereintante. Les marches glissantes retenaient l'attention des deux personnages à chaque pas au risque de tout redescendre en chutte vertigineuse. Pratiquement deux heures s'écoulèrent avant qu'ils n'arrivent au sommet. Le petit ruisseau jaillissait tel un mini jeyser entouré de cristaux blanc réfléchissant la lumière des étoiles, aveuglant ceux qui s'en approchaient trop près. Le ruisseau formait une petite flaque qui tenait en suspension, rendant l'escalier invisible de l'extérieur. Cette flaque, au dessus de la tête de Gavin tenait dans le vide. Ils ne pouvaient que passer par là pour sortir. Dehors, la nuit était bien avancée mais encore noire, et de nombreux rires raisonnaient tout autour de la fontaine magique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Mar 24 Nov - 20:17

[Au fait, tu ne nous a pas dit l'effet des cachets que j'ai avalé]

Gavin continua donc de monter.
L'escalier ne montait pas pour de faux et ses mollets le tiraillèrent vite. N'y prêtant pas trop attention, le loup-garou pour l'instant femelle continua de monter.
Les marches étaient glissantes, et il dut glisser légèrement une ou deux fois avant de comprendre qu'il devait faire attention.
La moindre glissade inopinée entraînerait une chute jusqu'au bas des escaliers, escaliers d'autant plus vertigineux que le bas s'éloignait d'eux au fur et à mesure qu'ils grimpaient. Celui qui tomberait n'aurait peut-être pas le loisir de voir la première marche de son vivant.
La montée dura deux bonnes heures, durant lesquelles il ne quitta pas les marches des yeux et dut s'arrêter deux fois pour reprendre son souffle.
En réalité, les blessures d'Anabell lui tiraient encore les muscles et il devait donc progresser lentement.
Au bout d'un moment, il parvint enfin au sommet. Du moins ce qui semblait l'être.
L'escalier se terminait, et une flaque le recouvrait, qui étonnement ne s'écoulait pas sur sa tête.
Trop heureux qu'elle n'en fasse rien, Gavin accéléra avec le regain d'énergie que lui avait procuré la vue du sommet.
Sans réflêchir, il traversa la flaque en se convaincant qu'il ne s'agissait pas d'un b.a.i.n mais d'une eau censé lui tomber dessus, comme la pluie.
Il ne put toutefois pas réprimer un léger frisson au contact du liquide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Ven 27 Nov - 21:15

Comme il le lui avait indiqué, Anabell-loup resta à bonne distance derrière Gavin afin de garder pour elle l'effet de surprise en cas d'attaque. Ce n'est que vers la fin d'une grimpée interminable trouvait-elle, qu'elle avait réussit à prendre coup pour monter les marches avec quatre pattes. Non peu fier d'elle, son humeur c'était quelque peu améliorée mais n'était tout de même pas au beau fixe, elle mourrait de faim. L'estomac du loup criait famine et étrangement, elle avait envie de viande, bien rouge, bien fraîche et surtout, crue. Elle essaya de chasser cette idée de sa tête en ce remémorant l'image qu'ils avaient vu sur la pierre bleue. Une petite fée chevauchant un chat. Quel étrange tableau... Elle avait beau retourner l'image dans tous les sens de sa mémoire, aucune interprétation ne vint. Alors qu'elle abandonnait ses reflexions, Anabell s'aperçut de l'arrêt de Gavin après une brève accélération certainement due, enfin, au sommet. Soudain, il disparut de sa vue. Ne souciant guère plus des recommandations elle accéléra le pas, détestant perdre ainsi le contact. Elle se mit à grimper frénétiquement, le souffle court et aperçut la chose pas vraiment naturelle que Gavin venait de franchir. Une eau en suspension... Anabell trouvait cela intriguant, mais le loup appréhendait encore plus que si il s'agissait d'une eau normale. Celle la ne l'était pas. Mais le fait de ne plus sentir l'odeur de son corps, ni de l'entendre ou de le voir fut plus fort que ces craintes et d'un bon elle fonça la tête la première dans la flaque pour rejoindre son compagnon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Sam 28 Nov - 13:21

[En effet, petit oubli de ma part... Simplement parce qu'il n'y avait pas grand chose à dire enfin presque...]

Alors que Gavin continuait de souffrir des blessures que le corps d'Anabell avait subit, les effets des cachets de Sophia commencèrent à se faire ressentir. La peau se reconstituait petit à petit, comblant les trou béant que l'acide continuait de créer. Le liquide agressif était lentement expulsé du corps jusqu'à ce que plus aucune trace ne soit visible. Mais les soins rapides procurés par ces petites pillules magiques eurent un effet inattendu. Elles contrèrent celle qu'Anabell avait pris sur le bateau avant de partir afin de la booster après son utilisation abusive de la magie élémentale. Ainsi, une fatigue énorme accabla d'un seul coup le corps de la capitaine. Ses jambes flagolèrent alors qu'il prennait appuit pour traverser la flaque d'eau, ses bras n'avaient plus de force, sa tête était lourde et ses yeux n'avaient qu'une envie, dormir. Dès qu'il eut franchit la flaque, il lui fut impossible de faire un mètre sans s'écrouler au sol. Il put alors entrapercevoir de ses yeux fatigués des dizaines de petites formes qui dansaient autour de la flaque d'eau d'où sortait le jeyser. Ces silhouettes, effrayées par l'apparition soudaine et improbable d'une femme au cheveux verts beaucoup plus grande qu'elles, fondirent se cacher derrières les arbres entourant la clairrière. Des yeux curieux regardaient la scène, des chuchottis s'élevèrent des buissons. Certaines grimpèrent dans les arbres le plus haut possible pour ne pas se faire attrapper. Alors que les voix devenaient de plus en plus fortes voyant que la femme ne pouvait guère bouger, un énorme loup bondit de la flaque magique pour attérir à côté d'Anabell, arrachant des cris de terreur au petit peuple.
Anabell-loup trouva Gavin allongé sur le sol, conscient mais pas en grande forme... et autour d'eux, les murmures réaparrurent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 29 Nov - 14:01

Tout en passant la flaque, Gavin se fit la curieuse réflexion que ses blessures le tiraillaient moins. Il était lui-même étonné de penser à cela alors qu'il traversait quelque chose de mouillé qui aurait dû lui être insupportable.
Soudainement, Gavin fut victime d'un choc énorme, qui lui écrasa d'un seul coup les épaules et fléchit ses genoux.
Il se rattrapa de justesse de la main gauche et se redressa.
Il ne mit pas trop longtemps à comprendre que le choc n'avait rien de physique, pas au sens auquel il s'y attendait en tout cas.
Ses paupières se faisaient lourdes et brulantes, une envie de bailler lui enserrait la gorge.
Des frissons lui parcoururent la nuque, ses membres tremblaient.
Paniqué, il se força à se redresser et continua d'avancer.
Il acheva de traverser la flaque d'eau suspendue. Une fois à l'air libre, il tenta un pas optimiste. Ce fut une belle chute.
Il n'y eut pas de pliage du corps, ni aucun mouvement de bras pour amortir. Il passa carrément, pour ainsi dire sans autre changement visible, de la station debout à la station couchée.
Tombant droit comme un piquet, il aperçut, à travers le flou des paupières à demi-fermées, de petites formes qui s'interrompaient en pleine danse pour prendre le temps de s'effrayer et de fuir face à l'apparition.
Son cerveau enregistra l'information, et Gavin espéra qu'il ne s'agissait pas de lutins.
Puis son dos et sa tête heurtèrent le sol avec violence.
Les paupières d'Anabell se refermèrent avec force et se scellèrent aussi hermétiquement qu'un sarcophage, plongeant le loup-garou dans le noir.
Sa tête dodelina un instant puis s'affaissa totalement, et Gavin sombra dans le sommeil.
Ou plutôt, remarqua-t-il avec une joie toute relative, une sorte de léthargie. Il ne pouvait plus espérer se lever, et ses yeux refusaient toujours de s'ouvrir. Sa langue retombait lourdement dans sa bouche pâteuse, et seules ses oreilles purent l'informer de l'arrivée du grand loup qui atterrit à côté de lui et provoqua ainsi une nouvelle vague de terreur chez les petits êtres qu'il n'avait pas eu le temps de voir.
Dans un effort désespéré, il arracha ses yeux à l'emprise des impitoyables paupières et agrippa d'une main une des pattes avant du loup.
Le regard un peu fou, fixe et écarquillé, braqué sur la bête, il tenta de se hisser avec un petit râle d'effort.
Il ne parvint qu'à passer à plat ventre, appuyé sur son bras gauche, puis toute force le quitta et il s'affaissa de nouveau, la tête dans l'herbe humide.
Il respira un grand coup et parvint à se retourner de nouveau sur le dos.
Cette fois, il ne bougea plus. Immobile, il concentra toute son énergie à réunir et apprêter les dernières forces physiques qu'il restait au corps d'Anabell afin de pouvoir parler si besoin au petit peuple qui les entourait et murmurait à présent.
Le tout allait être de les convaincre de ne pas agresser le loup, qui risquait d'avoir du mal à discuter. Puis, de leur procurer du repos, ou de les laisser seuls.
Le corps d'Anabell n'aspirait plus qu'au sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Lun 30 Nov - 21:46

Anabell sortit de la flaque d'un bout et attérit sur le rebord, la moitié des pattes arrières prises encore dans le liquide dégoutant. Lorsqu'elle arriva au dehors, la première chose qu'elle remarqua fut Gavin allongé au sol. Elle lui tapota le dos avec son museau pour essayer de le bousculer mais elle n'eut que comme réaction une simple tentative de retournement accompagnée de gémissements d'effort. Puis soudain, dans son champs de vision le loup aperçu des dizaines de silhouettes qui se cachaient derrière les arbres et les buissons alentours.
Ses babines se retroussèrent instinctivement face à un possible danger. Danger qui aurait pu causer ce soucis à son compagnon. Alors qu'elle épiais les recoins, elle sentit Gavin lui accrocher une patte pour se relever. Elle tourna sa tête vers lui et juste à son regard comprit ce qui se passait. Il fallait évidemment que la fatigue lui retombe dessus maintenant...
Elle le repoussa alors doucement de la tête pour lui dire de rester allonger, chose qu'il ne fut pas difficile et elle explora de nouveau du regard les étrangers qui semblaient les observer. Elle se campa sur ses pattes en entendant les murmures se rapprocher et s'amplifier, essayant de deviner à quoi ils avaient affaire. Elle espérait toutefois qu'ils n'étaient pas nombreux car toute seule dans un corps qu'elle ne contrôlait pas, il allait certainement etre difficile de les combattre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Mar 8 Déc - 0:36

[Bon, comme le Destin travaille ses examens et que je m'ennuie, je vais broder un peu pour m'occuper. J'ai failli bosser mais j'ai pensé à ça au dernier moment, je l'ai échappé belle fou1 ]

Tout en se recouchant malgré lui, totalement soumit à sa fatigue, Gavin reçut une légère poussée de tête du loup qui l'invitait à ne plus bouger.
Harassé et épuisé qu'il était, le toucher eut pour lui l'effet d'un coup de boule.
Il retomba lourdement sans plus de résistance qu'un chou pourri.


Plongé dans l'obscurité de ses yeux fermés, il pouvait intuiter le loup campé à ses côtés.
Il l'imaginait dans la posture habituelle du loup qui se demande quoi faire, les yeux emplis de méfiance, les pattes raides et la tête baissée dont les yeux jaunes vous regardent par en-dessous.
La nuque, raide elle aussi, prête à se hérisser mais pas tout à fait, le loup gardant ses réserves et veillant bien à ne pas montrer de signes agressifs tant qu'il n'en a pas l'utilité.
Gavin réfléchissait lentement. Non qu'il était déjà vif d'habitude, mais la fatigue alourdissait son esprit d'intelligence banale.
Sa cogitation pénible fit ressortir quelques vieux principes de batailleur qui aime combattre mais seulement s'il ne peut l'éviter.
Un loup debout, campé et un peu menaçant, du point de vue d'un groupe de petits êtres de deux pommes de haut sur la pointe des pieds et avec le chapeau, ne faisait pas forcément très bon effet.
Par exemple, on se sentait tenté de lui planter quelques haches entre les yeux avant qu'il ne se fâche pour de bon.
Il soupira, parvint à ouvrir les yeux de nouveau et toucha délicatement la patte du loup.

"Couchez-vous", pressa-t-il d'une voix mal assurée. "Vous êtes... trop menaçante... pour un peuple inconnu et... et si petit".

Il s'arrêta pour reprendre son souffle et pour réfléchir une seconde.
Il reprit.

"Couchez-vous... et posez votre tête... sur mon bras... il faut montrer que vous n'avez pas... d'hostilité envers moi... pour commencer", souffla-t-il. "Ne leur donnez pas... de prétextes. Et s'ils veulent... vous toucher et vous... tester, laissez vous faire".

Il considéra qu'il avait suffisamment parlé pour que le loup comprenne. Anabell était mentalement bien plus vive que lui, aussi ne s'inquiétait-il pas trop quant à la réflexion de la jeune femme, même engloutie dans le cerveau du loup.
Il laissa sa tête aller contre le sol humide et ferma les yeux encore une fois.
Cette fois, il ne fallait plus bouger et attendre, si le loup l'acceptait.
Quitte à tout prendre, Gavin ne voulait pas engager le combat (qu'il n'était pas en mesure de tenir de toute manière) sans avoir tenté de profiter un peu de l'hospitalité de certains des peuples pour se reposer et pour, éventuellement, régler leurs quelques petits différents morphiques, même s'il ne voyait pas bien comment.
Le loup-garou femme attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 27 Déc - 0:12

[Milles excuses pour le retard, même si le rush n'est pas encore terminé... je vais donc faire court...]

Les deux compagnons de route étaient maintenant sortis des étranges souterrains humides où la gravité ne semblait pas suivre les mêmes lois. A leurs côtés, le mini jeyser et la flaque en suspension, diffusaient la douce musique apaisante de l'eau calme.
Anabell loup observait avec méfiance le petit peuple qui les entourait alors que Gavin, pris au piège du corps épuisé de la capitaine tenté de lui inculquer des principes de mise en confiance en présence d'inconnus probablement menaçant.
Au loin les petits personnages restaient cachés dans les buissons, faisant le tour de la clairière, grimpant parfois dans les arbres et se mélangeant aux feuilles afin d'avoir une meilleure vue. Au bout de longues minutes, la voix des observateurs s'intensifia, ne faisant qu'une, pour répéter sans cesse les mêmes mots " Dweios illikias!" comme si ils appellaient quelqu'un.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Mer 30 Déc - 0:05

[ alors j'espère que vous avez été tous sages et que le papa noël a été très généreux!!! santa ]

Son geste pourtant léger pour intimer Gavin de se ralonger avait en fait eut l'effet l'un coup de boule. Lorsqu'elle vit son corps chutter lourdement, elle tenta de le rattraper à l'aide de sa machoîre mais se retint au dernier moment, claquant des crocs dans le vide de peur de le déchiquetter. Ce petit geste partant d'une bonne intention pourrait paraître agressifs à ceux ne connaissant pas les rapports existant en ce moment même entre les deux compagnons.

L'idée lui effleurant l'esprit que voyant son agressivité, le petit peuple les entourant pourrait le devenir aussi, le loup se campa et grogna faiblement mais continuellement, surveillant inlassablement les gestes furtifs des petits inconnus.

Alors qu'Anabell essayait d'analyser leurs positions et les avantages qu'ils avaient en cas d'attaque, elle sentit quelque chose lui effleurer la patte. Instinctivement elle baissa la tête et suivit des yeux l'endroit d'où venait le contact. La main de son corps mut par Gavin demandait son attention. Une fois que ses yeux croisèrent ceux de Gavin, marqués par la fatigue, il lui parla. Elle devait se montrer innofensive pour le petit peuple, mais aussi envers lui et si leurs observateurs curieux voulaient la toucher, elle devait laisser faire.
Anabell poussa un soupire, pas vraiment certaine que cette mascarade était une bonne idée mais s'exécuta tout de même. Elle n'arrivait pas à deviner combien ils étaient, tous cachés par des arbres et des buissons. Tous ses murmures, ces petits gestes, les branchages bousculés, encombraient son ouïe.

la capitaine-loup était alors couchée auprès de Gavin, la tête sur son bras et le museau dans son cou, comme pour se rassurer. Son souffle était bien trop rapide pour être tranquille. Ses yeux étaient ouverts, à l'affut.
Puis soudain, d'une seule voix ils se mirent tous à crier des mots incompréhensible. Anabell n'aimait pas ça. Elle se redressa, inquiète, jettant des coup d'oeil alentours et regardant si Gavin ne se réveillait pas. Tout ce bruit lui échauffait les oreilles et elle se mit à hurler pour les faire taire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Ven 1 Jan - 0:16

Gavin et Anabell essayèrent de mettre en confiance les petites êtres qui s'amassaient autour d'eux dans l'ombre du bois entourant la clairière. La capitaine n'était pas trop à l'aise dans la simulation de vulnérabilité forcée et restait anxieuse de cette situation. Gavin à cheval entre l'inconscient et le conscient épuisé, ne pouvait que laisser venir et attendre. Peut-être faire part de ses avis dans un sursaut d'énergie.
Après plusieurs minutes d'observations, les petits êtres unirent leurs voix et proncèrent deux mots, les répétant inlassablement, plein de ferveur. Se témoignage de leur présence inquiéta Anabell qui se mit à hurler à la mort afin de les faire taire.
Cet tentative marcha immédiatement. A peine eurent-ils entendus le son plaintif émis par le grand loup que tous se cachèrent derrière ce qu'ils trouvèrent : branchages, feuilles d'arbres, fougères se mirent à trembler.
Une fois que le loup se tut, certains yeux réaparurent curieux et une toute petite silhouette sortie de l'ombre. Un tout petit être portant un manteau gris encapuchonné, pas plus haut que trois pommes et marchant à l'aide d'une branche grossièrement taillée avançait vers les deux compagnons. Il s'arréta à bonne distance, visible tout de même dans la clairière. Une fois immobile, les petites voix recommencèrent leur appel mais le silence revint lorsque le mini encapuchonné leva son baton. Il le dirigea ensuite vers Anabell et Gavin tout en proncant ces mots :

"Deiwos Illikias ! Naet vaet Deiwos naet atwaidis. Tantos anos, vaet veni! Semez nis Deiwos, lupos en hszea!"

Il ouvrit grand les bras et les autres petits crièrent de nouveau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Lun 4 Jan - 13:08

Du fond de sa torpeur, Gavin entendit les cris des petits êtres, puis la réponse du loup.
Le hurlement qui sortit de la gorge du gros animal était à la fois plaintif et menaçant. Il ne donnait pas envie de le contrarier plus longuement.
L'avertissement eut plus ou moins l'effet escompté ; c'est-à-dire que l'ensemble manifeste du petit peuple se rua à l'abri et se réduit subitement au silence.
"Advienne que pourra" était un adage que Gavin respectait à la lettre dès qu'il le pouvait sans danger personnel. En passant brièvement en revue la situation, il lui parut clair qu'il disposait d'une garantie.
Il était réduit à l'inactivité dans un corps qui ne lui appartenait pas et qui, dopé quelques heures auparavant, assumait les conséquences de ses abus.
Son compagnon de quête était quant à lui bloqué sous la forme lupine d'un corps lui aussi étranger et apprenait tant bien que mal à s'en servir.
Plutôt bien, finalement.
La garantie relative de survie consistait en ce qu'Anabell tenait à son corps, et que c'était lui, Gavin, qui était dedans. De plus, elle devait prendre soin de son corps à lui dans lequel elle se trouvait si elle voulait rester en vie et conserver une possibilité de permuter de nouveau.
Donc, cette garantie lui assurait la survie de son esprit et de son corps (ses apparences, en réalité) tout à la fois, ce qui fait rarement partie des garanties disponibles habituellement.
Elle était relative dans le sens où elle dépendait de la survie d'Anabell, mais on ne peut pas tout avoir.

*Qu'elle se démerde*, pensa-t-il. *Je ne peux pas bouger, autant en profiter*.

Plus loin, les cris reprirent, scandés avec ferveur.
Puis une voix se détacha, dans le tumulte tout d'abord, mais rapidement dans le calme. Le possesseur en était donc probablement respecté, voire important.
Tout le monde semblait l'écouter, c'est pourquoi Gavin fit de même.
Et ne comprit rien.
Il lui sembla vaguement saisir des mots comme "venir" et qu'on disait au loup de se tenir à distance.
Quoiqu'il en soit, il ne comprenait rien aux dialectes de l'île, malgré un court et ancien séjour.

Un sourire narquois flotta sur ses lèvres.
Anabell allait bien s'amuser.
Le loup-garou, dans son corps de femme, s'endormit d'un sommeil profond, lourd, réparateur et sans rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 10 Jan - 14:23

[merci bien de me laisser me démerder !! Quel coéquipier !!]

Le cri plaintif qu'avait poussé Anabell lui avait permi de pouvoir reposer ses nouvelles oreilles, agressées par les appels incessant de ces personnages inconnus. Lorsqu'ils furent tous silencieux, elle essaya d'évaluer leur chance de survie et leurs possibilités de sortie si elle décidait de fuire en emportant Gavin sur son dos. D'un rapide coup d'oeil, elle n'apperçut aucun chemin partant de la clairière. Anxieuse, elle regarda instinctivement vers le bas tout en se demandant si il était possible de repartir par la flaque mystérieuse et d'emprunter le deuxième escalier qui s'était offert à eux. Alors qu'elle était en prise avec ses réflexions, elle vit du coin de son oeil une petite silhouette grise s'avancer. Respectant les conseils de Gavin, elle tenta de rester calme alors que le petit personnage se tenait à quelques mètres d'elle. Il ne paraissait pas bien dangereux et serait certainement facile à croquer si ça tournait mal. Cette pensée rassura la capitaine qui reprit un peu confiance. Elle fixa alors l'individu et resta dubitative en l'entendant parler. Elle se tourna vers Gavin, étendu de tout son long dans son corps de femme afin de trouver un peu d'aide, peut-être que lui avait compris, mais il avait succombé à la fatigue de son corps d'emprunt et dormait à point fermé. Anabell grogna à son attention comme pour lui repprocher de l'avoir abandonner maintenant alors qu'il était le seul à parler. Car si eux ne comprennaient pas la langue des petits êtres, peut-êtres que ces inconnus connaissaient la leur ?
Tout ceci commençait à l'énerver et le loup en prit l'attitude. Les yeux noirs, les oreilles légèrement baissées et la nuque hérissée, il regardait le petit personnage en gris et semblait dire "aller, magnes-toi, dis quelque chose que je comprenne ou je te bouffe!".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 10 Jan - 21:38

[De rien, ça fait partie du personnage fou1 Bah, je saurai me réveiller en cas de besoin. Bon retour à toi.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Jeu 14 Jan - 21:28

Le petit personnage encapuchonné c'était approché tout en leur adressant des paroles dont ils ne comprirent pas le sens. Voyant que les compagnons ne réagissaient pas, ses yeux passèrent de l'un à l'autre pendant quelques secondes, puis se fixèrent sur Gavin au corps de femme. Cette personne était apparemment mal en point et dans l'inconscience. Il fit un geste de la main en sa direction et prononca encore quelques mots, et la majorité du petit peuple commença à s'activer dans la direction du corps endormi. De tous petits hommes et toutes petites femmes, portant des habits ordinaires de paysans mais miniatures ainsi que des chapeaux de feuilles pour les messieurs et des fleurs dans les cheveux pour les dames semblèrent se partager des taches. Certains partirent en courant dans la fôret, d'autres dans la direction opposée puis tous revinrent au bout de quelques instants avec des bacs et des sacs remplis de diverses choses. Ils contournèrent ensuite Anabell de loin, puis tentèrent de s'approcher de Gavin tout en surveillant le grand loup.
Le viel inconnu toujours planté devant Anabell ne cessait de la fixer. Voyant que ses fidèles s'occupaient de la fille, il appella les autres personnages restaient en lisière et ordonnant d'une voix forte, l'index pointé dans une direction que Gavin et Anabell ne connaissaient pas :

"Ala vicus! Deiwos son naet! Ala Vicus!!"

Tous alors crièrent de joie et coururent vers Anabell.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Ven 22 Jan - 21:05

Anabell ne savait plus où donner de la tête. Ses yeux captaient tous les mouvements du petit peuple qui s'agitait non loin d'elle, jusqu'à loin dans la forêt, ses oreilles entendaient tous les mots sans pour autant les comprendre, ainsi que le bruit de leurs pas et des objets qu'ils transportaient, son nez sentait toutes les odeurs que leurs mouvements engendraient. Pauvre d'elle, la nuit semblait sans fin et son calvair tout aussi long. Puis le prêtre cria vers elle tout en montrant un lieu inconnu de son tout petit doigt. Prenant ce signe pour un évident acte agressif, et trouvant que ceux qui tentaient d'entourer Gavin étaient bien trop nombreux, Anabell-loup se mit à grogner et bondit sur Gavin, se campant au dessus de lui pour l'envelopper de ses quattre pattes. Il était toujours endormi et incapable de se protéger. Par réflexe elle tenta d'envoyer une bourrasque pour tous les éloigner d'eux avant qu'ils ne s'approchent de trop mais elle se rappella trop tard que c'était Gavin qui avait ses pouvoirs. Et elle, à part une machoire et des griffes d'acier, le reste ne lui servait pas vraiment dans ce genre d'occasion.
Soudain, elle se rendit compte qu'elle avait envie de se battre et qu'elle ne souhaitait qu'une chose, que ces petits êtres attaquent. Elle n'en ferait qu'une bouchée. A peine plus grand que des amuses gueule pour un loup de sa taille, elle se demanda quel goût pouvait bien avoir le sang lorsque l'on plante ses crocs dans un être tout frais. A cette pensée, elle grogna plus fort, bandant tous ses muscles, les griffes et les crocs prêts à faire leur office sur le premier trop imprudent. Tous les déchiquetter en fonçant dans le tas était une option à envisager, très attirante. Mais étrangement, elle avait peur de laisser son corps seul sans défense. Le corps d'un humain, faible. Durant quelques secondes Anabell avait oublié que ce corps était le sien. Son esprit s'habituait au loup et prennait goût à la puissance que dégageait un tel animal. Reprennant conscience quelques instants après de la nature de sa peur, elle se résigna à rester sur place et attendit que le combat vienne à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1010
Localisation : partout et nul part
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 28 Mar - 13:14

Anabell avait décidé de protéger son corps évanouit, plutôt que d'affronter la vrai nature du loup qui criait au sang. Gavin, toujours absent de la scène ne pouvait faciliter le choix qu'aurait fait le loup si lui avait été capable de se défendre seul.
Le loup garou, campé sur ses longues pattes, le regard de braise et les crocs sortis, grognait vivement à l'encontre du petit peuple qui s'approchait beaucoup trop rapidement à son goût. Tous eurent un mouvement de recul lorsqu'Anabell affirma un peu plus sa défense. Aussi bien les petits hommes que les petites femmes, tournèrent leurs regards interrogateurs vers celui qui semblait être une autorité sur ce lieu. Le petit être au baton prononca encore une phrase incompréhensible pour la corsaire, et tous s'arrêtèrent.
A la surprise du loup garou affamé de combat, aucune attaque ne fit menée contre lui. Bien contraire.
Chaque petit inconnu resta à sa place, puis tous en même temps se mirent à genoux, les bras et le front contre le sol en position d'adoration. Ils scandaient inlassablement le même mot en coeur : "Dweios! Dweios!"
Au bout de quelques minutes, le petit homme au baton cria un autre mot, et tout en restant dans cette position, la cohue d'adorateurs se mit en mouvement, de manière à créer un passage vers la direction qu'il avait pointé tout à l'heure. Une fois le chemin tracé devant le loup-garou et le corps de femme, le petit homme s'avança légèrement et fit un signe révérencieux à l'animal, l'invitant de lui même à prendre ce chemin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ullanna.spaces.live.com/
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Ven 2 Avr - 19:08

Anabell observa la scène tout en continuant ses grognements menaçants, mais ce qu'elle attendait ne vint pas. Ses babines se détendir lentement, ses oreilles se redressèrent et sa nuque se décontracta. Le loup-garou ne comprennait pas ce qui était entrain de se passer mais ne ressentait plus aucun danger. Elle poussa quelques aboiements d'incompréhension et après avoir longuement regardé les petits êtres Anebll baissa la tête. Elle tapota l'épaule de Gavin du bout du museau, puis lui donna des coups de front dans les joues pour essayer de le réveiller. Elle ne savait que faire et aurait bien aimé que son compagnon de voyage l'aide. L'esprit du loup commençait à prendre le dessus sur ses réactions et reflexions d'humaines. La corsaire avait du mal à suivre. Elle répéta ce geste de nombreuses fois en espérant que Gavin sorte de sa torpeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 08/08/2009

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Dim 4 Avr - 17:34

[Autorisation de me relever, patron ? Je fais comme si oui.]

Il existe de nombreuses façons de réveiller un inconscient, de la traditionnelle claque au baquet d'eau glacée versé en pleine figure, en passant par le cor de chasse collé sur l'oreille.
Bousculant toutes les idées reçues, Gavin se faisait réveiller à coups de tête dans les mâchoires.
Il faut reconnaître à Morphée certains charmes puissants ; aussi ne réagit-il pas immédiatement. Du fond d'un rêve sans couleurs, il lui semblait qu'on cognait à sa porte, et comme il était encore bien faible pour bouger, il fit d'abord le sourd. Les coups, cependant, étaient répétés, et s'accompagnaient de plus en plus de l'espèce d'exaspération que provoquent les dents lorsqu'elles entaillent l'intérieur de la joue, préliminaire inéluctable de l'aphte et des larmes d'impatience qui montent aux yeux .
Gémissant, il remua faiblement, bougeant légèrement sa tête dans une tentative de la mettre à l'abri de ce qui semblait se prendre pour un heurtoir. L'objet en question ne semblait pas se décourager pour si peu, et l'insistance lui fit ouvrir les yeux. Du moins, elle les lui fit cligner. Il semblait à Gavin que les paupières de la jeune femme étaient si lourdes qu'il n'y parviendrait pas sans tenailles.
Maugréant intérieurement des menaces contre son ennemi du moment, et bougonnant tout haut des propos incompréhensibles qui tenaient de l'onomatopée, Gavin se mit sur son séant, une main sur la tête, les yeux pleins de sommeil, s'appuyant au sol derrière lui pour ne pas retomber.
Il resta quelques secondes dans le vague, le temps que sa vision se précise. Quand les yeux se furent habitués à l'idée de travailler, Gavin aperçut d'abord le loup. Celui-ci semblait un peu perdu, et un soupçon de rancœur insuffla l'idée à Gavin que c'était lui qui prenait sa mâchoire pour une porte. Clignant des yeux et se passant la langue sur les lèvres, son regard se mit en quête de renseignements. Ses observations lui apprirent qu'ils étaient toujours au même endroit, et manifestement au même point. Quelque chose semblait changé toutefois, et le loup-garou plissa les yeux pour affiner sa vue encore un peu floue. De petits hommes occupaient l'herbe dans la position équivoque de celui dont on ne sait s'il cherche des fraises ou s'il attend un coup de pied bien placé. Gavin s'aperçut qu'ils étaient alignés en deux rangs face à face, créant ainsi une sorte de voie.
Devant eux, un petit homme encombré d'un bâton semblait inviter les deux compagnons à emprunter le chemin ainsi conçu, ou plutôt, il semblait attendre poliment que le loup se décide.
Le sang de Gavin ne fit qu'un tour. Il fallait saisir l'occasion au plus vite, avant que les petits être ne commencent à s'impatienter.
C'était sans compter la fatigue dont il n'avait pas totalement récupéré : se levant brusquement, le sang lui battit la tête et lui fit tinter les yeux d'explosions de couleur agressive. Il tituba, tenta un pas en avant et s'écroula sur les genoux, mains en avant, dans la position ambigüe évoquée plus haut. Attrapant au jugé d'une main la fourrure du loup, sans vraiment réfléchir aux possibles conséquences de son geste, il tira pour se relever. Tant bien que mal, il parvint à se mettre debout et assura son équilibre comme il put. Si le très court sommeil avait permit au corps de la jeune femme de reprendre son souffle, il n'en demeurait pas moins épuisé et douloureux, et Gavin n'avait aucune idée des performances qu'il pourrait encore attendre de cette enveloppe corporelle. Il regretta de ne pas pouvoir, comme il aurait été si simple de le faire, changer d'apparence le temps que celle-ci se régénère ; mais c'était la capitaine qui disposait du privilège, et il fallait bien s'y faire.
Gavin soupira.

"Allons-y, si vous voulez bien", lança-t-il à la capitaine. "Nous verrons bien ce que nous pourrons tirer de ce peuple pour l'instant accueillant".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt'ain An-Barry

avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 1

MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   Lun 5 Avr - 15:45

La capitaine essayait de réveiller Gavin encore endormi depuis quelques minutes, longues minutes, déjà. Elle ne semblait pas trop se rendre compte de la force qu'elle mettait dans ce simple petit geste car une légère oréole bleutée commençait à apparaitre sur le coin de la machoîre du corps de la corsaire. Alors qu'elle allait laisser tomber, Gavin entrouvrit légèrement les yeux. Le loup posa le côté de sa tête contre la joue droite de Gavin et poussa tout doucement pour l'inciter à ouvrir encore plus les yeux et à sortir de sa torpeur. Soulagée, elle le vit s'asseoir lentement et l'observa attentivement. Il ne semblait pas en forme. Du moins, son corps à elle, semblait encore épuisé. Quand est-ce que les remontant de Sophia allait faire effet ?? Le loup s'était décalé pour laisser la place à Gavin de se relever, et était prêt à bouger. Alors qu'il surveillait le petit homme au baton, elle sentit un douleur vive irradier sur tout son dos lui arranchant un léger râle de surprise. Sans réfléchir elle bondit et se campa sur ses pattes arrières tout en grognant, pensant que d'autres petits être fourbes avaient profité de l'occasion pour l'attaquer par derrière. Elle se rendit compte alors que son geste avait coupé tout appuit à Gavin pour lui permettre de se relever facilement. Ce n'était donc que lui. Les élcairs irradiaient encore jusque dans la nuque de l'animal.

*Après tous les coups que je lui ai donné, ce n'est pas bien grave...* pensa t-elle.

Anabell se rapprocha donc de Gavin afin de lui permettre de prendre appuit sur son dos pour qu'il puisse marcher. Il avait décidé de suivre la voie que lui avait tracé le petit peuple. Anabell n'était pas très confiante, mais ils n'avaient pour le moment pas le choix. Tout ce qu'elle espérait pour l'instant, c'était que le jour ce lève vite et que son corps reprenne rapidement. L'esprit embrumé par celui du loup et plein de doutes, elle avança au côté de Gavin, ses sens à l'affut, sur le chemin devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La quête de la Boussole   

Revenir en haut Aller en bas
 
La quête de la Boussole
Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Boussole du coeur [Objets magique] VALIDE
» Vivre sans but, c'est naviguer sans boussole. (Persy)
» Le squad tempête
» Frogg Island.
» Chevalier d'argent de la boussole [ok]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Asgampth :: L’Archipel Néoutris :: L’Île aux Petits Peuples-
Sauter vers: